L"Titré à Auckland en janvier, Ugo Humbert réussit encore une belle semaine en Floride. Il arrive d'une semaine sur l'autre à corriger des choses dans son jeu et continue de progresser, c'est très intéressant. Il a pris sa revanche sur Kecmanovic et a mis une fessée à Tiafoe. Mais il va affronter un joueur d'un tout autre profil cette fois, même totalement l'opposé de Tiafoe. Nishioka est moins trapu que Kecmanovic et ne frappe pas très fort dans la balle. Il est tout en légèreté, il contre très bien et il se déplace extrêmement vite. Le Japonais ne paye pas de mine et j'ai toujours dans l'idée de me méfier de ces joueurs dont personne ne se méfie. Mais depuis un an, il a tapé Monfils, Fritz, Albot, Rublev, Sandgren, Auger, Bautista, Thompson, Nishikori, De Minaur, Basilashvili, Evans et Millman. Sur dur, c'est quand même un sérieux client.

Alors, si Ugo l'avait affronté plus jeune lorsque je l'entraînais encore, je pense qu'il aurait pu être en difficulté face à ce type de joueurs. Aujourd'hui, il a pris une autre dimension et lui aussi est capable de jouer très vite. Avec les résultats et l'âge avançant, je trouve Ugo beaucoup plus posé, patient et réfléchi. Il joue sans se poser de questions mais il accepte quand il joue moins bien sans se prendre la tête. Il est parti très fort sur ce début de saison. C'est logique de le voir favori sur ce match mais je méfie beaucoup de Nishioka. Il est très difficile à manoeuvrer. Il est capable d'embêter n'importe quel joueur. C'est un joueur malgré tout contre lequel Ugo va pouvoir jouer et poser son jeu. Sur ce match, le résultat va quand même dépendre du niveau de jeu d'Ugo. C'est lui aura les initiatives et c'est plus réconfortant forcément si on se met à la place d'Ugo. Après, si Ugo rate beaucoup et ne prend pas les bonnes options, Nishioka est assez solide pour prendre le dessus et s'imposer. C'est une opportunité incroyable pour Ugo de disputer une 2ème finale sur le circuit en à peine 6 semaines."

Reilly Opelka et Milos Raonic (crédits image : US PA Images)

"Là c'est le match que personne ne veut regarder [rires]. On peut avoir 3 tie-breaks et on n'aura pas de longs échanges. Tout sera basé sur le service. Difficile sur ce type de matches d'avoir de grandes certitudes sur le vainqueur. Evidemment, si on s'en tient à la forme du moment, au classement, à l'expérience, à la qualité de jeu et au dernier affrontement entre les deux joueurs, Raonic part logiquement favori mais s'il perd 7-6/7-6, personne ne criera au scandale."