Les Serbes ont remporté l’ATP Cup sans Krajinovic ni Kecmanovic. Novak Djokovic est un mentor pour tous les joueurs de la région des balkans. Son aura dépasse largement les frontières de la Serbie. Ils sont désormais 5 joueurs serbes dans le top 50 mondial. Tour d’horizon de leur match au premier tour de cet Open d’Australie.

Djokovic vs Struff
Evidemment, Novak Djokovic est le favori du tournoi. Tenant du titre, il combine 6 trophées à Melbourne sur les 9 dernières éditions. Désormais, le numéro deux mondial va tout faire pour récupérer le trône et cela passe par un 7ème titre. Il n’a pas eu le meilleur tirage sur ce premier tour mais Struff (37ème) n’a pas les armes pour gêner Djokovic. En deux confrontations, l’Allemand n’a pas encore réussi à prendre un set. Le Serbe est tout simplement le meilleur retourneur de tous les temps sur dur en extérieur (33,5% de breaks) et loin devant ses camarades du circuit actuel face aux adversaires de plus d’1m93 avec 31,3% de breaks (Murray et Evans sont à 29% ; Nadal et Schwartzman sont à 25%). Même si Struff a progressé depuis un an, il peine face au Big Three : 7 défaites et 17 sets à 0. Sur un premier tour de Grand Chelem, Djokovic est sur 54 victoires consécutives. Il faut remonter à janvier 2006 à Melbourne pour trouver trace d’une défaite. Il était 76ème mondial.

Djere vs Nishioka
Le Serbe Djere (40ème) est un joueur qui a obtenu ses meilleurs résultats sur terre battue. Lors de la saison 2019, il a remporté le premier titre de sa carrière à Rio sans concéder le moindre set et en éliminant au passage Dominic Thiem et Felix Auger-Aliassime en finale. Ce joueur n'a pas encore exploité toutes ses capacités, il est grand et pourtant mobile, solide du fond du court. Pour franchir un palier il lui faudra faire évoluer son jeu, il manque encore de punch, il doit également prendre plus d'initiatives et ne pas se contenter de contrer. Face à lui, l'un des plus petits joueurs du circuit, Nishioka (71ème), le Japonais adore les surfaces rapides, son jeu dans le style de son compatriote Nishikori (toute proportion gardée) est fait de prise de balle tôt et de frappe à plat. Il aime prendre du temps à son adversaire pour l'amener à la faute. Son déficit de taille est compensé par une couverture de terrain et un jeu de jambes au dessus de la moyenne. Sur cette rencontre , Nishioka est donné favori. Les conditions de jeu australiennes pourraient convenir au Japonais par rapport au Serbe avec seulement 45% de victoires en carrière. Les résultats de Nishioka sur dur en 2019 plaident en tout cas nettement en sa faveur.

Lajovic vs Edmund
Encore un Serbe plutôt spécialiste de terre battue, Lajovic (27ème), opposé au Britannique Edmund (69ème). Ce sera le quatrième face à face entre les deux joueurs avec un net avantage pour Edmund qui mène trois victoires à zéro. Lajovic est un joueur techniquement très propre sans vraiment de points faibles. Solide du fond du court, ses qualités physiques font souvent la différence. Lajovic n'a jamais franchi plus d'un tour à l'Open d'Australie mais ses performances sur sur dur lors de l'ATP Cup prouvent qu'il a vraiment franchi un cap. Le Britannique Edmund sort d'une saison 2019 difficile, il ne parvient pas à retrouver son meilleur niveau de 2018. Il est clairement en manque de confiance, il cherche des solutions avec son coach Franco Davin. Durant l'intersaison il a fait une grosse préparation, il espère rééditer son exploit de 2018 lorsqu'il s'était hissé en demi-finale perdue face au Croate Cilic. Il y a de grandes chances que le match soit disputé. On devrait voir au moins 4 sets dans cette rencontre. La cote (1,60) semble vraiment trop haute.

Kecmanovic vs Seppi
Kecmanovic, c'est la relève du tennis Serbe (53ème) ! Il affronte le vétéran Italien Seppi (84ème) qui vit ses dernières heures sur le circuit. Champion du monde junior devant Tsitsipas et Auger, le Serbe a mis un peu plus de temps à exploser sur le circuit principal. Doté d'une technique quasi parfaite il sait quasiment tout faire sur un court de tennis. Son service est très efficace sur surface rapide, il est physiquement prêt à tenir de long combat. Contrairement à beaucoup d'Italiens, le jeu de Seppi s'adapte très bien sur les surfaces rapides car il s'appuie sur un bon service. Malheureusement pour lui, il hérite d'un premier tour difficile. Kecmanovic va lui imposer un rythme infernal du premier au dernier point. Est-ce que l'italien aura le volume de jeu nécessaire pour se sortir des griffes du jeune serbe ? Pour sortir vainqueur de cette rencontre, l'italien devra faire jouer toute son expérience et son mental. Kecmanovic a montré par le passé des signes de nervosité, saura-t-il garder la tête froide avec la pression d'un grand chelem ? En tout cas, il a passé le premier tour sur ses trois derniers Grands Chelems en 2019.

L'analyse du match entre Krajinovic et Halys est à lire dans l'article sur les Français du jour
https://tennisbreaknews.com/2020/01/18/melbourne-les-bleus-en-piste-ce-lundi/