Dominic Thiem a déjà battu Rafael Nadal mais jamais en Grand Chelem. Pour l'instant, l'Espagnol a remporté les 5 premières confrontations entre les deux joueurs dans les Majeurs dont les deux dernières finales de Roland Garros et un quart de finale à l'US Open, unique duel sur dur entre les deux hommes pour l'instant. Ce sera donc seulement la seconde fois que l'Autrichien va tenter sa chance face à Rafa sur dur. Depuis ce match à New York remporté en 5 sets et 5 heures de jeu qui s'est fini sur deux jeux décisifs, Thiem a beaucoup progressé sur dur. D'ailleurs, ce match lui a servi de déclic. Quelques semaines plus tard, il remportait son premier titre en indoor à St-Petersbourg puis disputait sa première demi-finale à Bercy. Un vrai cap a été franchi à New York en 2018. Alors qu'il avait perdu ses 12 premiers matches face au top 10 mondial sur dur (hors Masters), il a commencé à remporter assez régulièrement ces gros matches avec en point d'orgue ce titre au Masters 1000 d'Indian Wells face à Federer en finale, cet autre titre à Pékin face à Tsitsipas en finale et enfin cette finale à l'ATP Finals. Cela donne un bilan de 8 victoires pour 6 défaites sur dur face au top 10, de quoi lui permettre d'aborder ce quart de finale avec beaucoup de confiance.

L'Autrichien a été très affecté par cette défaite à l'US Open au terme d'un match totalement fou (0-6, 6-4, 7-5, 6-74, 7-65) avec notamment 30 balles de break. Les commentaires de Rafa après le match à l'époque se suffisaient à eux-mêmes : "J'ai joué contre un adversaire remarquable. Dominic a fait un gros match. Je suis désolé pour lui. C'est un super gars, l'un des meilleurs sur le circuit. Je suis triste pour lui parce qu'il a tout fait pour gagner ce match. Mais moi aussi. C'est une question de chance et ça a basculé de mon côté." De son côté, Thiem ne cachait pas sa tristesse : "Le tennis est cruel parfois. Je pense que ce match n'aurait pas dû délivrer de perdant. Hélas, ce fut à moi d'endosser ce rôle."

16 mois après cette douloureuse défaite, Dominic Thiem se présente avec beaucoup d'ambition et forcément un désir de revanche : "J'ai de très bonnes sensations depuis deux jours. Je me sens très bien physiquement. Le match contre Gaël m'a donné beaucoup de confiance, tout s'est parfaitement déroulé. J'ai fait un très gros match du début à la fin. C'était de loin mon meilleur match ici à Melbourne." En face, comme d'habitude, l'Espagnol va aborder ce match avec beaucoup de sérieux et de respect : "Je m'attends à un match très difficile. Dom joue très bien, je l'ai vu contre Gaël. C'était du très haut niveau. On se connaît très bien, c'est un match très intéressant. J'aime sa façon de jouer, il donne toujours le meilleur de lui-même. Je suis très excité à l'idée de jouer ce match. Depuis le début du tournoi, je trouve que je joue de mieux en mieux match après match."

L'analyse de Rodolphe Gilbert : "Thiem a été très convaincant face à Gaël. Je trouve qu'il met de la cadence dans ses matches. Depuis deux ans, Thiem s'est vraiment rapproché du Big Three avec des victoires contre tous les meilleurs joueurs du circuit. En 2019, il a vraiment franchi un cap. De mémoire, Melbourne ne lui avait pas trop réussi jusqu'à cette saison, preuve encore qu'il continue de progresser. Il est beaucoup plus régulier sur dur. C'est un match qui sent la poudre ! Qu'est-ce qui se passe quand Rafa affronte Thiem ? C'est ultra physique parce que tous les deux ont d'énormes capacités en terme de puissance et de tempo. Sur un plan technique et tactique, je trouve que Thiem est désormais plus capable de se décaler et de tourner autour de son revers que ne le fait Nadal. C'est une opposition intéressante parce que Nadal n'hésite pas à monter au filet. Il monte beaucoup plus qu'avant. Ca sera peut-être la clé du match, celui qui viendra chercher le match au filet. Je ne pense pas que l'un des deux passe au travers et que ça fasse un flop ! On a vu lors des deux dernières finales de Roland que physiquement, il n'arrivait pas à tenir la cadence de Rafa sur 4 ou 5 sets. En revanche, sur dur, selon moi, c'est largement à sa portée. Il avait failli le faire en 2018, il peut le faire aujourd'hui. En tout cas, je suis très surpris par la cote de Thiem sur ce match. C'est une grosse cote je trouve ! On serait à Roland, je dis pas mais sur dur, par rapport à tout ce qu'a montré l'Autrichien depuis un an, c'est très élevé. Je trouve ça sévère pour Thiem. Il est vraiment capable de gagner. Il se rapproche de plus en plus de l'Espagnol sur les deux dernières saisons, je trouve qu'on le sous-estime un peu trop. J'aurais bien vu un Thiem plutôt aux alentours de 2,80 plutôt. Pour moi, il est tout à fait capable de prendre au moins un set à Rafa."

L'analyse de Florent Serra : "C'est un sacré match ! Depuis plusieurs semaines, je me fais à l'idée qu'on puisse avoir un nouveau vainqueur en Grand Chelem sur cet Open d'Australie et j'avais mis une option sur Thiem par rapport à tout ce qu'il a accompli sur dur depuis un an. Je dois avouer que son début de saison m'inquiétait un peu. Mais je ne vais pas me renier et je continue de penser que Thiem est tout à fait capable de s'imposer face à Rafa. Il a galéré à l'ATP Cup et sur ses premiers tours à Melbourne. Il a commencé à monter en puissance face à Gaël qui ne lui a posé aucun problème puisqu'il offre trop de temps pour poser son jeu. Je m'attends encore une fois à un gros combat de cogneurs du fond du court. Physiquement, je pense que Thiem tiendra même en 5 sets. La première balle de Thiem sera déterminante pour éviter de se faire agresser par Rafa. J'ai bon espoir pour Thiem mais si le match doit se jouer sur un détail au bout du 5ème set, je me dis qu'encore une fois, il pourrait basculer en faveur de l'Espagnol."