Il aura fallu attendre sa 19ème participation en Grand Chelem pour voir Sasha Zverev parvenir à se qualifier en demi-finale d'un Majeur ! Très précoce, l'Allemand a connu ses premières expériences en Grand Chelem dès 18 ans mais n'aura jamais réussi à confirmer son potentiel, les attentes et les résultats obtenus en Masters 1000 (3 titres) et à l'ATP Finals (1 titre). Et contre toute attente, après une saison 2019 plutôt compliquée (64% de victoires et un titre) par rapport à 2018 (75% de victoires et 4 titres), rien ne laissait penser à une résurrection de Zverev, totalement perdu et transparent à l'ATP Cup en ouverture de saison. Mais tout bascule très vite dans le tennis. Il aura suffi d'une première balle retrouvée pour que l'ancien numéro 3 mondial retrouve la confiance : 78,7% de réussite et 79,3% de points gagnés. Alors qu'il avait commis 31 doubles fautes en seulement 7 petits sets à l'ATP Cup, il n'en a commis que 14 en 16 sets à Melbourne : "J'ai déjà réussi des très bons tournois, j'ai gagné des titres mais en Grand Chelem c'est vrai que ça a toujours été compliqué. Je me mettais trop de pression en voulant être trop professionnel, sans voir personne, sans sortir. Cette fois, j'ai changé un peu ma façon d'aborder le tournoi. Je fais beaucoup de choses en dehors des courts. De toute façon, j'ai tellement été mauvais à l'ATP Cup que je ne m'étais fixé aucun objectif sur ce tournoi. Je n'avais aucune attente. Je ne me voyais pas du tout en quarts ou demi-finales."

Pour la première fois de sa jeune carrière (22 ans), Zverev n'a pas perdu un seul set en première semaine et arrive donc plutôt frais sur ce match qui peut lui offrir sa première finale en Grand Chelem. L'Allemand n'a passé que 645 minutes sur les courts depuis le début du tournoi, soit 243 minutes de moins que Thiem, l'équivalent d'un match... L'aspect physique pourrait donc avoir son importance comme cela avait été le cas à Roland Garros entre les deux hommes en 2018. Zverev s'était présenté en quarts de finale totalement cuit par ces trois matches en 5 sets face à Lajovic, Dzumhur et Khachanov pour arriver à ce stade de la compétition. Thiem en avait profité pour dominer sans aucune difficulté son ami.

Après sa victoire au premier tour face à Cecchinato, Zverev avait annoncé qu'il offrirait l'intégralité de son prize money en donation suite aux terribles incendies qui ont dévasté l'Australie depuis le mois de septembre : "Je vais offrir 10.000$ pour chaque victoire que je vais obtenir ici à Melbourne. Peu importe ce que pensent les gens, c'est important pour moi. Mes parents ont vécu en Union Soviétique. Ils n'ont jamais eu d'argent. Alors maintenant que j'ai réussi à en gagner beaucoup, vous voulez qu'on le garde pour nous ? Ils m'ont toujours appris que l'argent doit servir à sauver le monde, pas être garder en banque pour ne rien faire. Si je gagne les 4 millions de dollars en cas de titre, ça serait quand même beaucoup d'argent pour moi. Je ne suis pas Roger Federer ni LeBron James. Mais il y a un peuple dans ce magnifique pays qui a perdu ses maisons et qui a besoin d'argent. Ils en ont besoin pour tout reconstruire et permettre aux animaux d'aller mieux. Je pense que ces gens ont plus besoin de cet argent que moi."

