Ce qui s'est passé ce mercredi dans l'O2 Arena est extraordinaire. Sans parler du niveau de jeu, l'attitude de Rafael Nadal est un tel exemple pour tous les jeunes et tous les joueurs. Durant tout le 3ème set, on voit bien qu'il a perdu son tennis mais qu'il ne bronche pas. On voit dans ses yeux qu'il se dit que ce n'est pas possible, il ne comprend pas comment son coup droit peut partir dans tous les sens mais il ne lâche rien. Il essaye quand même et sur la balle de match il est à 1000% pour tenter de la sauver et c'est finalement Daniil Medvedev qui se tend et permet à Rafa de retourner le match. C'est extraordinaire !

Pour moi, sur ce plan-là, il y a lui et les autres. Il est tellement plus fort dans ce secteur du mental que tous les autres. C'est fou ! Je trouve cet homme incroyable. J'ai vu des milliers de matches, j'en ai commenté des centaines mais très franchement, aucun joueur ou joueuse n'est à ce niveau sur le plan mental et cela mériterait d'être plus souvent noté. Encore une fois, cette attitude devrait être enseignée ou prise en exemple dans toutes les écoles de tennis du monde entier pour tous les jeunes qui veulent faire de la compétition. Regarder l'attitude de Nadal quand il est mené 5-1, quand il sauve la balle de match à 5-2 et à l'inverse comment s'est comporté son adversaire, comment la fébrilité est apparue chez Medvedev en quelques secondes, en quelques minutes.

Pour moi, Rafael Nadal est la référence de ce sport concernant l'attitude et le comportement sur un terrain. Il y a forcément une forme d'éducation qui est à l'origine de ça, une construction au fil des années d'abord grâce aux parents puis ensuite grâce à son entraîneur, Toni Nadal, son oncle. Quand on lit des articles de Toni Nadal, il ne parle pas d'autres choses que de l'attitude, d'humilité, de travail et d'abnégation. Nadal ne dérape pas sur un terrain. Il n'y a pas de perte de contrôle. Est-ce qu'on image Rafa sortir 4 raquettes à un changement de côté et les fracasser par terre ? Non parce qu'il a une totale maîtrise de ses émotions, un contrôle de soi mais aussi d'une certaine forme d'éducation. Tout ça mélangé donne ce qu'il a été durant sa carrière et ce qu'il est encore aujourd'hui.

Malheureusement, je n'ai jamais eu la chance de jouer avec lui et je le regrette. J'aurais vraiment aimé. J'ai joué avec Djokovic, Federer et Wawrinka mais l'Espagnol, c'est le seul avec qui je n'ai pas tapé. Il est gaucher comme moi. Et comment le passionné de tennis que je suis peut ne pas regretter d'avoir joué avec Rafa, le meilleur joueur sur terre battue de tous les temps. Ca aurait été un honneur et une énorme satisfaction.

J'admire son mental, j'admire son attitude.

Merci Rafa !