Début du 2ème tour à partir de la nuit prochaine. Tous les membres du top 10 sont au rendez-vous. 5 d'entre eux seront sur les courts dans quelques heures. A priori, sur le papier, ils partent tous très largement favoris. Petit tour d'horizon !

Le numéro un mondial Novak Djokovic a passé le premier tour pour la 55ème fois consécutive en Grand Chelem. Même s'il a encaissé un 6-2, le Serbe a été plutôt solide face à Struff. Cette fois, la tâche devrait être plus facile face au Japonais Ito (146ème) qui a bénéficié d'une wildcard pour participer au tournoi. Vainqueur face à Gunneswaran de son 4ème match en Grand Chelem, il s'attaque à ce qui se fait de mieux sur le circuit. Ito a déjà affronté Murray, Wawrinka ou encore Roddick mais jamais un membre du Big Three. Depuis 2007 que Djokovic est entré dans le top 10 mondial, il a perdu 4 fois en 52 matches face à des membres classés au-delà du top 100 mondial (Taro Daniel, Del Potro et Anderson) dont une fois en Grand Chelem face à Istomin en 2017, annus horribilis du Serbe touché par une grave blessure au coude. Le Japonais ne semble pas assez puissant au service pour espérer perturber le Serbe, meilleur retourneur de l'histoire sur dur. Le match devrait être bouclé en moins de 27 jeux.

Vainqueur du dernier Masters et demi-finaliste du dernier Open d'Australie, Tsitsipas affronte Kohlschreiber, le Grec (6ème) mondial a expédié son premier tour en 1h45 en ne laissant que 5 petits jeux à son adversaire Caruso. Il a beaucoup de points à défendre, à voir si la pression du résultat le fera déjouer et offrira à l'Allemand Kohlschreiber une opportunité de signer une nouvelle victoire face à un top 10 quelques mois après son exploit face à Djokovic à Indian Wells. Lors des deux premiers duels entre les deux joueurs, Tsitsipas s'est imposé malgré quelques sets accrochés. Ce duel de revers à une main intéresse notre consultant Rodolphe Gilbert : "Kohlschreiber vient de remporter un tournoi challenger, son premier titre sur dur depuis plus de 10 ans. Même s'il est descendu au classement (79ème) et qu'il a moins joué ces derniers mois, il reste une référence sur le circuit. Je l'ai trouvé très bon au premier tour même si Marcos Giron n'est pas un joueur référence. C'est un bon test pour Tsitsipas afin de savoir où il en est après une ATP Cup en demi-teinte."

Federer affronte lui le Serbe Krajinovic (45ème). Le Suisse s’est rassuré lors de son premier tour face à Johnson. Pour la première fois depuis 2013, il arrivait à Melbourne sans aucun match dans les jambes. Ce n'est jamais facile de débuter sa saison dans un tel contexte mais Roger s’est montré appliqué et serein sur ses mises en jeu. 6 fois vainqueur et 1 fois finaliste, Federer affronte Krajinovic pour la troisième fois dont autant de victoires. Krajinovic a eu toutes les peines du monde à se débarrasser du Français Quentin Halys qui servait pour mener 5-3 dans le 5ème set. Incapable de contrer le service d'Halys (32 aces), le Serbe a trop subi le jeu et commis beaucoup de fautes directes sur les rares ouvertures. La victoire du Suisse ne fait aucun doute, le Serbe pourrait néanmoins accrocher un set s'il parvient à être agressif en retour comme il l'a été dans les précédentes confrontations. Le Suisse qui tient son service à 89% en carrière sur dur n'y est parvenu qu'à 81% face à Krajinovic.

Bautista fait partie des rares espagnols meilleurs sur dur que sur terre battue. Installé dans le top 10 après une saison 2019 exceptionnelle, il est le favori logique face à l'Américain Mmoh. Sur ce début de saison, Bautista a remporté ses 7 matches sans concéder le moindre set. Avec 63% de victoires en Grand chelem sur dur et 94 % de victoires face à des joueurs classés au-delà de la 100ème place en Grand Chelem, Bautista avance avec quelques certitudes sur ce 2ème tour. Néanmoins, Mmoh avait réussi à battre l'Espagnol en 2018 à Miami. Lors de ce match, Mmoh avait été solide au service mais surtout l’Espagnol ne s’était pas montré réaliste sur les balles de breaks avec seulement 6 breaks en 18 occasions. Sur une rencontre au meilleur des 5 manches, l’Espagnol ne devrait pas se faire surprendre une deuxième fois.

Enfin, Berrettini affronte l’Américain coupeur de tête Sandgren. C'est la première confrontation entre les deux hommes. L’Italien a réalisé une saison 2019 très intéressante et fait son entrée dans le top 10 mondial. A l'inverse, son adversaire est très inscontant. Berretini s’est imposé facilement au premier tour face à Andrew Harris. Pourtant sa première balle a été catastrophique avec seulement 50% de réussite, il n’a cependant concédé que 2 balles de breaks. Sandgren (100ème) lui a disposé de Trungelliti plutôt spécialiste de terre battue. Sandgren a quand même commis plus de fautes directes que son adversaire, un signe peu encourageant au moment d'affronter l’Italien. Parmi les cadors, c'est peut-être Berrettini qui aura le match le plus indécis voire compliqué. Pour éviter de faire de la 1573 Arena le théâtre d’une surprise, Berrettini devra se montrer plus régulier au service. Attention toutefois, l'Américain a un ratio positif en Grand Chelem face au top 10 avec le scalp de Thiem, Wawrinka et Fognini mais Tennys Sandgren a perdu ses 8 matches disputés en carrière sur dur face à des joueurs d'au moins 1m96.

La statistique à retenir :
Le taux de victoire du top 10 mondial à Melbourne depuis 10 ans au 2ème est de : 89 victoires pour 8 défaites.