Roger Federer a vécu une semaine idéale chez lui à Bâle. Pouvait-il rêver d'un scénario, d'un tirage et d'une programmation aussi favorable ? Un premier tour face à Gojowczyk totalement hors de forme en 2019 et désormais en dehors du top 100. Un second tour face à Radu Albot qui n'a pas les armes pour lutter face au Suisse.
Pour accéder à cette page, vous devez être abonné.
En savoir plus.