Il y a beaucoup de jeunes joueuses de talents qui émergent chaque saison à différentes échelles, comme l’an passé que ce soit Andreescu qui a explosé complètement en remportant l'US Open et devenant la nouvelle star du tennis à seulement 19 ans ; Coco Gauff qui a pris une nouvelle dimension en battant des records de précocités et annoncée comme l’étoile montante voir la future Serena pour certains ou également des talents à fort potentiel comme Iga Swiatek.

Cette saison 2020 verra encore une fois de jeunes joueuses se révéler et laisser exploser leur talent. On parle beaucoup du vivier des pays de l’est et notamment depuis quelques saisons du contingent ukrainien qui ne cesse de sortir des talents. Emmené par sa chef de file Svitolina depuis quelques saisons, on a vu d’autres joueuses se révéler à commencer par Dayana Yastremska qui a fait une très belle saison 2019 ou Katarina Zavatska qui s’est rapprochée du top 100 et va franchir ce cap rapidement. On peut aussi citer Marta Kostyuk, malgré son très jeune âge, qui a déjà fait parler d’elle même si elle peine à confirmer ou encore la vainqueur de Wimbledon  2019 en junior, Daria Snigur.

Cependant, en 2019, j’attendais une autre joueuse ukrainienne mais cela ne s’est pas passé comme elle l’aurait souhaité. Elle pourrait être en revanche une des révélations 2020, tout du moins une joueuse à suivre de très près : Dasha Lopatetskaya.

Image associée

La découverte

Dasha Lopatetskaya est âgée de 16 ans. Aperçue pour la première fois en 2017 à l’occasion des Petits As à Tarbes où j'aime découvrir les futurs grands talents qui y disputent ce qui ressemble à un championnat du monde des meilleurs jeunes garçons et filles âgés de 12 à 14 ans. Elle avait atteint la finale, battue en 3 sets par la Russe Maria Timofeeva. Mais ce n’est pas ce match qui m’a marqué dans son parcours, plutôt sa demi-finale incroyable contre une certaine Coco Gauff. Dasha l’avait remporté au tie-break du 3ème set au terme d’un match incroyable de quasiment 2h30 se terminant par une double faute de l’américaine et les deux jeunes filles en larmes. Les deux joueuses avaient affiché un niveau de jeu de dingue pour leur âge, une combativité incroyable et une énorme détermination.

Son parcours

Native de Kharkiv en Ukraine, Dasha est une jeune fille totalement dévouée au tennis. Souvent malade étant jeune, elle s’est mise au sport sous les conseils de son médecin. Alors âgée de quatre ans, sa mère a essayé de la faire entrer dans un certain nombre de centres de tennis, espérant qu'elle se lancerait dans le sport, ce qui permettrait également d’améliorer sa santé. La plupart des centres ont refusé, en disant qu'elle n'était physiquement pas capable de pratiquer cette activité physique. Enfin, un club a décidé de l'accepter, c'est ainsi qu'elle a fait ses premiers pas dans le monde du tennis. Au fur et à mesure, la jeune ukrainienne s’est prise de passion pour ce sport et pour la compétition notamment après avoir remporté son tout premier tournoi à l’âge de 8 ans.

Les années ont passé mais sa passion est restée intacte : "Le tennis est ma vie ! C'est plus qu'une partie de moi, c'est moi. Me réveiller tôt chaque jour et frapper une minuscule balle ... c'est pour ça que je vis."

Avec Bastien Fazincani

Tout comme Coco Gauff, elle a été prise sous l’aile d’un certain Patrick Mouratoglou, connu comme le coach de Serena et possédant sa propre académie, qui rameute de nombreux jeunes talents notamment dénichés aux Petits As ou même avant comme la jeune ukrainienne. Elle a notamment ainsi collaboré avec un entraîneur français travaillant dans cette académie : Bastien Fazincani. Ce dernier ayant également travaillé dans le passé avec un nom évoqué plus haut Dayana Yastremska en 2012. La collaboration a duré environ 2 ans entre Dasha et l’entraîneur français, allant même jusqu’en Ukraine pour façonner la jeune joueuse. Il a pu ainsi l’accompagner sur le circuit junior où la talentueuse ukrainienne a vite confirmé son potentiel.

La confirmation en Junior / Ses débuts sur le circuit WTA

Elle a participé à ses premiers tournois juniors en France à Clermont-Ferrand fin 2016, à seulement 13 ans, elle qui était déjà membre de l’académie Mouratoglou située en France. En 2017, elle remporte ses premiers tournois sur le circuit junior sur des Grades 3 et 4. En 2018, elle continue de se façonner sur le circuit junior. Mais c’est à l’été 2018 qu’elle franchit un cap.

