Après les qualifications de l'Australie et de la Russie ce jeudi, les deux derniers quarts de finale auront lieu ce vendredi. La Serbie emmenée par Djokovic et l'Espagne par Nadal sont favorites face au Canada et à la Belgique. Présentation de ces deux affrontements.

Vainqueur de la Coupe Davis en novembre, l'Espagne fait pour l'instant un parcourt sans faute sur cette compétition sans avoir le moindre match (9-0). Pour ce quart de finale, les Espagnols affrontent la Belgique qui n'a plus battu la Roja depuis 2003 en Hopman Cup. Depuis, les Belges se sont inclinés à 3 reprises en Coupe Davis et assez lourdement (12 victoires à 1 en cumulé).

Ce qu’il y a de bien avec l’ATP Cup, c’est qu’elle permet de rassembler le gratin du tennis mondial. Pas de fatigue, on est en début de saison. Des points ATP et du prize money, forcément, il n'y a aucune excuse pour refuser d'y participer (excepté Roger Federer qui a privilégié sa famille). C’est une compétition à la fois prestigieuse et utile pour pouvoir se mettre en jambes en début de saison. Cette édition se tient en plus en Australie, idéal pour préparer le premier Grand Chelem qui arrive dans 10 jours... C’est dans ce contexte que l’on peut avoir un match entre Goffin et Nadal dès la première semaine de compétition. Si on sent bien que le Belge est encore en rodage comme le prouve son match poussif pour ne pas dire mauvais contre Evans il y a quelques jours, Rafael Nadal lui, tourne déjà à plein régime… A-t-il seulement déjà été, une fois dans sa carrière, en rodage ? Ce mot ne fait pas partie de son vocabulaire et ça ne changera pas cette saison.

Le taureau de Manacor entend bien garder son rang de maestro du tennis mondial cette saison encore… et pour preuve, en comptant la fin de saison passée, Rafa reste sur une série 26 victoires pour seulement une défaite. Et il n’a pas encore perdu un seul set cette saison. En clair, pour être bref, Rafael Nadal est clairement favori de cette rencontre face au n°1 belge…mais comme il le sera lors de 95% de ses matches cette saison. Qui ? À part ponctuellement Novak Djokovic pourrait encore se présenter comme favori face à Rafa en 2020 ? Même si les Tsitsipas, Kyrgios et Medvedev sont capables de tout, on sait que Rafa, lui, ne passera à travers d'aucun match !

David Goffin a cette chance pourtant de pouvoir jouer sans complexe et de prendre tous les risques qu’il veut pour tenter de chatouiller un petit peu le numéro 1 mondial. On sait que Goffin fait partie du Top 10 mondial des retourneurs, qu’il est aussi capable de tout…mais les mots rodage et irrégularité font en revanche partie à part entière de son vocabulaire. Il n'a battu qu'une seule fois l'Espagnol en 6 confrontations. C'était sur dur en indoor au Masters en 2017.

Un peu plus tôt dans la matinée, Bautista Agut tentera d'offrir le premier point à l'Espagne. Face à lui, Steve Darcis, 35 ans et 200e au classement ATP, prendra sa retraite cette saison. Le Belge n’entend pourtant pas enchaîner les défaites pour arriver plus rapidement à la quille ! La preuve ? Une belle victoire face au Britannique Cameron Norrie il y a quelques jours à peine. Steve Darcis entend bien profiter comme il se doit de sa dernière saison sur le circuit même si on sait déjà qu’il ne remportera plus un gros tournoi. Il est cependant capable de quelques coups d’éclats lors de son Farewell Tour.

Ce quart de finale s’annonce tout de même vraiment rude pour l’équipe belge ! En Coupe Davis, il est probable que l’Espagne n’aurait pas pu aligner ses principaux cadors à ce stade de la compétition. On le répète, c’est ce qui fait le charme de cette ATP Cup. C’est ce qui explique que c’est Roberto Bautista Agut qui complète la paire de simple de l’Espagne aux côtés de Rafael Nadal… bref, qui dit mieux ? Pas grand monde pour ne pas dire simplement personne… Roberto Bautista-Agut a atteint le top 10 mondial lors de la défunte saison qui fût sa plus aboutie depuis le début de sa carrière. En plus de son talent et de sa combativité, l’Espagnol a vraiment prouvé l’an dernier que le mental était son atout clé ! Le match référence ? Le 1er tour de l’Open d’Australie 2019 remporté en 5 sets face à un Andy Murray soutenu par plus de 10000 personnes sur la Rod Laver Arena. Bautista a battu deux fois Djokovic sur dur en 2019. Qui peut se venter d'un tel bilan ?

S’il s’applique ne serait-ce qu’un peu, Bautista devrait écarter Steve Darcis sans problème et asseoir la domination espagnole sur la Belgique. Néanmoins, on peut s’attendre à un Darcis combatif et les échanges risquent de traîner en longueur sur certains jeux. Le Belge sait qu’il n’aura plus beaucoup d’occasion de briller ou même simplement de croiser des cadors du circuit et devra passer beaucoup de fois par les qualifications pour accéder aux tableau finaux des tournois lors de son ultime saison. Il aura à cœur de faire le maximum pour embêter Bautista-Agut. Sera-ce suffisant ? Rien n’est moins sûr ! Il a paru très fatigué face à Kuzmanov il y a deux jours. Pour espérer battre Bautista, il devra être à 200% de ses capacités physiques.

Pour le double, il y a peu de chance qu’il s’avère décisif. Néanmoins, si c’est cas, Rafael Nadal sera de la partie pour forcer les choses. Méfiance tout de même parce que la paire Gille/Vliegen a déjà beaucoup d’expérience ensemble et ne sera pas une souris pour le chat. Des trois matches, ça sera certainement le plus disputé.

