Au programme ce mercredi à Montpellier, la fin du 1er tour et le début du 2ème tour ! Pas moins de cinq Bleus seront sur les courts pour tenter de briller devant le public héraultais.

Triple vainqueur du tournoi, Richard Gasquet ne s'avance pas avec beaucoup de certitudes sur cette édition 2020. Blessé au genou depuis de longs mois (kyste), le Biterrois n'a plus joué depuis le 24 octobre. Il affronte un joueur qu'il connaît très bien puisqu'ils se sont affrontés déjà 10 fois depuis le début de leur carrière. Gilles Simon est mené 8 à 2 dans les confrontations. Même s'il est à l'abri des pépins physiques, le Niçois n'est pas sur une dynamique très positive de résultats (8 victoires pour 12 défaites depuis Wimbledon). Pourtant Simon est donné favori de cette rencontre en raison des doutes qui entourent l'état physique de Gasquet. De plus, Simon a remporté leur dernier duel en France en indoor à Metz.

L'avis de Florent Serra : "J'ai croisé Richard à Paris récemment, ça avait l'air d'aller mais bon c'est difficile de savoir comment il se sentira le jour du match. Il a des problèmes au genou depuis un petit moment. Apparemment, il n'a plus de douleur. Ca lui tenait évidemment à coeur de venir jouer à Montpellier parce que c'est chez lui mais sera-t-il à 100% ? Face à Gilles Simon, c'est pas forcément le tirage idéal pour lui. Un match officiel c'est toujours différent de l'entraînement. Si Richard n'est pas à 100%, je pense que Gilles gagnera. C'est le match de reprise de Richard donc c'est difficile de savoir à quel niveau il sera capable d'évoluer. Dans les confrontations, on voit que Richard a un net avantage et en plus, il joue à domicile. Ce sont des signes positifs sur le plan mental mais c'est plutôt sur le physique qu'on aura la clé du match. Dans le jeu, Richard pose des problèmes à Gilles avec sa balle qui tourne un petit peu, avec les angles courts croisés qu'il est capable de trouver avec cette balle qui rebondit. A l'inverse, Simon joue plutôt à plat donc c'est vrai que cette variation dans le jeu de Gasquet qui est capable de prendre la balle tôt et de changer les rythmes pose des problèmes à Simon."

Grégoire Barrère a 25 ans mais découvre depuis un an les joies et les émotions du très haut niveau. Sa victoire (6-2/7-6) face à Joao Sousa au premier tour lui a offert cette belle affiche face à l'un des plus grands noms du circuit, l'ancien numéro 3 mondial, vainqueur de l'ATP Finals et demi-finaliste à Melbourne : Grigor Dimitrov. Pour l'instant, la réussite fuit le Français lorsqu'il affronte le top 50 mondial : une seule victoire (face à Hurkacz à Metz) pour 10 défaites ! Mais les conditions indoor lui conviennent bien. C'est à Metz en indoor qu'il a disputé son premier et unique quart de finale sur le circuit jusqu'à présent. De son côté, Dimitrov est très loin de son meilleur niveau. Depuis un an, il n'a réussi que deux tournois : l'US Open (demi-finale) et Bercy (demi-finale). Sur ses 20 tournois disputés depuis un an, il a perdu 9 fois dès son entrée en lice et 6 fois dès son 2ème match.

L'avis de Rodolphe Gilbert : "Ce sont des conditions indoor que Grégoire aime bien, là où il est le meilleur. Et on va avoir du beau jeu entre deux joueurs plutôt talentueux et techniques. Dimitrov est logiquement favori mais dans ce genre de tournoi, pour une entrée en lice après l'Open d'Australie, c'est pas évident pour le Bulgare de jouer Grégoire qui aura le soutien du public. Gregoire a déjà un match dans les jambes. Je pense qu'il a un petit exploit à faire en sachant qu'on n'a pas le Dimitrov de 2017 en face. On a revu deux bonnes séquences à New York et Bercy mais le Bulgare est vraiment insconstant. Grégoire retourne très bien et il aura des armes bien sûr mais pour gagner, il devra faire un très grand match alors Dimitrov, même en étant moyen, pourrait gagner. Il faut que Gregoire serve très bien en première pour faire douter le Bulgare. Vu les résultats de Dimitrov et le fait qu'à Montpellier, on ait souvent des exploits français, je verrai bien Grégoire prendre au moins un set. Même une victoire me surprendrait pas mais ça serait un bel exploit pour lui qui manque encore d'expérience et de repères face aux meilleurs joueurs du circuit."

Titré à Auckland , Ugo Humbert repart au combat ! Le jeune Français (21 ans) est désormais dans le top 50 mondial et devra désormais assumer un statut de favori sur la plupart de ses matches comme celui qui va l'opposer ce mercredi à Feliciano Lopez (38 ans) toujours aussi fringant ! Le directeur du Masters 1000 de Madrid ne veut pas prendre sa retraite. Son titre remporté au Queens en juin dernier lui a offert encore du rab. Tant qu'il sera dans le top 100 et qu'il sera inscrit dans les tableaux principaux sans passer par les qualifications, pourquoi s'arrêter ? Il a encore prouvé sur ce début de saison à Auckland face à Andujar et Fognini qu'il était encore compétitif. Sa qualité de service et son jeu offensif sont forcément utiles sur des surfaces rapides comme celle de Montpellier. Le Messin reste sur 4 victoires en 5 matches face aux gauchers mais le jeu atypique de l'Espagnol sera un vrai challenger pour lui.