Résultat de recherche d'images pour "thiem nadal""

De son côté, Dominic Thiem a confirmé face à Rafael Nadal tous les résultats obtenus sur dur depuis sa défaite face à l'Espagnol à l'US Open fin 2018. Une progression constante dans le contenu de ses matches mais aussi dans les résultats qui offrent donc la possibilité à l'Autrichien de s'offrir une troisième finale en Grand Chelem et la première sur dur : "C'est incroyable de battre le numéro un mondial, une légende comme Rafa. C'est une victoire très spéciale pour moi. C'était un match incroyable, épique, de plus de 4 heures. On a vraiment joué un très haut niveau tous les deux. Pour avoir une chance de battre Rafa, il faut se concentrer sur son jeu mais aussi sur sa défense. Dans les moments clés, comme à 6-6 dans les tie-breaks, j'ai vraiment été très solide et j'ai réussi ce passing magnifique. On a besoin de ça pour battre des joueurs comme ça. J'ai vraiment amélioré mon jeu défensif ces derniers mois. Mon jeu offensif a toujours une de mes forces mais défensivement, j'étais souvent moyen. C'est pour ça que je suis très heureux de disputer ma première demi-finale ici à Melbourne."

Le 17 décembre dernier, dans ses prévisions pour la saison 2020, Florent Serra annonçait que si nouveau vainqueur en Grand Chelem il y aurait, ça pourrait être en Australie et pourquoi pas Dominic Thiem. L'Autrichien vient de battre pour la 7ème fois sur ses 10 derniers matches un membre du Big Three (Federer 3-0, Nadal 2-2 et Djokovic 2-1). Désormais, c'est un joueur de la NextGen qui se présente face à lui. Un joueur qu'il a déjà battu 6 fois en 8 rencontres : "Pour arriver à rompre cette barrière psychologique face au Big Three, il faut qu'un jeune joueur gagne un Grand Chelem. L'un de nous sera en finale mais le chemin est encore long pour arriver jusqu'au titre. Je veux dire, il reste une demi-finale puis une finale à jouer face à Djokovic. Mais je pense qu'on prêt Sacha et moi à relever ce défi et rompre cette barrière. C'est drôle pour moi d'affronter Sasha parce que c'est la première fois que je vais jouer un jeune en demi-finale d'un Grand Chelem. Nous sommes très amis, je suis heureux pour lui. Il a vraiment très bien joué depuis le début du tournoi, il a enfin fait son trou dans un Majeur. Nous n'avons aucun secret l'un pour l'autre. Nous avons beaucoup de fois ensemble et à chaque fois c'est dans un match important en demie ou en quarts. Nous avons une rivalité très saine. C'est super de rajouter cette demi-finale dans notre histoire commune."

Alors que l'Autrichien peinait sur dur face aux grands serveurs jusqu'en 2018 (7 victoires pour 18 défaites), il a totalement inversé la tendance depuis l'US Open 2018 avec une série impressionnante de 8 victoires en 9 matches. Anderson, Querrey, Paire, Karlovic, Cilic, Raonic et Zverev ont tous perdu face à l'Autrichien. Seul Anderson au Masters fin 2018 a réussi à dominer Thiem sur dur avec sa qualité de service. C'est donc un sacré challenge qui s'annonce pour Zverev.

Mais attention, battre Rafael Nadal en Grand Chelem n'est pas sans conséquence. Depuis David Ferrer en 2011 à Melbourne, le cas s'est présenté 15 fois (hors finale). Et le bilan ne prête pas à l'optimisme pour Dominic Thiem puisque seulement deux joueurs ont réussi à gagner "le match d'après" : 11 défaites, un forfait (Darcis) et seulement 3 victoires (2 fois Djokovic qui battra Murray en demies à Roland Garros et Anderson en finale de Wimbledon en 2018 et aussi Cilic qui battra Edmund en demies de Melbourne en 2018).

