Malgré le Brexit, Londres reste la place forte du tennis en Europe pour encore deux saisons avant que le tournoi des Maîtres ne soit délocalisé à Turin à partir de 2021. Et pour rejoindre la capitale britannique dans trois semaines, il faudra briller cette semaine en Belgique. Deux joueurs sont particulièrement concernés, Gaël Monfils et David Goffin. Un troisième peut encore espérer un miracle en la personne de Diego Schwartzman. 5 matches sont au programme ce jeudi à Anvers et tous revêtent un fort intérêt...

Blessé la saison dernière, David Goffin n'avait pu défendre ses chances sur le seul tournoi belge de la saison ATP. Cette fois, le numéro un Belge est bien présent et nourrit de grandes ambitions. Depuis le mois de juin, il a retrouvé son meilleur tennis avec 20 victoires pour 9 défaites. Brillant sur herbe en juin, il a réussi sa tournée américaine avec une finale à Cincinnati. Il a réussi sa tournée asiatique avec une demi-finale à Tokyo. Il est 10ème à la Race à seulement 200 points de Matteo Berrettini qui ne joue pas cette semaine. Les comptes sont donc faciles, un titre cette semaine (250 points) ferait de lui un Masterisable en puissance : "J'ai fait une bonne tournée en Asie. Je reviens en Europe avec de la confiance et j'espère retrouver mes sensations en indoor. Je suis content d'être là. Je n'ai aucune pression, aucun point à défendre. Si on m'avait dit en début de saison que je serai candidat au Masters, j'aurais signé tout de suite. Je me sens vraiment bien sur cette fin de saison, mentalement et physiquement mais je ne projette pas. Je prends match après match."

L'avis de Rodolphe Gilbert sur le match Goffin vs Humbert :
"Ugo a gagné le match qu'il devait gagner au premier tour face à Kovalik. Il a préservé l'essentiel pour jouer maintenant l'un des meilleurs joueurs du moment, David Goffin. Le Belge perd peu en ce moment. Il a remporté 12 de ses 13 derniers matches face à des joueurs moins bien classés (Carreno l'a battu à Metz). C'est un bon test pour Humbert parce que Goffin est complet, très solide des deux côtés, très mobile, qui retourne bien et qui sert de mieux en mieux depuis qu'il travaille à nouveau avec Thomas Johansson. C'est un match très difficile pour Ugo, il ne faut pas se le cacher mais néanmoins très intéressant parce que cette surface rapide d'Anvers bonifie le jeu d'Ugo. En indoor, lorsqu'il est confiance et qu'il sent bien le jeu, il réduit forcément l'écart de niveau qui le sépare de Goffin. Mais le Belge va installer de la cadence du fond, il va faire peu de fautes et tout dépendra de la qualité de service d'Ugo. Il devra à mon avis monter au filet pour aller récupérer quelques points."

Résultat de recherche d'images pour "gael monfils antwerp"

L'autre candidat au Masters n'est autre que Gaël Monfils. En grande difficulté depuis l'US Open avec seulement 2 victoires pour 3 défaites, le Français s'est fait distancé dans la course. Il est désormais 13ème à 350 points de Berrettini, 8ème. Il doit donc impérativement prendre le maximum de points cette semaine avant d'aller à Vienne puis Bercy. Pour son entrée en lice, Monfils est opposé à la pépite italienne Jannik Sinner. Ce jeune de 18 ans franchit les étapes à la vitesse de l'éclair. 770ème mondial en début de saison, il a remporté ses premières victoires sur le circuit ATP sur terre battue mais c'est en challenger qu'il a fait ses gammes avec deux titres et une finale. Malgré son profil de terrien, sa qualité de service et sa vitesse de déplacement lui permettent aussi de bien jouer en indoor comme l'attestent ses 19 victoires en 23 matches cette saison. Mais affronter un top 20 mondial, c'est autre chose. Le style de jeu agressif de Sinner peut néanmoins poser beaucoup de problèmes à Monfils si celui-ci reste scotché sur sa ligne de fond de court. Il est en manque de confiance mais il a remporté 19 de ses 22 derniers matches en indoor sur le circuit ATP. Finaliste l'an passé, cette surface d'Anvers lui convient bien. Pour se défaire de ce piège, Monfils devra aller vers l'avant et surtout ne pas subir les frappes de l'Italien.

Résultat de recherche d'images pour "copil marius"

Parmi les autres affiches, Marius Copil pourrait refaire parler de lui cette semaine. Depuis sa finale à Bâle il y a un an, le Roumain a disparu des radars avec seulement 6 victoires cette saison sur le circuit ATP pour 17 défaites. Il a plongé au classement (92ème) mais il vient d'empocher 3 victoires plutôt convaincantes qui rappellent combien son jeu s'adapte à merveille à l'indoor. Excellent serveur, très bon contreur, il a la puissance pour déstabiliser n'importe quel joueur du circuit, même Roger Federer chez lui à Bâle. Pour cela, il lui faut de la confiance. C'est évidemment pas le meilleur tirage pour lui que d'être opposé au 3ème meilleur retourneur du monde en la personne de Diego Schwartzman. L'Argentin n'a peur de personne et surtout pas des grands serveurs qu'il arrive malgré sa taille (1m70) à faire déjouer. Avec 665 points de retard sur Berrettini, il n'y a quasiment aucune chance que Schwartzman dispute le Masters mais mathématiquement c'est possible. Pour cela, il doit remporter ce tournoi d'Anvers et enchaîner sur une finale à Vienne puis une demi-finale à Bercy en espérant que ses adversaires (Goffin, Monfils, Fognini, Bautista et Berrettini) ne brillent pas trop...

