Place aux quarts de finale du tournoi de Pune ce vendredi sans Benoît Paire, éliminé dès son entrée en lice par Marcora. Du coup, le joueur le mieux classé parmi les 8 derniers joueurs encore en lice est le Lituanien Berankis, 66ème mondial. Le tableau est donc très ouvert avec six joueurs qui ont l'opportunité de remporter leur premier titre sur le circuit ATP en carrière. L'enjeu pourrait aiguiser certains appétits...

Parmi les favoris pour le titre, on retrouve face à face Sugita et Berankis, la plus belle affiche de ces quarts de finale .

Duel entre deux joueurs de la même génération, 31 ans pour Sugita, 29 pour Berankis. A son meilleur niveau, le Japonais a atteint le 36e rang mondial, tandis que le Lituanien s’est arrêté sur le seuil du top 50, ne dépassant jamais cette barrière symbolique. Les deux ont passé la saison passée à écumer le circuit challenger et affichent un bilan convaincant sur l’exercice 2019, avec au minimum 65% de victoire pour chacun. Si le Nippon a eu une préférence pour le dur, c’est en indoor que le Lituanien a été le meilleur, affichant un bilan de 18 succès pour 7 revers. Le tableau de Pune étant peu relevé, Berankis et Sugita n’ont pas eu de mal à se frayer un passage jusqu’aux quarts. L’un des deux apparaît plus en forme que l’autre, c’est Sugita qui est arrivé jusqu’en finale du Challenger de Nouméa, où il s’est incliné contre le jeune américain Wolf Jeffrey John. Il est très à l’aise sur les surfaces rapides malgré sa petite taille, il arrive à compenser avec un jeu agressif notamment en retour et cherche surtout à faire déjouer son adversaire. Tandis que le Lituanien a un jeu plus bourru, il reste derrière sa ligne et attend l’opportunité d’envoyer un missile en coup droit même si comme le Japonais, il manque de puissance. L’affiche est plutôt équilibrée. Ils auront du mal à se déborder, c'est le joueur le plus patient et le plus résistant à l'échange qui en sortira vainqueur.

Autre joueur qui prétendre au titre : le Tchèque Jiri Vesely, déjà titré sur dur à Auckland en 2015. Il est opposé au jeune Biélorusse Ivashka. C'est un duel entre deux joueurs qui se situent au-delà de la 100e place mondiale en ce début de saison. Si Vesely est déjà rentré dans les 50 meilleurs mondiaux, faisant même une apparition au 35e rang, le Biélorusse Ivashka n’est jamais monté plus haut qu’une 80e place mondiale. Dans son pays, il ne sont que deux dans le top 200 mondial. Le tennis en Biélorussie n’est pas un sport très populaire. C’est également le cas de la République Tchèque depuis la retraite de son meilleur joueur, en la personne de Thomas Berdych, ancien numéro 4 mondial. Ça a été dit avant le tournoi et durant toute la semaine : cette édition 2020 de Pune ne fait pas rêver. Le tableau n’est pas très relevé, et on a comme l’impression qu’il s’agit d’un challenger. Néanmoins, Vesely et Ivashka ont bien su gérer leurs deux rencontres respectives, puisqu’ils n’ont chacun pas perdu le moindre set. Sur le plan du jeu, les deux joueurs présentent des similitudes mais aussi beaucoup de différences. Le Tchèque est bien plus à l’aise au service et le fait qu'il soit gaucher devrait gêner Ivashka. Vesely est en capacité de mettre son adversaire en difficulté en le poussant hors du court avec des impacts extérieurs. Il est aussi un adepte du service-volée, contrairement à Ivashka qui monte rarement au filet. Le Biélorusse se sent bien plus à l’aise derrière la ligne de fond en frappant très souvent à plat. C'est un match sur le papier très serré et il semble étonnant de voir Ivashka favori de cette rencontre. Vesely aura des arguments pour prendre un set voire créer une éventuelle surprise.

