Adrian Mannarino vit une belle histoire d'amour avec la capitale russe. Il n'a pourtant aucune origine ni aucune attache moscovite mais le Français va disputer ce samedi sa 3ème demi-finale consécutive à Moscou. Si on regarde son bilan à Moscou, on pourrait croire que Mannarino est une terreur des salles du circuit.
Pour accéder à cette page, vous devez être abonné.
En savoir plus.