Après les défaites de Paire et Barrère ce mercredi, on est peut-être en train de vivre le plus mauvais Open d'Australie pour le clan tricolore depuis 1992, dernière année sans aucun Français au 3ème tour de Melbourne. Ils ne sont plus que trois pour sauver la patrie : Gaël Monfils, Gilles Simon et Pierre-Hugues Herbert.

Le numéro un Français et 10ème mondial sera le seul favori du jour face à Ivo Karlovic. Gaël Monfils n'a atteint qu'une seule fois les quarts de finale à Melbourne mais généralement, il est plutôt efficace au 2ème tour (9V-4D). Avec 30 victoires sur dur depuis un an, il fait partie des tous meilleurs joueurs du monde actuellement malgré quelques pépins physiques. Il aborde ce duel face au géant croate (2m11) avec la confiance d'un bilan positif face à son adversaire (5V-2D) dont deux victoires en 2016 sur dur. Son premier tour face à un autre vétéran du circuit, Lu, lui a donné beaucoup de confiance.

L'avis de Rodolphe Gilbert : "Je trouve ça incroyable que Karlovic soit encore là. Il est intemporel ! C'est fou qu'il ait mis 3-0 à Pospisil alors que le Canadien était en train de bien revenir. C'est drôle pour Gaël d'avoir un tableau comme ça après Lu au premier tour qui n'est pas une première jeunesse non plus, cette fois il affronte le joueur le plus âgé du circuit puisque Karlovic va avoir 41 ans en février ! Avec le style de jeu de Gaël, je ne peux pas imaginer une seule seconde qu'il ne gagne pas ce match sauf pépin physique. Gaël va l'emmener dans des échanges, dans la longueur, il va le faire le jouer, il est capable de très bien retourner, de faire des passings et il a l'habitude de ce genre de rendez-vous. Je ne le vois pas passer à côté. Je ne pense qu'il va se frustrer, il sait gérer ce type d'adversaires. En 2 sets gagnants, c'est toujours possible de se faire surprendre mais en Grand Chelem, sur la longueur du match, je ne vois pas Gaël perdre ce match. On peut imaginer que Karlovic puisse prendre un set sur un tie-break mais gagner, je n'y crois pas. J'ai le sentiment dans ce genre de tableau "abordable" que Gaël sait plutôt en tirer les bénéfices. Même si c'est très difficile de jouer Karlovic, il a toutes les armes pour s'imposer."

La statistique à retenir :
Gaël Monfils a remporté 17 de ses 20 derniers matches face aux très grands serveurs du circuit (Isner, Karlovic, Anderson, Cilic, Querrey, Raonic, Zverev...)

C'est seulement la seconde fois que Gilles Simon affronte Nick Kyrgios. L'été dernier à Washington, le Français s'était incliné 6-4/7-6 dans un match très disputé, très serré mais qui avait basculé sur quelques points clés tous remportés par l'Australien. Nick Kyrgios est un joueur atypique sur le circuit, très talentueux mais assez inconstant. Les bookmakers le donnent très largement favori sur ce match, bien plus que lors du dernier match. Le fait que la rencontre se déroule en Australie devant ses supporters doit jouer dans la tendance des cotes. Mais est-ce pour autant un bon investissement de miser sur Kyrgios lorsqu'il a une cote de 1,20 ?

