Trois oppositions entre Américains sont au programme du 2ème tour de ce tournoi de Delray Beach. Sur les 4 dernières éditions, ils sont trois à avoir soulevé le trophée : Tiafoe, Sock et Querrey. Mais Steve Johnson est également très performant sur ce tournoi floridien.

C'est la 10ème fois que la paire médaillée de bronze aux JO de Rio en 2016 se retrouve face à face. Jack Sock n’avait plus remporté la moindre rencontre sur le circuit professionnel depuis novembre 2018. L’Américain a profité de la méforme du Moldave Radu Albot qui restait sur trois défaites et un abandon depuis le début de saison. Avant de revenir sur le circuit début février, Jack Sock n’avait plus joué depuis octobre sur le circuit challenger. Ce succès en trois sets peut être bon pour la confiance quand on sait à quel point il en manquait depuis 2018. Lui et Johnson se sont déjà affrontés à 9 reprises, et c’est Jack Sock qui mène 5 à 4 dont 4 à 1 sur dur. Cependant ils ne se sont plus joués depuis 3 saisons. Ce tournoi réussit bien aux deux joueurs, puisque Johnson reste sur un quart de finale en 2019 et une demie en 2018, tandis que Jack a remporté l’édition 2017 durant laquelle Sock avait justement battu Johnson en quarts de finale. Jack Sock reste dans une situation compliquée vis-à-vis de son physique, puisqu’il revient sur le circuit pro après une longue absence. Il est apparu légèrement en surpoids. Steve Johnson joue plutôt bien sur ce début de saison. Il est en confiance avec cette victoire au Challenger de Bendigo et une demie à Newport Beach. La marche risque d’être un peu haute pour Jack Sock encore trop en dessous du niveau professionnel.

L'avis de Rodolphe Gilbert : "Jack Sock n'avait plus gagné un match depuis un an et il sort le tenant du titre. Si on se remet trois ans en arrière, on aurait pu avoir cette affiche en finale de Delray Beach. Ce sont deux joueurs qui se connaissent très bien et qui sont tous les deux bien descendus au classement. Johnson se maintient encore dans le top 80 mais Jack Sock a disparu du classement. Sur le style de jeu, je verrai quand même plus Johnson sur ce match. A voir si la victoire de Sock face à Albot n'est pas un coup d'épée dans l'eau. C'est quand même difficile d'enchaîner les matches et répéter les efforts après des mois de blessure et d'absence. En plus, il a joué 3 sets avec un tie-break dans le 3ème. Ils ont un jeu similaire dans la mesure où ils s'appuient tous les deux sur un bon service et un gros coup droit mais Johnson est beaucoup plus offensif puisqu'il monte au filet plus souvent. Sock est plus percutant et puissant en coup droit mais il joue moins vers l'avant. S'il était à son meilleur niveau, c'est sur que Sock aurait eu les armes pour gagner ce match. C'est logique de voir Johnson favori de ce match mais sa cote semble malgré tout très basse. C'est difficile de se faire un avis pertinent sur ce match sans connaître la capacité de récupération de Sock. Et on sait qu'Albot était blessé depuis le début de saison donc quelle valeur doit-on accorder à la victoire de Sock au premier tour ? Si on veut prendre un risque, on peut imaginer Sock capable de prendre au moins un set sur ce match mais s'il est cuit physiquement, Johnson n'aura aucun mal à s'imposer 2-0."

L'avis de la rédaction : NO BET

Qui aurait pu imaginer il y a un an, lorsque Tommy Paul était 201ème mondial, qu'il serait un an plus tard devant son compatriote Frances Tiafoe au classement alors que ce dernier pointait à la 29ème place mondiale après son quart de finale à Melbourne ? Pourtant, c'est bien le cas. Les dynamiques des deux joueurs se sont totalement inversées. Alors qu'on pensait que Tommy Paul n'arriverait jamais à percer et confirmer ses bons résultats en junior (titre à Roland Garros et finale à l'US Open en 2015) ainsi que ses 6 victoires sur le circuit principal en 2017, il a réussi à passer un cap ces derniers mois avec 3 titres en challenger et une demi-finale à Adélaïde en ce début de saison. A l'inverse, Frances Tiafoe (22 ans également) est en chute libre avec seulement 11 victoires pour 19 défaites depuis le printemps dernier. Il n'a disputé que deux quarts de finale sur ses 20 derniers tournois avec notamment 11 éliminations au premier tour.

