Pour cause de finale samedi (afin de permettre aux joueurs de rejoindre Adélaïde ou Auckland), 6 rencontres sont au programme pour la fin du 2ème tour et rejoindre Stan Wawrinka et Aljaz Bedene en quarts de finale qui auront lieu jeudi. En plus de Jo Tsonga, deux autres têtes de série exemptées de premier tour font leur début : Rublev et Raonic.

Kukushkin vs Rublev :
Le Russe a réussi un deuxième semestre étincelant avec un bilan de 31 victoires pour 11 défaites. Il s'est ainsi rapproché du top 20 mondial, son meilleur classement en carrière. La surface dure est sa meilleure surface. Finaliste à Doha en 2018, ce tournoi lui offre des conditions de jeu idéales : assez rapide pour faire jouer sa puissance mais pas trop pour lui laisser le temps de préparer ses frappes. Pour son entrée en lice, il affronte Kukushkin qui a un bon match up face au Russe. Le Kazak a toujours réussi à bousculer et gêner le Russe (4 victoires à 2 pour Kukuhskin).

Autour de 1,30 sur ce match, jamais le Russe n'avait été coté aussi bas face à Kukushkin : 1,68 / 1,77 / 1,55 / 1,82 / 2,31 / 2,55. Vu le niveau du Kazak en 2019 (de loin sa meilleure saison en carrière) et son match abouti au premier tour face à Jaziri, difficile de trouver une pertinence dans cette cote.

L'avis de Florent Serra : "Je ne suis pas étonné que Rublev ait toujours eu des difficultés face à Kukushkin. Le Russe est un cogneur, il aime bien faire mal avec ses frappes que ce soit en coup droit, revers ou même sur sa première balle. Rublev aime que la balle ne revienne pas mais en face, le Kazak se déplace très bien et quand il se met un peu loin derrière sa ligne, il est très difficile à déborder surtout côté revers. Je le trouve excellent en revers, il ne rate pas, c'est un métronome. Techniquement, il donne l'impression d'être besogneux mais sa balle ne rebondit pas, elle est très gênante, elle fuse. Sur ce match donc, il pourrait encore une fois faire jouer des coups supplémentaires à Rublev et le faire déjouer. Il va forcer Rublev à en mettre un peu plus dans ses frappes et peut provoquer des fautes. Et au niveau du plan B, Rublev n'est pas encore celui qui varie le plus. Kukushkin a le jeu parfait pour battre Rublev, il sait bien varier les rythmes et peut accélerer de temps en temps. Dans l'idée, plus on frappe fort face à lui, plus il se sert de la puissance de son adversaire, plus ça revient, plus son adversaire s'excite et fait des fautes. Voilà comment il peut faire exploser Rublev ! Mais le Russe est malgré tout logiquement favori. Seulement, sa cote est particulièrement basse et pour moi c'est risqué de miser sur Rublev sur un match comme ça. C'est prendre beaucoup trop de risques pour peu de rentabilité. Et sur un plan technique, j'ai trouvé même en fin de saison dernière, que la seconde balle de Rublev était relativement faible. Je ne sais pas s'il a bossé dessus cet hiver à l'intersaison mais Kukushkin retourne quand même pas mal."

Résultat de recherche d'images pour "fucsovics doha""

Fucsovics vs Ilkel
Le Turc n'avait battu qu'un seul top 100 dans toute sa carrière. Mais hier face à Berankis (67ème), il a fait honneur à sa wildcard malgré son statut d'outsider. De son côté, Fucsovics aussi a déjoué les pronostics en s'offrant une belle victoire face à Tiafoe comme l'avait pressenti notre consultant Florent Serra. Le Hongrois enchaîne donc une 3ème victoire consécutive après son bon parcours en qualifications. Il est logiquement favori de cette rencontre, de part son classement, son bilan sur dur et ses armes techniques et physiques.

Résultat de recherche d'images pour "verdasco doha""

Verdasco vs Krajinovic
L'Espagnol est basé à Doha. C'est pour cela qu'il y joue chaque saison. Il aime particulièrement le Qatar et les conditions de jeu lui conviennent bien. Son bilan est très bon à Doha (10V-7D) et il a perdu 6 fois sur 7 face au futur vainqueur ou finaliste. C'est la seconde fois que les deux joueurs s'affrontent. Krajinovic s'était imposé à Metz en septembre dernier en 3 sets. Le Serbe est en progression constante depuis plusieurs saisons et il est aussi sur dur que sur terre battue. Son premier tour face à Kyle Edmund a été compliqué. Les deux joueurs ont beaucoup subi sur leurs mises en jeu (5 breaks pour Edmund et 7 pour Krajinovic). Verdasco a lui plutôt bien géré son compatriote Andujar au premier tour. Cette fois, son adversaire aura plus d'armes notamment au service. Les bookmakers placent Krajinovic favori de ce match. Il pourrait être plus équilibré que les cotes ne le laissent penser.