L'avis de Florent Serra : "L'opposition de style est sympa parce qu'on a un joueur rigoureux opposé à un joueur fantasque dans le bon sens du terme parce qu'il est très créatif sur le court. Gilles est un vrai stratège dans le jeu et réfléchit beaucoup avant mais aussi pendant le match. Tactiquement, tout est pensé. A l'opposé, Kyrgios n'a qu'une seule tactique, c'est de surprendre, d'imposer son non-rythme dans le match. Leur seul point commun, c'est qu'ils cherchent à frustrer leurs adversaires. En Australie, c'est logique de voir Kyrgios favori de ce match même si la cote me semble vraiment trop basse pour tenter quoi que ce soit sur lui. J'ai l'impression qu'il est plutôt motivé en ce début de saison. Gilles a le jeu pour le faire déjouer avec son jeu de contre et sa capacité à tenir la balle sans faire de faute et changer les rythmes. C'est certain que Kyrgios n'aime pas affronter des joueurs comme Gilles mais j'ai peur que sur l'ensemble du match, il manque un peu de puissance pour rivaliser avec l'Australien. Notamment au service, il risque de manquer de punch surtout en seconde pour perturber Kyrgios. Il va falloir que Simon serve vraiment très bien pour avoir le moindre espoir, un peu comme il a fait face à Cuevas au premier tour. Bien servir lui permettra de se donner un petit d'air et empêcher Kyrgios de l'agresser sur toutes ses secondes balles. Dans les moments chauds, Gilles pourrait se crisper avec la foule qui soutiendra Kyrgios. Sur ce match, Gilles ne doit pas oublier d'être agressif et d'aller surprendre Kyrgios avec son revers long de ligne. S'il reste trop attentiste au fond du court, il va se faire dominer. S'il ne fait qu'attendre la faute et contrer, ça ne passera pas pour Gilles. Les armes de Kyrgios, on les connaît. Gilles aura beaucoup de mal à contrer sa première balle (il avait mis 24 aces à Washington en 2 sets). Kyrgios trouve toujours une motivation supplémentaire de jouer en Australie et se montre plus rigoureux que le reste de la saison. Il a les armes pour s'engouffrer dans les failles de Gilles notamment en terme de puissance. Après, attention parce que Gilles a un bilan plutôt bon face aux grands serveurs (+50% de victoires). Il a déjà battu Karlovic, Raonic, Anderson. Il a le jeu pour faire péter un plomb à Kyrgios mais on sait que Kyrgios est capable de rester focus quand il en a envie. Pour conclure, je dirais quand même que la cote de Kyrgios me paraît trop basse. Personnellement, aucune envie de prendre le moindre risque avec Kyrgios pour une telle cote. Même si je vois Kyrgios gagner, si on me forcait à prendre un pari, je le miserais sur Gilles remporte au moins un set ou ne perd pas de plus de 7 jeux d'écart."

La statistique à retenir :
A Melbourne, lorsque Kyrgios a une cote inférieure à 1.50, son bilan est de 8 victoires en 8 matches.

Résultat de recherche d'images pour "herbert goffin""

David Goffin et Pierre-Hugues Herbert sont des amis très proches dans la vie mais pour autant, le Belge n'a jamais fait le moindre cadeau au Français, battu lors des trois confrontations entre eux. Aux portes du top 10 mondial, Goffin part très largement favori sur ce match. Herbert ne compte que 3 victoires en carrière sur dur face au top 20 pour 20 défaites. Son premier tour en 5 sets face à Cameron Norrie pourrait aussi peser dans la balance.

L'avis de Florent Serra : "Les cotes sont logiques pour moi. Je n'imagine pas Pierre-Hugues battre David sur ce match. En indoor dans un format en 2 sets gagnants, j'aurais peut-être une autre opinion mais là, à Melbourne, dans ce contexte par rapport au niveau de jeu affiché par les deux joueurs ces derniers mois, je vois une victoire sans aucun problème pour David. Sur la longueur du match, David me semble trop fort en retour et trop régulier pour se faire surprendre. Pierre-Hugues va être constamment sous pression au service. Et même dans l'échange, Goffin est solide du fond du court et il est aussi à l'aise en passing pour contrer les montées au filet du Français. A moins de passer 90% de premières balles, je ne vois pas comment il peut espérer créer la surprise. Déjà, s'il arrive à prendre un set, ça sera un très bon résultat pour lui. L'écart de niveau est trop grand selon moi. Même en faisant un match parfait, je ne pense que cela suffise pour lui. Il faudrait vraiment que Goffin passe totalement à travers. J'espère me tromper et que Pierre-Hugues me fasse mentir mais pour moi, il n'y a pas match malheureusement. Avec son slice, Pierre-Hugues peut gêner Goffin dans son coup droit mais pour tenir tout le match sans aucune défaillance, c'est quasiment impossible. Sur un plan tactique et technique, David a tout simplement le match-up parfait pour battre Pierre-Hugues."