L'analyse de Florent Serra : "Physiquement, je ne suis pas trop inquiet pour Thiem même si un match face à Nadal laisse toujours des traces. Je pense que l'Autrichien a le jeu pour gêner Zverev. On a pu voir que Stan a posé des problèmes avec sa lourdeur de balle à l'Allemand avant de craquer physiquement. Thiem met un gros lift dans ses frappes alors même si le rebond n'est pas haut à Melbourne, ça va forcément embêter Zverev. L'Autrichien est capable de prendre un peu plus tôt la balle et il rentre de plus en plus souvent dans le court même côté revers pour prendre du temps à son adversaire. Il l'a très bien fait face à Nadal et je ne vois pas pourquoi il n'y arriverait pas face à Zverev. Thiem est capable de trouver beaucoup d'angles courts croisés des deux côtés et son service kické sur l'extérieur empêchera Zverev de bien retourner côté revers même s'il est très grand, Mais attention à ne pas être trop fébrile sur son service parce qu'on a vu que Zverev est en revanche très régulier depuis le début du tournoi et savait profiter à la perfection de la moindre baisse de régime ou de la moindre ouverture sur les services adverses. C'est assez logique par rapport aux résultats des deux joueurs depuis un an de voir Thiem favori de ce match mais attention, si Zverev parvient à prendre tôt la balle et résiste en défense sur son coup droit qui sera forcément pilonné par Thiem, alors il aura ses chances. Zverev n'a pas encore été vraiment challengé depuis le début du tournoi. Rublev était un peu fatigué, Verdasco n'était pas non plus dans un grand jour et Wawrinka s'est effondré après 10 jeux, pas totalement remis de son marathon face à Medvedev. Néanmoins, Zverev a été parfait à part ce premier set totalement raté face à Stan qui a su le prendre à la gorge. La clé du match pourrait se situer dans la capacité de Thiem à faire exploser Zverev côté coup droit parce que l'Allemand a besoin de beaucoup de temps dans sa préparation. Si l'Allemand résiste, alors il aura les armes pour créer la surprise même si Thiem a aujourd'hui une plus grande expérience en Grand Chelem."

L'analyse de Rodolphe Gilbert : "Pour moi, c'est un match ultra ouvert. Zverev a mis la manière dans ce tournoi. Contrairement à d'habitude, il n'a pas perdu de sets sur la première semaine. Cela lui permet donc d'arriver plutôt frais pour ce match et ça pourrait faire la différence. Zverev joue vraiment très bien au tennis mais en face, il aura fort à faire avec un Thiem que j'ai trouvé très costaud face à Nadal. Alors oui Thiem a flanché au moment de servir pour le match mais c'est toujours compliqué même pour les plus grands joueurs de servir pour gagner le match. On se souvient de la dernière finale à Wimbledon avec un Federer incapable de conclure face à Djokovic alors qu'il menait 40-15 sur son service. Mais sinon, globalement, Thiem a répondu au combat physique de Nadal, il a mis aussi une grosse intensité et fini les points au filet. Dans la lignée de ce que fait Thiem depuis un an, finalement je n'ai pas été surpris de le voir battre Nadal. Je trouvais même sa cote trop haute, j'en parlais dans la présentation du match. Je ne suis donc pas surpris de voir Thiem à ce niveau. En revanche, je suis surpris par Zverev, et dans le bon sens. Il nous a beaucoup déçu depuis un an et je ne suis pas le seul à partager cet avis je pense, là il rejoue vraiment très bien au tennis. Il faudra néanmoins un très grand Zverev pour gagner ce match. Si l'Allemand n'est qu'à 80%, ça ne passera pas face à Thiem qui lui en revanche arrive à être constamment à 100% de ses capacités dans les grands matches depuis maintenant pas mal de temps. Pour s'imposer, Zverev pourra compter sur sa puissance au service, une arme qui peut être dévastatrice dans un bon jour. Avec sa taille (1m98) et ses grands segments, il est capable de très bien se déplacer, d'être quasiment impossible à déborder et de frapper fort dans toutes les balles quelque soit sa position en coup droit et en revers. De son côté, Thiem est plutôt dans la catégorie des percuteurs et met beaucoup de cadence. Un très bon Zverev a un profil de jeu qui peut poser des problèmes à Thiem même si l'Autrichien a des meilleurs résultats face aux grands serveurs depuis plus d'un an. Je serais surpris de voir un match en 3 sets. J'espère un match accroché. Après il y a un risque après avoir battu Nadal d'un petit coup de mou pour Thiem. Physiquement et nerveusement, un affrontement de 4 heures face à Rafa laisse forcément des traces puisque chaque point est disputé, chaque point est un combat. On ne ressort pas indemne d'un match comme ça. Zverev est en chasse d'une première finale de Grand Chelem. Il court après depuis trois saisons maintenant. Il n'a jamais été aussi proche. La façon dont il va aborder ce match et gérer cet enjeu déterminera aussi le résultat."