L'avis de Florent Serra : "Je vois bien Verdasco prendre au moins un set sur ce match et pourquoi pas aller chercher la victoire. Il joue chez lui. Il a souvent été très bon sur ce tournoi, je me souviens notamment d'un match incroyable en 2017 face à Djokovic où Verdasco avait eu 4 balles de match dans le tie-break du 2ème set avant de s'incliner. Il peut toujours être surprenant l'Espagnol dans un sens comme dans l'autre. Quand il arrive à temporiser, il peut être très dangereux. C'est certain que lorsqu'il joue à plat en prenant beaucoup de risques, forcément, il se met en danger tout seul mais sur son premier match, il m'a semblé très bien dans sa tête et aussi physiquement. L'aspect psychologique est important lorsqu'on joue un tournoi où on se sent bien. Il a largement le jeu pour battre Krajinovic. En tout cas, avec une cote aussi haute sur l'Espagnol, c'est très tentant. Verdasco est un bon serveur, il retourne aussi très bien. Il est gaucher donc il va pouvoir gêner le Serbe sur son revers et ça pourrait faire la différence sur ce match surtout s'il arrive ensuite à l'attaquer avec son coup droit le long de la ligne. Krajinovic est très bon en diagonale de revers mais il peut être empêché de se décaler autour et ne pas pouvoir prendre le jeu à son compte comme il aime bien le faire. Après, le seul bémol, c'est l'irrégularité de l'Espagnol. Il peut aussi tout mettre dehors mais j'aime bien l'Espagnol en outsider sur ce match. C'est un petit coup à tenter. Surtout à Doha. »

Herbert vs Djere
On avait prévenu hier que Laslo Djere ne méritait pas une telle cote d'outsider face à Sonego alors qu'aucun des deux n'étaient à l'aise sur dur. Et le Serbe nous a donné raison. Mais cette fois, il tombe sur un spécialiste de la surface avec un service de grande qualité. Et Florent Serra ne s'était pas trompé en le voyant dominer facilement l'Italien Cecchinato au premier tour. Il n'y a aucune raison pour que le Français ne poursuive pas son chemin face à un joueur plutôt à l'aise sur terre. Djere n'a remporté que 2 victoires sur ses 13 derniers matches sur dur face au top 100. Méfiance tout de fois sur le scénario du match. Il n'est pas impossible de voir le Serbe accrocher un tie-break comme il a été capable de le faire face à Anderson ou Struff sur dur. Mais si le match part en 3 sets, PHH devrait quand même avoir les armes pour prendre le dessus sur la longueur du match.

Raonic vs Moutet
Corentin Moutet réalise un excellent début de saison à Doha. Il affronte aujourd'hui un sacré client. Il a déjà battu Karlovic et Opelka sur terre battue mais les conditions de jeu seront bien différentes ce mercredi à Doha. Le Français est placé largement outsider de cette rencontre.

L'avis de Rodolphe Gilbert : "Comme Stan et Jo, Raonic débute sa saison aujourd'hui mais à la différence près que le Canadien a été beaucoup blessé en 2019. Il a peu joué et rarement bien, surtout à Vienne et Bercy en fin de saison. C'est une inconnue totale pour lui. Il va jouer Corentin Moutet qui a carrément 3 matches dans les jambes puisqu'il sort des qualifications. Il va enchaîner son 4ème match en 4 jours. Ca pourrait compter surtout sur une surface où le Français a peu de repères. Mais il n'a pas encore perdu un set donc il ne sera pas encore trop entamé physiquement même si la dimension physique va forcément entrer en ligne de compte si le match dure un peu."

"Le côté positif pour Corentin, c'est qu'il est totalement adapté aux conditions de jeu. Il ne va même pas y penser. C'est important d'avoir emmagasiné de la confiance sur ce début de saison en confirmant son excellent match à Bercy face à Djokovic. Après c'est jamais drôle de jouer Raonic. Quand on tombe sur un bon Raonic, c'est quand même compliqué mais si physiquement, le Canadien est un peu lent, un peu lourd, du fond du court, il est largement manoeuvrable et Corentin a tout à fait les armes techniques et tactiques pour bien le bouger. La priorité pour Raonic sera de préserver son service. Et pour Corentin, ça sera la patience parce que bien souvent avec ce type de joueurs, on peut jouer un set entier sans avoir une seule ouverture de break. Il faut rester très concentré et fort mentalement pour ne pas lâcher. Il faut avoir un état d'esprit très positif, avoir envie de retourner les services sans aucune baisse de régime du début à la fin en espérant pouvoir saisir la petite ouverture qui se présentera."

"A Doha, il y a toujours eu des surprises parce que c'est un tournoi de reprise et que tous les joueurs ne sont pas forcément dans leur préparation optimale. Il y a souvent des opportunités pour aller taper des top joueurs."