Les deux joueurs se sont affrontés à deux reprises durant leur jeunesse en 2015 et 2016. C'est Tiafoe qui avait remporté les deux rencontres mais les bookmakers sont très indécis sur ce match puisqu'il donne la même cote aux deux joueurs.

L'avis de Rodolphe Gilbert : "Ce sont deux joueurs de la même génération qui se connaissent très bien. Ils ont été très précoces en junior mais Tiafoe a performé plus rapidement sur le circuit que Paul qui n'est entré dans le top 100 qu'en septembre dernier. Ils n'ont pas eu la même trajectoire et sont sur deux dynamiques totalement opposées. Tiafoe marque le pas depuis un an. C'est un tournoi où avec les défaites et retraits des têtes de série, il y a un bon coup à jouer. C'est une semaine très importante pour Tiafoe qui a l'occasion de se relancer et retrouver un classement digne de son potentiel et de son talent. J'ai quand envie de penser que Tiafoe ne va pas laisser passer l'occasion. Tiafoe est très costaud, très physique mais il manque de fluidité dans le jeu. Je trouve que la technique de Tommy Paul plus fluide mais cette surface est leur meilleure surface. C'est logique de voir des cotes similaires. J'aime beaucoup Tommy Paul, j'en parlais en début de saison avant qu'il soit connu du grand public avec sa demi-finale à Adélaïde. Sauf, que sur ce match, si je devais faire un choix, je partirais sur Tiafoe qui est presque dans l'obligation de gagner pour mettre fin à cette série négative. S'il retrouve des sensations de son titre en 2018, il aura les armes pour s'imposer."

L'avis de la rédaction : victoire de Tiafoe / match 3 sets

Reilly Opelka qui vient de perdre son titre à New York sera opposé à McDonald. Tombeur de Gulbis en 3 sets au premier tour, le géant américain (2m11) aura un adversaire de toute autre nature cette fois. Opéré en mai dernier du tendon ischio-jambier droit, McDonald a repris la compétition en ce début de saison. Son premier tour face à Uchyiama a tourné en sa faveur en 2 sets (6-2/7-6). McDonald est un joueur plutôt petit (1m78) assez mobile mais malgré tout puissant du fond du court. Il a une préparation très courte qui lui permet de fouetter la balle et lui donner beaucoup de vitesse. Opelka s'était incliné il y a un an face à McDonald en challenger en indoor à Dallas. Et si on regarde le bilan de Mackenzie face aux grands serveurs, on se rend compte qu'il a déjà battu Milos Raonic à Shanghai, poussé Cilic en 4 sets à Melbourne dans une rencontre très serrée (7-5/6-7/6-4/6-4) et sorti aussi un très gros match face à Del Potro la saison dernière ici en s'inclinant au tie-break décisif du 3ème set.

Si Opelka a bien sûr progressé depuis leur dernier affrontement, il reste néanmoins très inconstant. Son premier tour face à Gulbis a été plutôt rassurant. Il a très bien servi face à un joueur très difficile à manoeuvrer. Mentalement, il a eu les ressources pour renverser le match malgré la perte du premier set. Les deux joueurs se connaissent très bien puisqu'ils sont amis dans la vie et ont joué plusieurs fois en double ensemble. Cela pourrait donc donner un match serré. McDonald a souvent poussé les grands serveurs dans des tie-breaks. Le statut de favori d'Opelka est risqué.

L'avis de la rédaction : un tie-break dans le match