C'est reparti pour une nouvelle saison ! Et pour la première fois de l'histoire, les meilleurs joueurs du monde se retrouvent sur le sol australien pour une compétition par équipes de grande ampleur. C'est la première édition de l'ATP Cup !

Si le format particulier de la Laver Cup lui donne une place à part sur le circuit, la lutte entre la Coupe Davis version Kosmos et l’ATP Cup semble indéniable. Difficile de trouver beaucoup de différences entre les formules de ces deux compétitions.

Néanmoins, l’ATP Cup a une longueur d’avance pour de nombreuses raisons. D’abord, sa position dans le calendrier (début janvier) offre une préparation idéale pour l’Open d’Australie là où la Coupe Davis est boudée par de nombreux cadors en raison de son positionnement en fin de saison. L’autre aspect non négligeable est que l’ATP Cup offre des points au classement ATP. En revanche, le prize money de la Coupe Davis est plus juteux que celui de l’ATP Cup.

Résultat de recherche d'images pour "atp cup money"

L’ATP regroupe 24 nations réparties en 6 groupes de 4 équipes qui vont s’affronter dans trois villes d’Australie (Sydney, Brisbane, Perth) pendant 10 jours. Les 6 premiers de chaque groupe et les deux meilleurs deuxièmes s’affrontent ensuite en phase finale à partir des quarts de finale. Chaque affrontement entre deux nations est composé de deux matches en simple et un match en double. Le pays qui remporte au moins deux matches gagne le face à face. Les matches en simple se jouent au meilleur des trois sets avec un jeu décisif dans chaque set si besoin. Les matches en double se jouent sans avantage et un tie-break en 10 points dans le 3ème set.

Chaque jour de compétition est divisé en day session et night session. Le premier match se joue à 10 heures locales avec les numéros 2 de chaque nation, suivi de l’affrontement entre les numéro 1 puis enfin le double qui se joue même si une nation mène 2-0 après les simples (sauf en finale où l’affrontement prend fin si le score est de 2-0).

Une wildcard a été attribuée à l’Australie, le pays organisateur.

Le coaching est autorisé à chaque changement de côté par les capitaines, le coach personnel du joueur ou un autre joueur de la team. Les discussions en dehors des changements de côté et des fins de set sont autorisées à condition qu’elles n’interfèrent pas sur le rythme du match.

Un joueur peut jouer à la fois en simple et en double et c'est le classement ATP qui fait foi sur la hiérarchie des joueurs au sein des nations.

Résultat de recherche d'images pour "atp cup 2020 points"

Si un joueur gagne de bout en bout du tournoi tous ses matches en simple (3 en poules et 3 en phases finales), alors il pourra gagner au maximum 750 points au classement ATP. Pour un joueur en double, la dotation est de 250 points.

Cette compétition n'est pas prise en compte dans les 18 tournois comptabilisés pour le classement ATP. Les points se rajoutent en bonus à ce que vont gagner les joueurs tout au long de la saison.

Points attribués pour les joueurs classés dans le top 300 mondial en fonction du classement de leur adversaire :

Points attribués pour les joueurs classés au-delà du top 300 mondial en fonction du classement de leur adversaire :

En double, une victoire en phase de poule rapporte 40 points, en quarts de finale 55 points, en demie 75 points et en finale 80 points, quelque soit le classement des adversaires.

Concernant le prize money, la rémunération est triple pour les joueurs : une prime fixe en fonction du classement, une prime par victoire individuelle et enfin une prime par rapport au parcours de l'équipe :

La prime fixe en fonction du classement :
-Pour les joueurs numéro un classés de 1 à 3 à l'ATP : 250.000$
-Pour les joueurs numéro un classés de 4 à 6 à l'ATP : 225.000$
-Pour les joueurs numéro un classés de 7 à 12 à l'ATP : 200.000$
-Pour les joueurs numéro un classés de 13 à 20 à l'ATP : 150.000$
-Pour les joueurs numéro un classés de 21 à 24 à l'ATP : 75.000$

-Pour les joueurs numéro deux classés de 1 à 10 à l'ATP : 200.000$
-Pour les joueurs numéro deux classés de 11 à 20 à l'ATP : 150.000$
-Pour les joueurs numéro deux classés de 21 à 30 à l'ATP : 75.000$
-Pour les joueurs numéro deux classés de 31 à 50 à l'ATP : 60.000$
-Pour les joueurs numéro deux classés de 51 à 100 à l'ATP : 45.000$
-Pour les joueurs numéro deux classés de 101 à 200 à l'ATP : 30.000$
-Pour les joueurs numéro deux classés de 201 à 300 à l'ATP : 20.000$
-Pour les joueurs numéro deux classés au-delà du top 300 à l'ATP : 15.000$

Les joueurs numéro 3 à 5 gagnent une prime de participation entre 7.500$ et 20.000$

