Dans une interview accordée à nos confrères russes de Sport Express, Daniil Medvedev est revenu sur son incroyable saison et notamment cette série de 6 finales consécutives entre fin juillet et début octobre.

"Peu de joueurs ont réussi ce que j'ai fait pendant ces trois de mois de compétition", a déclaré le Russe, 5ème mondial. En effet, il ne sont que quatre joueurs dans l'histoire à avoir réussi cette performance d'enchaîner au minimum 6 finales consécutives sur 6 tournois disputés :
- Roger Federer : 17 finales (2005-2006)
- Novak Djokovic : 17 finales (2015-2016)
- Rafael Nadal : 9 finales (2013)
- Andy Murray : 7 finales (2016)
- Daniil Medvedev : 6 finales (2019)

Medvedev poursuit : "Ça a été quelque chose d'incroyable qui m'a rendu très fier de moi. C'est le résultat d'un énorme travail à l'entraînement pendant plus de deux ans. J'ai consacré ma vie à 100% au tennis. Ce succès est arrivé un peu subitement mais j'étais certain que tôt ou tard, cela arriverait. A l'US Open, j'ai décidé de ne pas célébrer mes victoires même si certains matches ont été très difficiles face aux meilleurs joueurs du monde. Mais à l'intérieur de moi, j'étais très heureux bien sûr. Cela peut être pris pour de l'arrogance mais ce n'est pas du tout ça."

Vous avez placé le Russe en 4ème position des "bad boys" de la saison. Cela fait écho à beaucoup de commentaires sur le comportement plus général de Medvedev. Mais ce dernier se défend : "Je ne suis pas du tout un bad boy. Je n'aime pas du tout qu'on me considère comme tel. Si dans les 5 prochaines années, on continue de me qualifier de bad boy, alors je serai incapable de changer cette fausse image de moi. J'ai apprécié les propos de Marat Safin à mon sujet quand il a dit que je n'étais pas du tout un bad boy mais un good boy."

On retrouvera le Russe pour l'ATP Cup entre le 3 et le 12 janvier puis à Melbourne à partir du 20 janvier.