La polémique sur la rencontre entre l’Israel et la Tunisie en Fed Cup

La tunisienne Ons Jabeur (récente quart de finaliste au dernier Open d’Australie) et ses équipières de l’équipe de Tunisie sont au cœur d’une polémique médiatique.

Au début du mois de février, la joueuse tunisienne disputait la Fed Cup avec la Tunisie qui était opposée notamment à Israël. Lors de cette épreuve, un média particulièrement influent, la station de radio IFM (1er radio privée tunisienne émettant sur la bande FM) a accusé la joueuse de tennis de s’être volontairement affiché avec les membres de la délégation israélienne lors de l’épreuve par équipe avec photo à l’appui. La Tunisienne a tout de suite démenti les propos sur sa page Facebook.

Lors de l’épreuve sportive entre les deux nations, le ministre tunisien des Affaires étrangères n’a pas hésité à se fendre d’un communiqué annonçant que « les matchs joués par l’équipe féminine de tennis contre des adversaires israéliennes seront considérés comme une violation des promesses et des engagements historiques de la Tunisie envers la cause palestinienne et sont contraires à la position de l’Etat tunisien soutenant les droits du peuple palestinien ».

La Tunisie a fini par remporter le match, mais Israël a atteint son objectif de briser le boycott et la solidarité arabe.  De fortes pressions venant du Ministère tunisien des affaires étrangères sont tombées sur la tête d’affiche du tennis tunisien et sur ses équipières et ainsi qu’auprès de la fédération tunisienne de tennis (FTT) pour que les joueuses tunisiennes se retirent du tournoi. La FTT n’a pas donné suite expliquant  qu’en cas de retrait, elle serait sous la menace de sanctions disciplinaires de la part de la fédération internationale.

Au final, la tunisienne Jabeur a conclu cette polémique en déclarant : « J’ai toujours défendu les couleurs de la Tunisie et je continuerai à le faire ».

Après cette épreuve mouvementée, Ons Jabeur a quitté ses équipières de Fed Cup pour poursuivre sa route sur le circuit WTA au tournoi de Doha où elle espère poursuivre son ascension vers les hautes sphères du tennis mondial. Elle est actuellement 45ème mondiale, son meilleur classement en carrière.