On vous parlait de ce jeune joueur espagnol en décembre dernier. Carlos Alcaraz Garfia (16 ans) n'a pas attendu bien longtemps pour se faire un nom sur le circuit principal. Vainqueur d'Albert Ramos au 1er tour de ce tournoi de Rio, il a ainsi fait honneur à sa wildcard. Un succès qui lui permet déjà de grimper de la 406ème à la 313ème place mondiale. Et l'occasion est belle pour le jeune protégé de Juan Carlos Ferreiro (ancien numéro un mondial et vainqueur de Roland Garros) de poursuivre son ascension puisqu'il va affronter l'Argentin Coria, tombeur de Corentin Moutet au 1er tour.

Federico Coria est connu pour être le petit frère de Guillermo, ancien 3ème mondial, finaliste à Roland Garros en 2004 et suspendu 2 ans pour dopage. Mais Federico a lui aussi été rattrapé par la patrouille avec une suspension de 8 mois par l'ITF pour ne pas avoir dénoncé une tentative de corruption de match truqué et refuser ensuite d'aider les enquêteurs dans leurs investigations. https://www.tennisintegrityunit.com/media-releases/independent-disciplinary-hearing-finds-federico-coria-guilty-tennis-corruption-offences

Alcaraz est le meilleur joueur de sa génération (2003) comme Felix Auger-Aliassime (2000) ou Jannik Sinner (2001). Sa victoire en 3h38 face à Ramos a forcément fait le buzz mais le plus dur sera de confirmer pour lui. Comment va-t-il récupérer de ce match fini dans la nuit à 3h du matin, éprouvant à la fois physiquement mais aussi émotionnellement ? Il est placé comme outsider de ce match mais sa cote a beaucoup chuté ces dernières heures. S'il parvient à s'imposer, il deviendra le plus jeune joueur depuis Michal Tabara en 1996 à Prague à atteindre un quart de finale sur le circuit ATP.

Si Rafa Nadal est évidemment une icône de refeeence pour le jeune espagnol Carlos Alcaraz, il se sent plus proche de la philosophie de jeu de Roger Federer : « J’ai un jeu agressif et je cherche à faire le maximum de coups gagnants. J’aime jouer l’avant et conclure les points au filet. ». Face à Ramos, Alcaraz a été très offensif en repoussant sans cesse son adversaire derrière la ligne de fond. Mentalement, il a fait preuve d’un sang froid incroyable pour remporter le match au tie-break décisif.

Titré à deux reprises en ITF en ce début de saison, Alcaraz a fait ses débuts en challenger la saison dernière en battant notamment Jannik Sinner à Alicante, devenant ainsi le premier joueur né en 2003 à remporter un match sur le circuit professionnel.

Juan Carlos Ferreiro ne tarit pas d'éloges sur son joueur : "Il n'a que 16 ans et il commence à peine à voyager sur le circuit. Il a déjà un gros niveau, la vitesse de déplacement nécessaire et les qualités physiques pour rivaliser avec les meilleurs joueurs dans les prochaines années. Je ne sais pas jusqu'où il peut aller mais d'ici trois ans, à mon avis, il peut monter très haut. Avec mon expérience, je sais ce qui l'attend et je lui donne ainsi les meilleurs conseils pour l'aider."

De son côté, Carlos Alcaraz reste modeste, écoute les conseils de son entraîneur et laisse faire les choses tranquillement : "Quand je suis avec Rafa, Juan-Carlos ou n'importe quel autre joueur, je me contente d'écouter les conseils précieux qu'ils me donnent sans rien dire. J'essaie simplement de faire de mon mieux en espérant progresser petit à petit."

Après 4 années chez Lotto, le jeune Carlos est passé chez Nike comme Nadal et joue avec Babolat, également comme le numéro deux mondial.

https://www.youtube.com/watch?v=DEYSAv70JaY