Beaucoup auraient pu prétendre à ce trophée "Bagel" qui récompense le joueur le plus décevant de la saison. Vous avez d'ailleurs été particulièrement inspiré puisque pas moins de 46 joueurs ont été cités. Mais Marin Cilic a fini légèrement en tête des suffrages.

7ème mondial au commencement de la saison, le Croate va la finir à la 39ème place, soit son plus mauvais classement depuis 2007 où il avait fini 71ème. Mais il n'avait que 19 ans... Avec seulement 22 victoires pour 19 défaites, Marin Cilic a été très loin de ses standards habituels depuis le début de sa carrière...

Pour la première fois depuis 2006, Marin Cilic n'a atteint qu'une seule fois le dernier carré d'un tournoi. Il n'a aucune finale ni aucun titre à son actif... Sa nouvelle collaboration avec le Sud-Africain Wayne Ferreira depuis le mois de juin n'aura rien changé. Il a posté il y a quelques jours un message sur son compte instagram pour annoncer son forfait pour la Coupe Davis. Il en a profité pour faire un point sur sa saison et ses pépins physiques : "Cette saison a été un véritable combat pour moi mentalement et physiquement. Même avec tout le travail de prévention et de rééducation mené par mon staff et moi-même, ma blessure récurrente au genou a continué à me poser problème, et au fil de la saison, il devenait de plus en plus évident que l'opération était inévitable. J'ai récemment passé une échographie et heureusement, les résultats ont été meilleurs que prévu. Le travail de rééducation a été suffisamment réussi pour que la chirurgie ne soit pas nécessaire à ce stade. Cependant, je devrai subir quelques interventions mineures qui me permettront de rester encore quelques années supplémentaires sur les courts mais malheureusement, je ne serai pas en mesure de participer à la Coupe Davis. Je suis extrêmement déçu mais je crois en mes coéquipiers et je serai leur supporter le plus dévoué. En attendant, je me consacrerai à retrouver la forme pour que je puisse débuter la saison 2020 en meilleure santé, bien préparé et plus motivé que jamais."

Résultat de recherche d'images pour "kyle edmund lose"

En deuxième position, vous avez placé Kyle Edmund. Votre choix n'est pas une surprise puisque le Britannique a chuté de la 14ème à la 68ème place cette saison. Alors qu'il était en progrès constant depuis plusieurs saisons, qu'il avait remporté son premier titre en octobre 2018 à Anvers et atteint sa première demi-finale en Grand Chelem. Son talent ne s'est pas évaporé en 2019 mais peut-être que son incapacité à battre des joueurs du top 10 mondial (2 victoires pour 23 défaites) a fini par l'atteindre mentalement. Il n'a remporté que 14 victoires sur le circuit ATP en 2019. Evidemment trop peu. Ses dernières sorties de la saison face à Berrettini, Chardy, Schwartzman et Djokovic ont montré un léger mieux. Espérons pour lui qu'il puisse retrouver le fil de sa carrière en 2020. Il n'a que 24 ans...

Autre déception de cette saison 2019, Grigor Dimitrov. Malgré sa demi-finale à l'US Open et sa demie à Bercy, vous avez tenu à rappeler les difficultés du Bulgare cette année : 9 éliminations au 1er tour et 5 au 2ème tour en 21 tournois. Clairement très loin de son réel potentiel et des résultats qu'il a eus dans sa carrière. Si son classement (20ème mondial) ne reflète pas ses mauvais résultats, c'est parce que Dimitrov a pris un maximum de points sur seulement deux tournois. Comme un symbole, il a connu sa plus grosse défaite en carrière face à Kevin King (405ème) à Atlanta si on considère que le classement de Tipsarevic (553ème) au Queens en 2016 ne reflétait pas réellement le niveau du Serbe.

Résultat de recherche d'images pour "nick kyrgios"

Au pied du podium, on retrouve Nick Kyrgios. L'Australien est extrêmement clivant mais autant ses fans que ses détracteurs ont été forcés de constater que ses résultats ont été bien en-dessous de son talent et de ses capacités. Il fait partie du cercle très fermé des joueurs ayant battu à plusieurs reprises le Big Three (6 victoires pour 7 défaites). Rodolphe Gilbert le considère même comme "le 4ème meilleur joueur du monde". Mais pourtant, à part ses deux titres à Acapulco et Washington où il a dominé la planète tennis en s'offrant des victoires sur Nadal, Zverev, Wawrinka, Isner, Tsitsipas et Medvedev, l'Australien n'a pas fait grand chose : 12 éliminations dès son entrée en lice ou dès son second match sur les 14 autres tournois disputés. Il finit l'année avec seulement 21 victoires, son pire total depuis 2014 et très loin des 39 succès de 2016.

