Grégoire Barrère a signé la plus belle victoire de sa carrière ce mercredi à Montpellier. Le Français poursuit donc sa progression un an après son premier succès sur le circuit ATP à Marseille.

Ce jeudi, c'est la fin du 2ème tour qui est au programme à l'Open Sud avec notamment 4 Français en lice ainsi que David Goffin, l'un des favoris du tournoi.

L'une des affiches les plus alléchantes sur le papier est l'opposition entre Pierre-Hugues Herbert et Felix Auger-Aliassime. Le Français aime bien les conditions indoor, surtout lorsqu'elles sont rapides comme à Montpellier. Il aime jouer devant le public français et lorsqu'il n'a pas de pépin physique, son jeu très offensif pose beaucoup de problèmes même aux meilleurs joueurs du circuit. Medvedev, Nishikori, Tsitsipas, Thiem, Kyrgios, Monfils ou encore Pouille ont tous perdu face à PHH. C'est donc un match compliqué qui attend le jeune Canadien, sans trop de référence en indoor même son talent indéniable lui permet de briller sur toutes les surfaces. Au premier tour, le Français a facilement disposé de l'Ukrainien Stakhovsky tandis que FAA se sortait difficilement en 3 sets du piège tendu par Dzumhur, aussi inconstant que parfois génial. Finaliste ici la saison dernière face à Tsonga, Herbert a des armes notamment avec son service et son jeu vers l'avant pour s'imposer et battre le Canadien, plutôt inconstant depuis presque 8 mois.

L'avis de Florent Serra : "L'indoor est l'une des meilleures surfaces de Pierre-Hugues. Il a fait finale ici l'an dernier. Il sent plutôt bien la balle dans cette Arena de Montpellier, d'ailleurs les conditions sont plutôt rapides et quand il sert bien, il peut mettre en place son jeu offensif. Il est pas évident à retourner Pierre-Hugues. Il a fait un bon match face à Stakhovsky et ça m'étonne pas de voir une cote aussi basse pour le Français. On pourrait avoir un faux rythme dans ce match avec Auger qui sert aussi très bien et envoie des grosses frappes dès les premiers coups de raquette. La clé sera sans doute la qualité en retour. Les deux joueurs ne seront pas faciles à breaker donc je vois bien un tie-break dans ce match. Je serai pas surpris de voir Pierre-Hugues s'imposer avec le soutien du public par rapport à l'irrégularité d'Auger ces derniers mois, un peu à l'image de ce qui s'est passé entre Dimitrov et Barrère ce mercredi. Néanmoins, la cote d'Herbert me semble vraiment trop basse. Je n'y vois pas une prise de risque rationnelle. Donc je serai plus tenté pour un tie-break ou un over 22 jeux dans ce match. Sur dur en extérieur ou sur terre battue, je n'aurais pas du tout eu la même analyse mais dans ce contexte en indoor, je vois bien Pierre-Hugues résister et avoir le jeu pour gêner le Canadien avec des filières courtes, une prise de risque sur ses services en seconde balle et ses montées au filet."

L'autre affiche de la journée programmée en soirée prime time oppose deux Français : Gaël Monfils et Adrian Mannarino. Partenaire intermittent en Coupe Davis, les deux joueurs s'apprécient bien que leur style de jeu soit totalement opposé. C'est la 5ème fois qu'ils vont s'affronter mais la première fois sur dur. Pour l'instant, chacun ont gagné deux matches (un sur herbe et un autre sur terre battue). Par rapport à l'historique des deux joueurs en indoor, l'avantage est clairement du côté de Gaël Monfils qui a déjà disputé 13 finales en salle et remporté 5 titres (66% de victoires en carrière) par rapport à Adrian Mannarino avec 2 finales (41% de victoires). Sur le papier, Monfils est plus complet avec une meilleure qualité de service, meilleure qualité de retour, meilleure vitesse de déplacement et plus de puissance du fond du court. Mais par sa variation, ses petites balles courtes sans rebond, sa frappe à plat de gaucher, Mannarino peut gêner le 9ème mondial. Mannarino a déjà battu sur dur Wawrinka, Cilic, Raonic ou encore Tsitsipas. Une statistique fait peur à propos de Gaël Monfils : dans un format en 2 sets, sur ses 14 derniers matches sur dur en tant que favori, il n'en a gagné que 7 pour 7 défaites... Ca résume l'inconstance de Monfils malgré tout le talent qu'il puisse avoir...

