Depuis son titre à Hambourg, Basilashvili est moins régulier dans ses performances. Il est donc logiquement sorti du top 20 mondial, ne pouvant récupérer les points perdus à Pékin, tournoi qu’il avait remporté en 2018. Le Géorgien finit la saison sur dur à peine à l’équilibre (16V-14D) mais l’indoor n’est clairement pas une surface qui lui réussit depuis plusieurs saisons (5V-12D).
Pour accéder à cette page, vous devez être abonné.
En savoir plus.