Elle apparaît pour les 1ère fois sur le circuit pro ITF. Et tout débute comme dans un rêve, puisqu’elle remporte 2 tournois ITF 15k en Turquie et en Hongrie sur terre battue. Elle avoue avoir abordé ces tournois sans pression, juste pour s’amuser. Elle jouait pour la 1ère fois des filles de 10/15 ans plus âgées qu’elle. Tout le monde était aussi surpris de son âge, lui demandant si elle avait réellement 15 ans ?! On comprend les interrogations quand on voit son gabarit très athlétique pour son jeune âge.

Ce moment de sa carrière coïncide aussi avec une nouvelle direction prise par la jeune joueuse, de quitter l’académie Mouratoglou dans laquelle elle a évolué durant 2 ans. Cependant elle a remercié l’entraîneur français et sa structure de cette chance qui lui a été offerte. Cette décision fût prise quelques mois auparavant de retourner s’entraîner chez elle en Ukraine avec son entraîneur d’enfance. Celui-là même avec qui elle a débuté le tennis alors qu’elle était âgée de seulement 4 ans. La jeune fille révèle aussi que c’était important de retrouver sa maison et revenir plus proche de sa famille qu’elle voyait peu en voyageant beaucoup et qui lui manquait confie-t-elle. Il était important pour elle de se rapprocher de ses parents et de sa sœur.

Résultat de recherche d'images pour "Lopatetskaya coco gauff"
Face à Coco Gauff

Après avoir donc fait un premier pas dans le monde pro, elle dispute fin août son premier Grand Chelem en Junior à l’US Open. N’ayant pas le classement pour intégrer directement le tableau final (70e), elle doit passer par les qualifications. Elle ne se contente pas juste de vivre le rêve qu’elle est en train de réaliser qui est de jouer l’US Open mais elle en est pleinement actrice. En effet, elle domine Clara Tauson, autre grand talent de sa génération, mais surtout elle retrouve en quart une grande connaissance de son parcours. La tête de série 1 du tournoi et numéro 2 mondiale junior de l’époque, Coco Gauff. Et elle domine ainsi la jeune américaine en 3 sets devant un public américain pourtant acquis entièrement à son adversaire. Son parcours s’arrêtera contre la future vainqueur du tournoi, la Chinoise Xiyu Wang, en demi-finale.

Elle va également après ce beau parcours en junior, réussir de belles performances avec un quart et une demie sur 2 tournois ITF 60k en indoor au Canada où elle va montrer un très bon niveau de jeu et tout son talent sur le circuit professionnel.

Une saison 2019 gâchée…

Si l’année 2019 devait être l’année pour continuer cette belle ascension, malheureusement tout ne s’est pas passé comme prévu. Sur les premiers mois de cette saison 2019, elle dispute 3 finales en 25k pour 2 titres mais malheureusement tout s’écroule début mai à Rome où elle est contrainte de déclarer forfait. On ne l'a plus revu sur le circuit depuis...

On a vite appris la cause de cette blessure : une lourde blessure au genou droit au niveau du ménisque. De surcroît, cette blessure nécessita une intervention chirurgicale mais la famille de la jeune ukrainienne n’avait pas les moyens de financer cela.

Elle décida alors d’ouvrir une cagnotte sur une plateforme de fond en expliquant la raison de cette cagnotte. Il fallait ainsi qu’elle récolte la somme de 12 000 euros afin de pouvoir réaliser son opération. Très vite de nombreuses personnes décidèrent de donner un coup de pouce à la jeune ukrainienne. Mais un soutien de grande taille pointa le bout de son nez en la personne d'Elina Svitolina !!! En effet la star du tennis ukrainien eut écho de  la situation de la jeune joueuse. Svitolina décida ainsi de compléter la totalité de la somme manquante pour l’opération de la jeune Dasha. Information qui fut vite relayée sur les réseaux sociaux par la sœur de la joueuse, Maria, qui ne manqua pas de remercier et saluer le magnifique geste de la star ukrainienne.

Ici en phase de rééducation

Cette opération s’est ainsi déroulée dans une clinique (Villa Stuart) en Italie à Rome, où la jeune ukrainienne a également effectué sa rééducation durant environ 2 mois. Depuis, peu de nouvelles quant à la forme de la jeune si ce n’est quelques vidéos postées sur les réseaux sociaux la montrant en train de retaper la balle.