On avait aperçu le Coréen Kwon l'été dernier à Los Cabos mais depuis, il n'avait pas réussi à se montrer sur le circuit ATP. Ce joueur sud coréen âgé de 22 ans est 81ème mondial. Sur dur, il compte 166 victoires pour 87 défaites (soit un ratio de 65,61% de réussite). Cette saison, il a fait un quart de finale en tournoi challenger en Australie (sur dur) battu par Donskoy puis il a enchaîné par un tournoi exhibition face à Raonic et Cilic sans être ridicule (défaites en 3 sets). Il s’est incliné de justesse au premier tour de l’Open d’Australie face à Basilashvili en 5 sets. Le voilà maintenant en Inde à une marche de disputer sa première demi-finale sur le circuit principal. Exempté de premier tour en raison de son classement, il a fait son entrée en lice au 2ème tour où il a battu Gunneswaran, joueur indien classé à la 122ème place mondiale. Face à lui, Gerasimov est biélorusse. Il a 27 ans et vient d’atteindre sa meilleure place au classement (90ème). Il a gagné 15 matches pour 9 défaites sur le circuit principal. Cette saison, il perd 2 fois au premier tour (à Doha en qualification face à Fucsovics puis à Bendigo face à Harold Mayot). Il gagne à l’arraché face à Ruud au premier tour en Australie et perd en 3 sets serrés face à Zverev au 2ème tour. Sur ce tournoi de Pune, il a sorti l’infatigable Lorenzi (115ème) puis Milojevic (137ème). Kwon est un joueur qui dispose d’une meilleure deuxième balle que le Biélorusse. Cela s’est clairement vu lors de leur match du premier tour où Gerasiimov a remporté seulement 38% des points sur sa deuxième balle alors que le sud-coréen était à plus de 55%. Si Kwon sert bien, il pourra mettre la pression en retour. Par ailleurs, on a pu voir aussi par le passé que le Biélorusse pouvait passer à côté de certains matches en étant favori. Kwon est donné outsider de ce match mais il a une belle carte à jouer. Gerasimov est plus un joueur d'indoor même s'il a battu Isner à Chengdu dernièrement.

Résultat de recherche d'images pour "marcora pune"

Il n'est jamais trop tard. A 30 ans, Roberto Marcora vient d'écrire une page de l'histoire du tennis italien en devenant le joueur italien le plus âgé à remporter son premier match sur le circuit principal. Pour cela, il a du sortir des qualifications et sortir coup sur coup Lukas Rosol et Benoît Paire, le tout sans perdre un set. Marcora aborde son premier quart de finale en carrière avec beaucoup de confiance. Il est 171ème à l’ATP, ce qui demeure son meilleur classement. C’est surtout un terrien comme l’atteste son ratio victoires / défaites sur surface ocre (60,5% de réussite). Sur dur, il a remporté 90 matchs pour 61 défaites (soit 59,6% de victoires). Duckworth est un joueur australien de 28 ans. Il est 96ème à l’ATP. C’est un joueur qui aime l’Inde visiblement parce qu’il y a gagné la version challenger de Pune en novembre dernier. Sur cette surface, depuis le début de sa carrière, il est à 62,3% de réussites (191 victoires pour 123 défaites). Difficile de dégager un vainqueur tant Duckworth a eu du mal à breaker son adversaire précédent alors que Taro Daniel n’est pourtant pas réputé pour être un gros serveur. Duckworth a eu beaucoup mal à gérer sa domination (2 balles de break gagnés sur les 11 qu’il a pu se procurer). Marcora en battant le Français Benoit Paire a vraiment bien réussi à gérer ses temps faibles en écartant pas moins de 7 balles de break sur 8. L’italien semble meilleur dans la gestion de ses temps faibles. Son statut d'outsider est peut-être une opportunité à saisir.