Cinq Français sont sur le pont dès ce lundi à Melbourne. Certains sont favoris, d'autres beaucoup moins. Nos deux consultants, Rodolphe Gilbert et Florent Serra les connaissent très bien et vous présentent leur match !

Moutet vs Cilic
Corentin Moutet a disputé sa première finale en carrière sur dur à Doha il y a une semaine. Un exploit retentissant pour ce jeune joueur sans aucune expérience sur cette surface au plus haut niveau. A l’inverse, Cilic est à la peine depuis plusieurs mois. D’ailleurs les bookmakers donnent le Croate favori à une tendance 65/35. Il faut remonter à Wimbledon 2016 face à Feliciano Lopez pour retrouver une cote si haute pour Cilic au 1er tour d’un Grand Chelem. Il n’a d’ailleurs atteint la cote de 1,50 que deux fois dans sa carrière depuis l’instauration du betting en 2008.

L’analyse de Rodolphe Gilbert : « Marin Cilic était l’un des rares joueurs non têtes de série à éviter sur ce premier tour. Même s’il a réalisé une saison 2019 très moyenne, il est toujours capable d’être dangereux sur un premier tour en Grand Chelem (29 victoires sur ses 30 derniers matches). On l’a vu d’ailleurs au dernier US Open, c’est un joueur qui aime les grands rendez-vous. En revanche, sur ce début de saison, il n’a pas vraiment brillé à l’ATP Cup. Corentin a montré qu’il pouvait battre des grands serveurs. Il sait très bien retourner et dans l’échange, il est capable d’embêter n’importe quel joueur avec sa variété et sa qualité technique. Il a une très belle main notamment avec ses amorties. Il est capable de casser le rythme. On l’a d’ailleurs vu à Bercy face à Djokovic. Il a cette capacité à faire déjouer ses adversaires. Mais quand Cilic sert bien, fait peu de fautes et sent bien la balle, il faut aller le chercher en 3 sets gagnants. Il est capable d’atteindre le très haut niveau, sauf que ça fait un moment qu’il ne montre plus rien de très emballant. Il se cherche, il est dans le doute. Les baisses de niveau ont été assez fréquentes depuis un an. D’ailleurs son classement en atteste, il est au plus bas depuis 2013. Malgré tout, il a beaucoup d’expérience, il est très à l’aise sur ce type de surfaces donc c’est logique qu’il soit favori. Ce n’est pas pourtant évident qu’il s’impose facilement. Par rapport aux cotes, je m’attendais à un match encore plus serré. Je serais parti sur un 55/45 en faveur de Cilic. Je suis convaincu que Corentin peut prendre un set au minimum. Il a été capable de battre Wawrinka, Raonic, Verdasco et tenir tête à Rublev dans le 2ème set. Il peut tout à fait battre le Croate. »

Résultat de recherche d'images pour "humbert millman""

Humbert vs Millman
Ugo Humbert a soulevé son premier trophée ATP ce samedi à Auckland. Très ému après le match, comment sera-t-il 48 heures après son match pour affronter Millman ? L’Australien réalise un très bon début de saison avec notamment deux victoires sur Auger et Khachanov. Il n’a plus perdu au 1er tour de Melbourne depuis 2015. Finaliste à Tokyo en octobre dernier, il est vraiment sur une bonne dynamique. Pourtant, le Français est donné comme favori des bookmakers.

L’avis de Rodolphe Gilbert, ancien coach d’Ugo Humbert : « C’était un objectif pour Ugo en 2019 de remporter un titre. Finalement, il le réalise en tout début de saison cette année. C’est un nouveau cap de franchi pour lui avec trois victoires magnifiques face à Shapovalov, Isner et Paire qui font partis des 20 meilleurs joueurs du monde. Il va d’abord falloir digérer ce petit décalage horaire de deux heures qui n’a l’air de rien mais qui fait mal. C’est sur que l’envie et la confiance seront présentes du côté d’Ugo mais les conditions de jeu seront différentes par rapport à Auckland. Et en plus, il va jouer Millman et ce n’est pas vraiment le genre d’adversaire idéal dans ce contexte. Je m’interroge sur la capacité à tenir toute la durée du match face à un joueur aussi agressif qui ne lâchera rien. Déjà, on peut s’attendre à un début de match compliqué. S’il vient à perdre le premier set, il faudra beaucoup de ressources mentales et physiques à Ugo pour s’en sortir. Millman est un combattant. Avec trois jours de repos, je partirai sans hésiter sur Ugo parce que tennistiquement, il est au-dessus. Mais là, 48 heures seulement après sa finale, ça me paraît un peu juste. Je trouve en plus que la finale a été lourde émotionnellement et physiquement avec ce tie-break décisif du 3ème set. Il a fait plutôt chaud et il a laissé beaucoup d’énergie. Après Ugo je le connais bien, il est toujours surprenant. Il a une grosse caisse physique, une vraie capacité à répéter les efforts. Mais j’ai quand même un point d’interrogation sur l’influx nerveux qu’il a pu laisser à Auckland. Si Ugo parvient à battre Millman, c’est un énorme exploit ! Après, Ugo sert bien, il joue vite alors s’il sent bien la balle sans se poser de question, il peut aussi dominer Millman en 3 sets et on ne se posera pas la question de son physique. Après un titre, on a l’impression que rien ne peut nous arriver. Il joue quand même super bien au tennis même si le niveau technique de la finale n’a pas atteint des sommets. C’est très difficile de donner un pronostic sur ce match parce que personne ne sait comment sera Ugo au moment d’entrer sur le court face à Millman. Lui-même ne le sait pas encore. En 4 ou 5 sets, ça sera quand même très dur pour Ugo de gagner. Il n’a pas un premier tour facile. »