La prime fixe par victoire :
Phase de poule : 39.400$ (joueur 1), 27.600$ (joueur 2), 8.375$ (double)
Victoire en 1/4 : 78.350$ (joueur 1), 55.100$ (joueur 2), 16.700$ (double)
Victoire en 1/2 : 151.000$ (joueur 1), 106.000$ (joueur 2), 32.150$ (double)
Victoire en finale : 290.400$ (joueur 1), 204.000$ (joueur 2), 61.800$ (double)

La prime par joueur en cas victoire face à une autre nation
Phase de poule : 9.850$
Victoire en 1/4 : 17.620$
Victoire en 1/2 : 29.280$
Victoire en finale : 48.760$

Image

Groupe A : Serbie, France, Afrique du Sud, Chili

La France emmené par la paire Monfils/Paire et encadré par Gilles Simon arrivera-t-elle à se défaire de la Serbie qui avait écarté les Bleus en novembre en Coupe Davis ? En tout cas, difficile de voir l’un des trois numéros 1 (Monfils, Anderson, Garin) contester la suprématie de l’ogre Djokovic dans ces match-ups. Les autres affrontements seront intéressants : Anderson revient d'une saison quasi blanche (15 matches en 2019) et on en saura plus sur son niveau dès sa confrontation avec Djokovic. Garin paraît un cran en dessous sur dur mais il est en net progrès comme en témoignent ses victoires face à Isner à Montréal et Bercy ou Struff en Coupe Davis.

Au niveau des numéros 2, sur le papier, c’est bien le sud-africain Lloyd Harris qui paraît le plus faible. Mais il a acquis quelques références en fin de saison (dernier carré à Chengdu, victoire face à De Minaur à Tokyo). Paire, lui, devra se relancer après une fin de saison compliquée mais il aura une carte à jouer pour emmener la France en quarts de finale - notamment face à Lajovic (35% de victoires sur dur l’an passé) et au jeune Jarry (25% de victoires sur dur l’an passé).

En double, malgré l’absence de Herbert, qui jouera à Doha, la paire Mahut / Roger-Vasselin finaliste au dernier Wimbledon sera favorite de chacun de ses matchs. Les différentes paires chiliennes - aucun set gagné sur les deux matchs de Coupe Davis - partent désavantagés. L’Afrique du Sud comptera sur le spécialiste Klaasen (8ème ATP) pour mener le duo.

Résultat de recherche d'images pour "atp cup france"

Groupe B : Espagne, Japon, Uruguay, Géorgie

Avec la confirmation de l’absence de Nishikori, le groupe vient encore de perdre en intérêt tant on voit mal comment Nadal et ses compatriotes pourrait lâcher un seul match simple. Basilashvili & Cuevas auront eux beaucoup de responsabilités dans leur équipe pour envisager éventuellement une place de meilleur second. Mais l'Uruguayen n'est pas franchement un spécialiste des surfaces dures rapides (38,8% de victoires en carrière) et encore moins des matches en Océanie (8 victoires pour 14 défaites).

La densité de l'Espagne est une exception dans ce tournoi et ce groupe témoigne des limites de ce format de compétition avec des joueurs classés très loin jouant en n°2 : Martin Cuevas (URU - 522) ou Metreveli (GEO - ATP 628). L'absence de Nishikori pénalise le Japon qui se retrouve avec un numéro 2 plus faible (Soeda - 121). On retrouve deux puristes du double dans ce groupe : Mc Lachlan (n°44) pour le Japon & Behar (n°76) pour l’Uruguay.

L’Espagne devrait sortir facilement première de ce groupe - son n°3 (Carreno Busta) est plus fort que la majorité des numéris 2 présents à l’ATP Cup. Elle pourrait même s’offrir le luxe de faire tourner - ce qui pourrait aider l’équipe à rafler un second titre par équipe après la Coupe Davis. Pour le reste,  il ne s'agit franchement pas du groupe le plus excitant de la compétition - sauf à découvrir quelques joueurs méconnus du circuit principal comme les jeunes Uruguayens (Frémaux, Roncadelli).

Résultat de recherche d'images pour "goffin dimitrov"

Groupe C : Belgique, Grande Bretagne, Bulgarie, Moldavie

Ce groupe va nous offrir une belle affiche entre Dimitrov et Goffin, finalistes du Masters en 2018. Mais on a beaucoup en intensité avec le forfait de la Suisse remplacée par la Bulgarie et l'absence également d'Andy Murray. Le Bulgare domine largement le Belge dans les faces à faces (8 victoires à 1) mais Goffin a l'avantage sur Albot (3-0). Evans, numéro 1 par défaut de la Grande Bretagne, pourrait avoir sa carte à jouer également puisqu'il a déjà battu Dimitrov et Albot.