Le dernier tricolore en lice ce jeudi pour tenter de se qualifier en quarts de finale n'est autre que le recordman de titres ici à Montpellier : Richard Gasquet. Après trois mois d'absence pour des douleurs au genou (kyste), il a réussi son retour sur le circuit en venant à bout de Gilles Simon, diminué lui par des douleurs au dos. Comme pour le 1er tour où Gasquet menait largement dans les confrontations face à Simon, à nouveau le Français mène 6 victoires à 1 face à l'Espagnol dans ce duel de revers à une main. Lopez a facilement dominé Ugo Humbert au 1er tour, incapable de résoudre l'équation tactique proposée par l'Espagnol. Mais cette fois, il aura du répondant au niveau de l'expérience avec Gasquet qui devrait pouvoir maîtriser et lire le jeu de Feliciano. Seule incertitude, sera-t-il capable d'enchaîner un 2ème match sans pépin physique après autant de temps passé en dehors des courts ? Le Français est favori, ce qui semble logique par rapport à son historique à Montpellier et au fait qu'il n'a pas eu de gêne face à Simon. Triple vainqueur du tournoi, il y a de grandes chances pour qu'il soit au rendez-vous des quarts de finale où il retrouverait Vasek Pospisil, tombeur de Shapovalov au 2ème tour.

David Goffin n'est pas sur une bonne série en indoor : 4 victoires pour 9 défaites. Le Belge est venu à Montpellier pour retrouver des sensations sur une surface où il a vécu des belles émotions mais parfois frustrantes. C'est à Metz en 2014 qu'il remportait son 2ème titre en carrière. Depuis, il a perdu les 4 finales qu'il a disputé notamment à l'ATP Finals. Il va affronter le fantasque Bublik pour son entrée en lice. Un match piège pour Goffin très irrégulier depuis plusieurs mois d'un match à l'autre capable de perdre contre Evans puis de battre Nadal quelques jours plus tard... Le Kazakh s'est fait peur au premier tour face à Laaksonen mais les conditions indoor forcément favorisent son jeu basé sur un service surpuissant. Bublik a remporté trois challenger sur les 14 derniers mois. Il a beaucoup progressé en 2019 en disputant ses deux premières finales sur le circuit.

L'avis de Rodolphe Gilbert : "J'ai toujours en tête certains matches de David Goffin en tournoi 250 où il semble moins impliqué que sur d'autres tournois. En dehors de ça, Bublik est un très gros serveur certes mais le Belge est quand même capable de contrer ce genre de joueurs lorsqu'il joue à son meilleur niveau. Après, on n'est pas à l'abri de voir Bublik sortir un match extraordinaire au service. Il l'a déjà fait. C'est la seule condition pour espérer battre un Goffin qui n'aurait pas envie de perdre."

Dans les deux autres affiches du jour, le public héraultais aura l'occasion de venir observer les espoirs de demain venus du nord de l'Europe.

Ruusuvuori est un jeune joueur finlandais de 20 ans talentueux. Doté d’un gros service, il aime les surfaces rapides (81,6% de matchs gagnés en indoor jusqu’à maintenant). Il est classé 101ème à l’ATP grâce à des victoires en challenger notamment en indoor (Helsinki et Glasgow). Il commence à jouer les qualifications des tournois ATP. Il vient de remporter ses matchs de qualifications à Montpellier en sortant Bachinger (213ème à l’ATP) et Mahut (193ème à l’ATP). Au premier tour, il sort Dennis Novak  (93ème joueurs mondial) en 3 sets. Il est favori de son match face à Gombos, joueur de 29 ans, 104ème à l’ATP. Attention au Slovaque qui vient de sortir Carreno-Busta, 29ème à l’ATP. Le joueur est en confiance. Alors certes, il sert moins bien que le Finlandais mais reste un redoutable joueur de contre. C’est certainement un match à ne pas prendre à la légère pour Ruusuvuori qui aura la pression sur les épaules en étant favori face à un joueur expérimenté. Ne pas oublier que c'est son premier tournoi sur le circuit principal.

Ymer est lui un joueur suédois de 21 ans. Il fait partie des représentants de la NextGen mais en retrait des tous meilleurs. C’est un excellent joueur de surface rapide (71,88% de matchs gagnés en indoor depuis le début de sa carrière). C’est surtout un joueur de challenger (il a gagné à Orléans et au Mouilleron en 2019). Désormais, son classement peut lui permettre de prétendre à des entrées sur des tournois en 250 comme dans cet Open Sud. Au premier tour, il a sorti l’Italien Sinner qui ne semble pas avoir digéré (encore) sa victoire à Milan au NextGen en fin d’année 2019. Face à Ymer se trouve le serbe Krajinovic, joueur âgé de 27 ans. Ce dernier, classé 44ème à l’ATP, a été particulièrement convaincant face à Couacaud alors que ce dernier a sorti plutôt un très bon match. Krajinovic a remporté 59% de ses matchs en salle et reste sur quelques belles performances sur cette surface dont une finale à Stockholm face à Shapovalov en 2019. L’expérience de Krajinovic devrait lui permettre de sortir vainqueur de ce match (même s’il faudra se méfier du joueur suédois).