Milos Raonic prend la 5ème position. Le Canadien n'est pas spécialement apprécié par les fans de tennis. Son jeu stéréotypé au même titre que les deux américains Isner et Opelka ne remporte pas un franc succès sur le circuit. Perturbé par les blessures depuis trois saisons, Raonic n'a plus remporté le moindre titre depuis janvier 2016 à Brisbane. 3ème mondial un an plus tard, il a depuis longtemps quitté le top 10 et végète à la 31ème place en cette fin de saison. Le résultat d'une saison tronquée avec seulement 23 victoires pour 13 défaites. Une blessure au dos récurrente l'a limité à 13 tournois, ce qui est très peu mais son premier trimestre partait plutôt bien avec un quart à Melbourne et une demie à Indian Wells. Ce vote semble un peu sévère pour le Canadien alors que Kevin Anderson, également blessé une grande partie de la saison, n'a quasiment pas été cité dans les votes.

Touché par un virus grippal en février, Lucas Pouille a vécu une saison cauchemardesque et prend la 6ème position de votre classement. Pas vraiment empêché de jouer mais malgré tout diminué, le Français a sauvé son année et son classement grâce à sa demi-finale à Melbourne qu'il devra défendre dans deux mois. Son quart à Cincinnati et sa demie à Metz dans la deuxième partie de saison ont rapporté quelques points précieux mais ne pèsent pas lourd face aux 10 éliminations au premier tour sur les 21 tournois disputés (dont 5 autres où le Français est sorti dès son 2ème match...). Le 22ème mondial devra faire mieux en 2020. Pour l'instant, l'apport d'Amélie Mauresmo n'a pas eu les effets escomptés.

Si Mischa Zverev (292ème) n'est pas loin d'avoir disparu du circuit avec seulement 3 victoires en 2019, Jack Sock lui n'est tout simplement plus classé avec 0 victoire sur le circuit depuis un an. Vous ne les avez pas oublié dans votre classement tout comme Karen Khachanov. Le Russe, a perdu 6 places cette saison (11ème à 17ème) mais a surtout remporté 17 victoires de moins que l'an dernier (27 vs 44). Aucun titre, aucune finale et seulement demi-finales à Montréal et Pékin... Il n'a remporté que 51% de ses matches face aux joueurs moins bien classés que lui (24 victoires pour 23 défaites) dont 9 défaites face à des joueurs au-delà de la 50ème place mondiale...

En 10ème position, vous avez cité Alexander Zverev. L'Allemand, petit frère de Mischa, aura mieux terminé la saison qu'il ne l'a commencé. Vainqueur du Masters il y a un an, les attentes étaient très élevées pour celui qui était 3ème mondial après Melbourne. Mais après sa finale perdue à Acapulco, il a enchaîné 3 mois de compétition sans résultat, perturbé par des problèmes extra-sportifs. Sa nomination dans ce classement peut paraître sévère mais les urnes ont parlé.

Votre classement du flop de la saison 2019
1. Cilic : 126 voix
2. Edmund : 111 voix
3. Dimitrov : 53 voix
4. Kyrgios : 49 voix
5. Raonic : 47 voix
6. Pouille : 40 voix
7. Mischa Zverev : 37 voix
8. Sock : 35 voix
9. Khachanov : 32 voix
10. Alexander Zverev : 29 voix

Autres principaux joueurs cités : Cecchinato, Coric, Haase, Tomic, Berdych, Wawrinka, Gasquet, Dzumhur, Seppi, Tiafoe, Klizan, Popyrin, Isner, Verdasco, Querrey, Herbert, Gulbis, Gojowczyk, Johnson, Kohlschreiber, Anderson

Le vote de Rodolphe Gilbert : Alex Zverev, Sock, Kyrgios, Edmund, Tomic

Le vote de Florent Serra : Dimitrov, Kyrgios, Alex Zverev, Cilic, Pouille