L'avis de Florent Serra sur le match Copil vs Schwartzman :
"Schwartzman aime beaucoup Anvers. En trois participations, il a fait deux finales et une demi-finale. Par sa régularité du fond du court, sa qualité de retour et son classement, il est logiquement favori. On l'a longtemps sous-estimé sur dur mais cette saison il a éteint tous les doutes avec son titre à Los Cabos et son quart de finale à l'US Open. Il se déplace très bien et même sur les surfaces rapides, il arrive à s'organiser tôt. Même si Copil sert très bien, dans les échanges je pense que l'Argentin est plus fort. Après la surface d'Anvers va forcément favoriser le service de Copil. Le Roumain a été impérial en qualifications où il n'a pas perdu une seule fois son service mais au premier tour face à Delbonis, il a été breaké deux fois. Schwartzman arrive d'Asie où il n'a pas été très bon avec deux défaites face à deux bons serveurs (Pospisil et Querrey) donc peut-être qu'il abordera ce match avec moins de sérénité. Pour le faire douter, Copil devra attaquer très fort son match et tout de suite imprimer un gros rythme sur ses mises en jeu. Schwartzman a un énorme mental, il n'abandonne jamais même quand il perd le premier set, ça sera aussi à prendre en compte du côté de Copil qui devra être régulier pendant tout le match, être très offensif, monter au filet et varier ses frappes."

En ouverture de cette journée, deux joueurs en recherche de sensation, en manque de résultats et de confiance, se sont tous les deux rassurés sur ce premier tour et s'affrontent pour une place en quart de finale. Frances Tiafoe et Jan-Lennard Struff étaient dans le dur depuis de longues semaines. C'est la première fois qu'ils jouent face à face. Struff est donné favori de cette rencontre par les bookmakers pour plusieurs raisons : d'abord il réalise dans sa globalité une meilleure saison (30 victoires pour 25 défaites) que l'Américain (19 victoires pour 25 défaites) ce qui lui permet d'être devant au classement. Ensuite, les conditions indoor surtout quand elles sont rapides avantagent légèrement l'Allemand beaucoup plus puissant au service que Tiafoe. Ensuite dans le contenu du match sur le premier tour, il n'y a pas eu photo. Certes Grégoire Barrère n'était pas à 100% (blessure au mollet) mais l'Allemand a sorti le match parfait avec beaucoup d'intensité et d'application. De son côté, Tiafoe s'en sort très bien face à Maden qui a très mal géré les opportunités de break et trop subi le jeu de Tiafoe encore perfectible même si dans l'attitude, l'Américain a enfin montré un visage offensif et positif. Néanmoins, l'irrégularité chronique des deux joueurs rend très fragile la position de favori de l'un ou de l'autre. Il semble difficile de faire confiance à Struff sur ce match avec une cote si basse même si tout sur le papier semble justifier son statut de favori. Tiafoe est tout à fait capable de trouver les ressources nécessaires pour faire douter l'Allemand. Quand deux joueurs sont "malades", le mieux est tout simplement de regarder lequel des deux va guérir sans prendre position...

Résultat de recherche d'images pour "andy murray antwerp"

Enfin, l'autre attraction dans la Lotto Arena ce jeudi est évidemment la présence de l'ancien numéro un mondial Andy Murray. Il a tellement vite retrouver ses sensations et montrer de très belles choses sur la tournée asiatique qu'on en oublie où il était au mois d'août. Sa progression est fulgurante. Il a réussi à tenir physiquement l'enchaînement des matches et son niveau de jeu lui a permis de tenir tête au top 20 mondial. Même contre Thiem, il n'a pas été ridicule, loin de là. Sur son premier tour face à Coppejans, il n'a pas sorti son meilleur match mais c'est toujours difficile de revenir en Europe après la tournée asiatique surtout en indoor où il n'avait plus joué un match depuis le Masters de Londres en 2016 !!!!

Pour son 2ème match, Andy Murray est opposé à Pablo Cuevas, un joueur plus à l'aise sur terre mais dont le talent technique lui permet d'être dangereux sur toutes les surfaces. En indoor, l’Uruguayen est à 50% de victoires (19 victoires pour 19 défaites), ce qui est un excellent ratio pour un terrien comme lui qui a joué plus de 70% de ses matches sur l'ocre cette saison. Il a peu de victoires de référence en indoor (Khachanov, Tomic, Davydenko) mais c'est encore un bon test pour Murray, logiquement favori par rapport à ce qu'il a montré depuis un mois. Murray à son meilleur niveau a déjà affronté deux fois Cuevas sur dur pour deux très larges victoires (seulement 9 jeux encaissés en 5 sets disputés).

Les pronostics de la rédaction :
Copil remporte au moins un set @1,70
Goffin gagne 2-0 @1,90
Combiné : Copil + Goffin + Murray + Monfils @8,30