L'avis de Florent Serra : "J'avais commenté Feliciano Lopez lorsqu'il était venu jouer à Montpellier en 2017. C'est un joueur toujours dangereux en indoor parce qu'il est capable de tenir son service en montant au filet, parfois en deux temps s'il y a besoin. Il n'a pas besoin d'être prêt physiquement pour jouer en indoor contrairement aux autres surfaces. En face, Ugo joue aussi très bien en indoor, il est gaucher aussi et il arrive en confiance avec ce premier titre à Auckland. C'est un match à la portée d'Ugo mais qui sera difficile à gagner. Je ne serais pas surpris de voir un match en 3 sets. Les déplacements d'Ugo sont très bons, il sera capable de faire courir Lopez. Pour s'en sortir, l'Espagnol devra prendre beaucoup de risques et mettre la pression sur le Français. Tout dépendra donc de la qualité de la première balle de Lopez. Devant son public, Ugo a les armes pour s'imposer mais Lopez va l'amener dans un faux rythme qui pourrait le crisper dans les moments chauds. Je me méfie vraiment de ce match même si j'espère qu'Ugo arrivera déjouer le jeu atypique de l'Espagnol. Je verrai bien un match serré."

Après quelques années d'absence, Adrian Mannarino est de retour à Montpellier. Ce n'est pas un tournoi qui lui a trop réussi au début de sa carrière mais ses deux finales à Moscou en 2018 et 2019 prouvent qu'il peut être à l'aise en indoor. Face à lui, le jeune Australien Popyrin peine à franchir un palier sur le circuit principal (99ème mondial). C'est une vraie opposition de style entre les deux joueurs. Le Français est donné légèrement favori en raison de son expérience et de son classement mais la rencontre s'annonce indécise.

L'avis de Florent Serra : "En indoor, je trouve que Popyrin sert bien mais c'est un joueur encore un peu foufou. Il est très grand (1m96) et ça sera pénible à jouer pour Adrian. Il peine encore à se stabiliser dans son jeu et frappe dans tous les sens sans trop réfléchir. Il n'y a pas encore de fil conducteur mais quand ses frappes entrent dans le court, forcément, ça devient très compliqué de le battre en indoor. Adrian n'a pas trop l'habitude de jouer en France mais le Français a bien sûr le style de jeu pour perturber et faire déjouer le jeune Australien notamment avec son slice de gaucher au service. Côté revers notamment, ses balles ne rebondissent pas et vont forcer Popyrin à se baisser et plier les jambes. Mais sur des filières de jeu très courtes, Popyrin aura l'avantage. Côté coup droit, je pense que Popyrin pourrait faire des fautes et Mannarino a un intérêt à insister sur ce côté. Techniquement, Popyrin a encore des progrès à faire. Le petit hic c'est que Adrian n'est pas trop en confiance. Il a dû mal à enchaîner depuis sa finale à Moscou. On pourrait aussi avoir un match serré sur cette rencontre."

Résultat de recherche d'images pour "pospisil shapovalov""

Partenaires avec le Canada en compétition par équipe, le hasard du calendrier a voulu que Pospisil et Shapovalov se retrouvent seulement deux semaines après leur duel à Auckland qui avait tourné en faveur du plus jeune des deux, confirmant ainsi la victoire de Shapovalov en challenger en 2017 face à Pospisil. Titré en indoor à Stockholm, Shapovalov a évidemment les armes pour s'imposer une troisième fois face à son compatriote. Mais attention, Pospisil s'est fait oublié après une grave blessure au dos. Il retrouve peu à peu son meilleur niveau et ces conditions de jeu à l'Open Sud sont idéales pour lui. Pospisil a récemment déclaré à Auckland : "J'ai changé mon approche mentale. J'aborde mes matches différemment. Maintenant que je me sens bien physiquement, ça change tout. Je ne pense plus au risque de blessure, je cherche simplement à prendre du plaisir en pensant avant tout à mon jeu, à ma tactique et plus du tout à mon corps. Je peux mettre toute mon énergie à essayer de devenir un joueur meilleur sans arrière pensée. Cette coupure de 6 mois en raison de ma blessure m'a fait beaucoup de bien. J'ai pu réaliser que c'était que du bonheur de jouer au tennis. Je suis plus serein maintenant. Je suis de nouveau un adversaire compliqué à jouer avec mon gros service et mon gros coup droit. C'est une vraie surprise pour moi de pouvoir jouer à ce niveau. Je suis pas loin de retrouver mon meilleur tennis. J'aimerais bien revenir dans le top 50 cette saison. Et qui sait si je ne peux pas aller encore plus haut."

L'avis de Rodolphe Gilbert : "Pospisil a déjà fait un quart de finale en Grand Chelem, c'est pas rien. Il revient peu à peu de blessure. C'est un très bon joueur d'indoor, un pur attaquant. Il y a quelques mois, on aurait pas trop hésité sur une victoire de Shapovalov mais là, la situation est un peu différente. Les deux joueurs se connaissent bien. J'ai envie d'être audacieux sur ce match et je verrai bien Pospisil s'imposer. Il a la qualité de service et la qualité en retour pour faire douter Shapovalov."