Son style de jeu

En termes de style de jeu, c’est une joueuse au jeu très moderne et représentatif de l’époque actuelle sur le circuit WTA. C’est une joueuse qui pour son jeu âge possède déjà un gabarit très impressionnant. C’est une superbe athlète très longiligne encore une fois dans le style des joueuses actuelles du circuit WTA. C’est une joueuse puissante qui s’appuie sur une très bonne frappe de balle. Son gros point fort est son revers, on sent une facilité avec ce coup, un coup qui est clairement sa force. Elle possède une bonne frappe en coup droit également, capable de clairement accélérer avec mais avec moins de facilité et plus de déchets.

C’est une joueuse qui a une grosse marge de progression, si physiquement c’est une belle athlète déjà, elle possède de la tonicité et de l’explosivité mais elle peut encore gagner en vitesse de déplacements, en précision dans le jeu de jambes. Elle doit en revanche progresser au service, coup qui est assez bancal chez elle avec des trous d’airs et beaucoup d'irrégularité. Elle peut passer de bonnes premières mais commet trop de doubles fautes. Sa seconde balle est à perfectionner. Elle pourrait aussi essayer d’amener plus de variété dans les effets et les zones.

Mais elle a encore une fois du potentiel à revendre en termes de potentiel physique, de puissance et une grosse marge de progression.

Au niveau de l’attitude, c’est une joueuse qui est clairement déterminée et combative. Sa blessure a peut-être été un frein dans sa progression mais elle sera peut-être aussi une force dont elle pourra se nourrir. Elle a aussi confié durant son US Open Junior 2018 « qu’elle avait besoin de travailler, travailler, travailler. Qu’elle ne pensait pas avoir de gros problèmes techniques mais qu’elle avait besoin de travailler et qu’elle aime travailler ». Ce qui en dit long sur la mentalité de la jeune ukrainienne.

Attentes et difficultés en 2020

Cette saison 2020 va être donc un nouveau point de départ. C'est clairement une des jeunes joueuses que je vais suivre avec énormément d’attention comme vous avez pu le comprendre. Comme l’an passé, elle va débuter sa saison pas plus tard que cette semaine avec le tournoi de Hong Kong (ville qu’elle aime beaucoup) et où elle est déjà arrivée en début de semaine. Je ne vous cache pas que j’espère avoir la chance de voir ses matchs et voir ce que son retour va donner après 8 mois d’absence. Elle occupe aujourd’hui la 280e place mondiale. Personnellement j’ai du mal à voir comment elle ne pourrait pas finir au minimum la saison dans le Top 200. J’espère elle va très vite retrouver le chemin de la victoire sur le circuit ITF et ainsi se rapprocher du cut des qualifs en Grand Chelem et pourquoi pas à Roland Garros. Elle peut clairement viser même une place bien supérieure autour du top 150 voir proche des 100. Mais bon chaque chose en son temps… J’aimerais la voir réussir à intégrer quelques tournois WTA en passant par les qualifs afin de se confronter régulièrement au top niveau. Rappelons qu’elle n’a que 16 ans également, fera-t-elle le choix de repasser par la case junior pour soulever un Grand Chelem je l’ignore mais je pense cela sera peu probable qu’elle repasse par la case junior.

En revanche même si je crois en elle au vu de son potentiel, mes craintes sont tout aussi grandes. La principale étant de savoir comment elle va réagir physiquement. C’est une joueuse qui paraît physiquement assez fragile à ce niveau-là, très souvent strappée durant ses matches. Surtout, comment son genou va-t-il répondre à tout cela ? C’est aussi inquiétant de voir une joueuse blessée comme cela aussi jeune. Si comme dit au début, en WTA beaucoup de jeunes joueuses ont du potentiel et percent tôt, certaines mettent du temps à le faire fructifier à cause des blessures à l’image d’Andreescu et Bencic aujourd’hui au top toutes les deux après un long chemin de croix. Pire, d’autres ont été carrément coupées net dans leur élan comme par exemple Laura Robson l’espoir britannique ou la Croate Ana Konjuh elle aussi en délicatesse avec un genou…

J’attends donc avec impatience de voir ce que cela va donner pour cette jeune joueuse. Autant d’interrogation que de promesses mais c’est l'une des jeunes joueuses à suivre pour cette saison 2020 et qui n’a pas encore pu trop faire parler d’elle. Cela ne serait tarder encore une fois si l’aspect physique ne pose pas de soucis. Sera-t-elle la révélation de la prochaine saison ? Je le pense et je l'espère...

Pour suivre Jérémy sur twitter
https://twitter.com/Jerem_Pronos

Sources
https://yp.scmp.com/news/sports/article/111701/ukrainian-tennis-prodigy-dasha-lopatetskaya-not-being-intimidated-others
https://www.wtatennis.com/news/1451055/scouting-report-young-gun-daria-lopatetska-off-and-running-in-2019