Le vainqueur de ce duel affrontera l'Australie en demi-finale.

Résultat de recherche d'images pour "atp cup canada""

La jeunesse canadienne menée par un Denis Shapovalov des grands soirs depuis plusieurs mois arrivera-t-elle à s'offrir le scalp des Serbes et de Djokovic ?

La qualification pourrait se jouer dès le premier match à partir de minuit. Il y a un an, le grand public ne connaissait pas vraiment Dusan Lajovic avant qu'il n'atteigne la finale de Monte Carlo et encore moins Felix Auger-Aliassime qui n'était pas dans le top 100 mondial. Un an plus tard, ils font partie des révélations de la défunte saison et les attentes sont grandes les concernant. Mais là où la confrontation est particulière, c’est que le favori de ce match, Auger, est dans le doute depuis plus de 6 mois pendant Lajovic, longtemps un joueur de terre battue, se révèle peu à peu être un joueur très compliqué à manoeuvrer sur dur. Les deux joueurs sont sur une série de 3 victoires pour 7 défaites sur leurs 10 derniers matches. Dans le contenu des matches, Lajovic a montré de belles choses face à Harris, Paire et Jarry. A l'inverse, Auger a été inexistant face à Millman et Struff. Ses résultats sont très inquiétants.

Prenons d’abord le cas de Dusan Lajovic. Le Serbe de 29 ans a connu la meilleure saison de sa carrière l’an dernier avec un titre à Umag et une 23ème place mondiale en avril. Alors qu’il approche des 30 ans, il a fait son entrée dans le top 30 et n’a plus trop le temps de gaspiller des occasions pour continuer à évoluer au classement ATP. Qu’on se le dise, la saison dernière sera peut-être bien sa meilleure en carrière. Lajovic fait déjà partie des joueurs expérimentés qui ne progresseront plus. Se maintenir proche du top 30 sera son objectif, très clairement. Reste que sa force mentale est un atout indéniable au moment de défendre les couleurs de son pays.

De son côté, le jeune Canadien de 19 ans s’est érigé en futur crack de la petite balle jaune avec une première partie de saison impressionnante compte tenu de son tout jeune âge. Membre de la génération 2000, il a, contrairement à Lajovic une marge de progression énorme. Beaucoup pensent qu'il pourrait un jour concourir pour la place de numéro un mondial mais avant, il devra mettre fin à cette série de mauvais résultats (10 défaites sur ses 16 derniers matches).

Auger est placé en favori des bookmakers mais il devra montrer autre chose pour espérer s'imposer. Il aura peut-être inconsciemment la pression puisqu'il sait qu'une défaite pourrait condamner les espoirs canadiens. En effet, le 2ème match va opposer Djokovic et Shapovalov.

Le Serbe mène 4-0 dans les confrontations avec le Canadien. Au même titre que Rafa et Roger, Novak Djokovic entame la nouvelle décennie avec le même statut qu’il y a 10 ans… Il fait partie du podium des meilleurs joueurs du monde. Son premier Grand-Chelem date de 2008 et c’est en 2011 qu’il a commencé à asseoir sa présence dominante. Nous sommes en 2020 et Novak Djokovic fait figure encore une fois d’épouvantail au même titre que Rafael Nadal. Il y a encore fort à parier qu’il terminera la saison dans le top 3 à moins qu’une blessure ne vienne chambouler les plans de Nole. Il a, en tout cas, commencé la saison tranquillement avec 3 victoires en autant de rencontres, face à Garin, Monfils (battu pour la 16ème fois en 16 matches) et Anderson. Au même titre que Rafa, on sait que le Serbe abordera tous les matches de cette saison avec l’étiquette de favori dans le dos. Mais on sait déjà aussi qu’il répondra présent et qu’il risque d’inscrire encore une fois son nom au palmarès des gros événements de la saison. Cette ATP Cup peut justement rentrer dans cette catégorie. Il suffit de voir le plateau très relevé qui y participe.

En face, Denis Shapovalov fait partie de ces jeunes, au même titre que son compatriote Auger-Aliassime, qui vont devoir attendre encore quelques années que les cadors plus âgés qu’eux prennent tout doucement leur retraite pour espérer émerger et briguer un jour les premières places mondiales… mais d’ici là, du haut de ses 20 ans, il affronte déjà pour la 5ème fois de sa carrière Novak Djokovic. Preuve s’il en faut que son classement actuel, 14ème à l’ATP est loin d’être usurpé. A noter qu'il a déjà battu le Serbe dans un match d’exhibition. Le jeune Canadien est en tout cas en confiance en ce début de saison comme on a pu le voir lors de ses récentes victoires face à Zverev et surtout Tsitsipas dans un match qui se place déjà comme l’un des plus beaux de la saison entre deux cracks ! Il aura certainement à cœur d’ennuyer au maximum son adversaire… mais comme trop souvent, la clé risque bien d’être entre les mains de Nole… s’il le décide, il peut balayer Shapovalov en 2 sets secs… C’est ça, la griffe des grands champions.

Si jamais les deux nations sont dos à dos avant le double, les Serbes partiraient légèrement favoris avec la présence de Viktor Troicki aux côtés de Djokovic. Le bouillant Serbe, au crépuscule de sa carrière, sera plus frais que la paire Auger/Shapovalov. Le duo Serbe est en revanche loin d'être souverain. Si Djokovic a porté son duo face aux Français en phase de poule, cela pourrait ne pas suffire cette fois. Troicki devra élever son niveau pour éteindre la fougue des jeunes canadiens qui ont remporté leurs deux matches sur la compétition sans concéder le moindre set.

Le vainqueur de ce duel affrontera la Russie en demi-finale.