Après sa victoire sur Carreno-Busta au 3ème tour de l'Open d'Australie, Rafael Nadal est passé en conférence de presse. Il a forcément été interrogé sur Nick Kyrgios, son adversaire en quarts de finale lundi. Le choc du tournoi que la planète attend. Les deux joueurs ne s'apprécient pas mais Nadal respecte la qualité tennistique de son futur adversaire.

Question : Aimez-vous Nick Kyrgios? Vous entendez-vous avec lui?
Rafael Nadal : "Je ne sais pas. Je ne le connais pas personnellement, honnêtement, pour avoir une opinion claire. Il est évident que quand il fait des choses qui, à mon avis, ne sont pas bien, je n'aime pas. Quand il joue du bon tennis et qu'il se passionne pour ce jeu, il est un joueur positif pour notre circuit, et je veux que le circuit soit le meilleur possible. Donc les joueurs qui rendent le circuit encore meilleur sont très importants. Quand il est prêt à jouer son meilleur tennis et jouer avec passion, il est l'un de ces gars. Quand il fait les autres trucs, bien sûr je n'aime pas ça."

Comment vous analysez votre victoire aujourd'hui ?
R.N. : "C'était sans aucun doute mon meilleur match du tournoi jusqu'à présent. Une grande différence entre aujourd'hui et les jours précédents. J'ai bien servi, ce qui m'a permis d'enchaîner avec mon coup droit ensuite. C'est bien de réussir aussi de jouer en un seul coup de raquette je pense."

Est-ce que la Laver Cup, la Coupe Davis et la ATP Cup, c'est trop ?
R.N. : "Deux compétitions, des compétitions par équipe, en moins d'un mois, ce n'est pas bon pour notre sport. C'est bon pour certains joueurs, bien sûr, parce qu'ils sont en mesure d'obtenir le prix le plus élevé. Mais mon sentiment est que nous ne pouvons pas regarder uniquement cela. Nous devons regarder la situation dans son ensemble. Même si en ce moment probablement deux compétitions sont en mesure d'aider les joueurs à gagner plus d'argent, je pense qu'à l'avenir, nous avons besoin d'une seule compétition. Nous devons faire quelque chose de grand avec une une Coupe du monde. Voilà mon point de vue. Mais c'est juste mon point de vue. Je ne sais pas si j'ai raison ou pas, mais c'est mon opinion personnelle : il n'y a personne d'autre sport qui ait deux Coupes du monde en un mois."