Résultat de recherche d'images pour "benoit paire auckland""

Paire vs Stebe
Finaliste à Auckland, Benoît Paire n’aura que 48 heures comme Ugo Humbert pour préparer son premier tour de l’Open d’Australie. Ce n’est jamais évidemment de gérer cette transition mais le Français a eu plutôt de la réussite au tirage. L’Allemand est très mal classé (153ème) mais malgré tout, cela ne l’a pas empêché de battre Krajinovic au 1er tour du dernier US Open. Au niveau du talent, il y a un monde d’écart entre les deux joueurs sur dur. En 174 matches sur cette surface en carrière, Stebe n’a battu qu’un seul top 50 : Troicki en 2012 à l’US Open. Ce n’est d’ailleurs pas étonnant puisque la surface de New York est une surface plutôt lente par rapport à celle de Melbourne où Stebe a perdu ses 4 matches en carrière. Benoît Paire fait un excellent début de saison (6 victoires pour 2 défaites). Mais sur le plan physique, on peut avoir une interrogation. Il a disputé tous ses matches en 3 sets. Si jamais, l’Allemand parvient à profiter d’une saute de concentration du Français pour prendre un set, Paire arrivera-t-il à tenir le rythme face à un joueur endurant et bien remis de ses nombreuses blessures (opération à la hanche, douleur au bas du dos, inflammation du pubis, fracture de stress, opération du poignet droit). On a déjà vu Benoît Paire s’incliner face à des joueurs mal classés à des moments où rien ne laissait penser qu’il allait passer à travers. Donc méfiance pour une cote aussi basse surtout qu’il a été éliminé à 4 reprises au premier tour sur ses 5 dernières participations à Melbourne.

Barrère vs Safwat
Grégoire Barrère va disputer son premier Grand Chelem sans passer par les qualifications ni wildcard. Le Français a eu un peu de réussite au tirage avec ce premier tour face à l’Egyption Safwat, issu des qualifications. Il est donné favori à hauteur de 80%.

L’avis de Florent Serra : « Je le connais bien puisqu’on a été ensemble sur le circuit pendant quelques années. Pour moi, il avait complètement disparu. Il joue très rarement sur le circuit ATP, on le voit surtout en challenger. C’est un bon joueur du fond du court mais il ne va pas très vite non plus. On dirait qu’il a 50 ans quand il joue. Il est besogneux du fond du court, il s’accroche et fait très peu de fautes. Je pense que si Barrère arrive à lui rentrer dedans, il n’aura aucune difficulté à s’imposer. Grégoire devra quand même se méfier de la couverture de terrain de son adversaire, il peut pousser Grégoire à faire des fautes et sortir de son match. Mais au pire, Safwat arrivera à grapiller un set. Je ne le vois pas du tout s’imposer sur la longueur du match parce que l’Egyptien va laisser du temps à Grégoire dans les échanges et il aura tout le loisir d’envoyer ses grosses frappes. En plus, le Français sert bien donc pour moi, sur cette surface, il y aura trop d’écarts entre les deux joueurs. Le Barrère que je vois depuis plusieurs mois, qui se qualifie dans les tournois, qui est régulier, pour moi il gagne ce match, il ne se fera pas piéger. »

Halys vs Krajinovic
Quentin Halys (23 ans) s’est sorti des qualifications pour disputer son 4ème Open d’Australie. Il n’a gagné qu’un seul match sur le circuit principal depuis août 2017. Classé à la 215ème place mondiale, le Français aura fort à faire face à Krajinovic. Les bookmakers donnent d’ailleurs le Serbe favori à 85%.

L’avis de Rodolphe Gilbert : « On l’avait un peu perdu de vue Quentin. Il y avait beaucoup d’attentes sur lui mais il n’a pas encore réussi à percer sur le circuit principal. Il n’est évidemment pas favori sur ce match mais attention, Krajinovic est aussi un peu irrégulier. Quand il joue bien, il peut battre des top players mais il peut aussi passer à côté de matches largement à sa portée. Quentin a quand même une petite expérience puisqu’il va disputer son 8ème Grand Chelem. Il avait d’ailleurs bien bousculé Querrey ici en 2017 et même en 2016 face à Djokovic, il n’avait pas été ridicule en poussant le Serbe dans un tie-break au 3ème set. C’est un joueur qui n’est pas au classement auquel il devrait être. Quentin est un grand gabarit (1m91) capable de très bien servir. C’est un joueur complet qui peut monter au filet. Sa place est dans le top 100. S’il arrive à développer du jeu, il peut vraiment gêner le Serbe. Je me souviens de ces deux victoires de Quentin face à Karlovic et Muller à Los Cabos. Cela prouve qu’il a aussi cette capacité à bien retourner, être patient. Il a largement les moyens de prendre un set avec sa qualité de service. Il est bon sur toutes les surfaces je trouve mais c’est sur dur qu’il peut exploiter tout son potentiel. Il arrive avec 3 matches dans les jambes et beaucoup de confiance. »