Hormis Cameron Norrie (53ème), aucun numéro 2 ne pointe dans le top 100 mondial mais il faudra compter sur Darcis pour jouer les trouble-fête puisqu'il va disputer sa dernière compétition par équipe. En double, le duel sera encore belgo-britannique avec deux solides associations (Gille - Vliegen vs J. Murray - Salisbury). Pour les autres nations, ce sera surtout l'occasion de révéler de jeunes joueurs (à l'image du Bulgare Andreev, ex n°2 mondial junior) et - pourquoi pas - de prendre des points ATP précieux.

Ce groupe pourrait être plus ouvert que prévu. Et Radu Albot est l'homme dont il faudra se méfier.

Résultat de recherche d'images pour "atp cup russia"

Groupe D : Etats Unis, Russie, Italie, Norvège

On regrettera l'absence de Berrettini ou de Sinner pour l'Italie qui s'en retrouve assez dévaluée. On aura tout de même le droit à du bon tennis avec la présence d'Isner, Medvedev, Khachanov ou encore Fognini. Un gros duel entre les USA et la Russie est à prévoir, la Norvège devrait être un cran en dessous lié à un manque de profondeur derrière Casper Ruud, de surcoît assez peu à l'aise encore sur dur (26% de victoires en carrière) même s'il a progressé ces derniers mois.

Sur une série de 4 défaites (après une période folle de 6 finales consécutives), on attend une réaction de Medvedev. Le double russe semblant plus faible que celui des Américains (Krajicek & Ram, des spécialistes). A noter que Fritz - Khachanov devrait aussi être une affiche qui comptera pour rejoindre les quarts de finale. Le Russe mène 1-0 face à Fritz qui a cependant prouvé sa capacité à se transcender dans les matches par équipe (victoire face à Thiem en Laver Cup et face à Berrettini en Coupe Davis).

Daniil Medvedev est apparu très fort en exhibition en décembre en Arabie Saoudite, perdant moins de 5 jeux par match face à Fognini, Goffin ou Struff. Le match USA / Russie s’annonce épique, bien malin celui qui pourra prédire l’issue de ce groupe. Il sera difficile pour l’une des trois équipes de venir chercher la place de meilleur second quand on voit la densité du groupe.

Résultat de recherche d'images pour "cilic coric"

Groupe E : Argentine, Croatie, Autriche, Pologne

L'absence de grands noms (hors Thiem) pénalise peut être la perception de ce groupe mais il s'agit probablement du plus homogène et imprévisible. Pourquoi ? Car les numéros 1 se valent (même si Thiem semble au-dessus), que les n°2 sont plus homogènes qu’ailleurs & que chacune des paires de double bénéficie d'un spécialiste.

Une équipe semble se détacher du lot : la Croatie ! Avec Coric, Cilic et surtout la paire Dodig / Mektic (respectivement 13ème et 15ème mondiaux en double). Il subsiste une interrogation néanmoins sur la forme de Cilic (forfait en Coupe Davis notamment) et sur celle de Coric (6 défaites consécutives depuis le mois d'octobre). Les Argentins, eux, ne compteront pas sur l'excellent joueur de double Zeballos (pourtant 4ème mondial) et joueront avec Pella en joueur numéro 2 (43% de victoires sur dur en carrière). Ils pourront compter sur les gros progrès de Schwartzman sur les surfaces rapides pour espérer quelque chose.

En  Autriche, tout ne se résume pas à Thiem puisque Novak est aux portes du top 100 et plutôt performant sur dur (60% de victoires et deux titres challenger en 2019). La paire Melzer / Marach sort d'un quart à l'US Open et aura des automatismes. Pour la Pologne, Hurkacz parait un peu frêle pour un numéro 1, mais Majchrzak sort d'un 3ème tour à l'US Open et Kubot apportera son expérience en double (6ème mondial, deux titres en Grand Chelem et 4 Masters 1000).

Résultat de recherche d'images pour "atp cup team australia"

Groupe F : Australie, Canada, Allemagne, Grèce

Aussi nommé “groupe de la mort” parce qu’il en faut toujours au moins un - le tirage n’a pas gâté les équipes présentes. On y retrouve des Australiens à la maison, le Canada finaliste de la Coupe Davis, l'Allemagne avec le retour de Zverev & le petit poucet grec avec son génie Tsitsipas. A priori, aucun match facile et un groupe très indécis.

En double, l'avantage irait à la paire allemande menée par les derniers vainqueurs de Roland Garros : Krawietz & Mies. Les Australiens ont aussi des arguments à faire valoir avec la présence de Peers (n°26 - vainqueur de l'Open d'Australie en 2017). Le Canada devra faire sans son héros de Coupe Davis : Vasek Pospisil - cela pourrait être pénalisant surtout en double mais ils vont récupérer Felix Auger-Aliassime qui est remis de ses pépins physiques des 6 derniers mois.

Les rencontres devraient être accrochées et il sera difficile pour une équipe de venir chercher la place de meilleur deuxième. Sur le papier, l'Allemagne est solide mais l'Australie joue à domicile, et Tsitsipas peut gagner à lui tout seul ce groupe.

Pour suivre Baptiste sur twitter
https://twitter.com/ToutPetitProno