Une dizaine de matches sont au programme à partir de ce mardi soir jusqu'à mercredi matin, notamment le duel entre le jeune Français Ugo Humbert opposé à la star australienne, tenante du titre ici à Acapulco, Nick Kyrgios.

Kyrgios (21ème) qui n’a plus joué depuis l’Open d’Australie affronte pour la première fois le Ugo Humbert (41ème) qui n’en finit plus de progresser. Humbert vainqueur du tournoi d’Auckland en début de saison et demi-finaliste à Delray Beach est dans une forme étincelante. Sa combativité et sa belle technique de gaucher font merveille. L’Australien a fait un très bon début de saison mais doit défendre les 500 points de son titre acquis l'an dernier face à Seppi, Nadal, Wawrinka, Isner et Zverev. Il aime beaucoup ce tournoi mais c'est toujours difficile d'anticiper la réelle motivation et l'état de forme de l'Australien. Il est donné favori de la rencontre avec une tendance à 70%.

L'avis de Rodolphe Gilbert : "Je suis extrêmemnt curieux de voir ce match d'abord parce que Kyrgios reste pour moi un joueur qui n'est pas à son classement. Il devrait être autour de la 5ème sur le plan purement tennistique. On va pas revenir sur les raisons qui font qu'il n'est jamais entré dans le top 10 mais il a déjà battu tous les meilleurs joueurs du monde. Il aime bien ce tournoi parce qu'il correspond bien à sa personnalité. C'est l'un des tournois préférés des joueurs au bord de plage et très bien organisé. Il est évidemment favori de ce match mais je pense même que les cotes auraient été encore plus en faveur de l'Australien si Ugo n'avait pas fait un aussi bon début de saison. Pour une entrée en lice, jouer Humbert n'est pas forcément un match facile avec le jeu atypique d'Ugo : il joue vite et il est gaucher. Avec Kyrgios comme avec Fognini ou Paire, on ne sait jamais dans quelle disposition il va aborder une rencontre et un tournoi. J'espère qu'Ugo ne se laissera pas impressionner par le show de l'Australien. Avec sa personnalité plutôt réservée et introvertie, je ne pense pas que Kyrgios soit l'adversaire idéal pour Ugo. Il devra vraiment bien préparer ce match et se conditionner pour ne pas se faire manger par l'Australien. Si Kyrgios a envie de jouer et joue à son meilleur niveau, il y a peu de chance de voir Ugo s'imposer parce que l'Australien sait tout faire : il retourne bien, il sert bien, il a une palette technique énorme avec sa raquette. Aucun joueur sur le circuit, même le Big Three, n'est content de jouer Kyrgios. C'est dire le niveau et le potentiel du joueur. Après, il perd des matches bien sûr mais à son meilleur niveau, il peut s'élever à la hauteur du Big Three."

Après avoir été invisible sur les deux précédents tournois américains, on se demande si l’air mexicain aura les faveurs de Taylor Fritz. Le jeune américain ne montre pas une envie de jouer au tennis sur ce début de saison. Il reste sur des défaites inquiétantes, comme face à Travaglia ou Norrie. Deux ses deux finales à Atlanta et Los Cabos l'été dernier, Taylor Fritz n’est pas en forme contrairement à John Millman qui a perdu en finale de Tokyo face à Djokovic, batty Khachanov à Auckland et perdu au 3ème tour de l'Open d'Australie en 5 sets face à Federer. Il a aussi battu Auger, Humbert et Hurcakz. Si l’Américain ne montre pas un élan de motivation différent, l’Australien devrait filer au tour suivant. Il est d'ailleurs favori de ce match mais attention de même à l'Américain, qui a le niveau pour battre Millman. C'est juste une question de confiance et de mental.

L'avis de Rodolphe Gilbert : "Ça sera forcément un match serré. Millman est un bon joueur de dur accrocheur et Fritz bien qu'il soit devant au classement, est sur une dynamique plutôt négative. C'est pas un match sur lequel je miserais, il peut se passer beaucoup de choses sur ce match mais c'est certain que le statut d'outsider de Fritz est tentant. S'il retrouve quelques sensations, il a les armes au service notamment pour s'imposer."

Résultat de recherche d'images pour "nadal andujar"

Rafael Nadal retrouve le circuit après sa défaite en quart de finale de l'Open d'Australie face à Thiem. L'Espagnol a été finaliste ici en 2017 (battu par Querrey) et a perdu la saison dernière au 2ème tour face à Kyrgios. Mais c'est pour lui un bon tournoi pour préparer au mieux les deux Masters 1000 d'Indian Wells et Miami avant d'entamer la saison sur terre battue. Après trois victoires sur l'ocre face à Andujar, c'est la première qu'il affronte son compatriote sur dur. Ce n'est clairement pas la meilleure surface d'Andujar bien que ce dernier ait réussi à signer quelques victoires ces derniers mois sur cette surface. A moins d'un pépin physique, il semble difficile d'imaginer Nadal s'incliner sur ce match avec un bilan de 91% de victoires sur dur face aux joueurs classés au-delà de la 50ème place mondiale dont 55 victoires sur ses 60 derniers matches. Il n'a été battu que par Kyrgios, Shapovalov, Del Potro, Krajinovic et Dzumhur. Des joueurs spécialistes du dur dont le classement ne reflétait pas leur réel niveau. Depuis 2007, Nadal n'a perdu que 2 matches sur dur face à des joueurs du profil d'Andujar (meilleur sur terre que sur dur) : Klizan et Garcia-Lopez.

Dzumhur vs Dimitrov
Ce match met aux prises deux joueurs qui se connaissent bien. Grigor Dimitrov, (22ème) affronte en effet le Bosnien Damir Dzumhur (109ème) pour la 5e fois…et le Bulgare s’est à chaque fois imposé jusqu’à présent. Cette donnée principale, couplée avec le classement respectif des deux joueurs confère un statut de favori (75%) assez large et logique en faveur de Dimitrov. Celui qu’on appelle baby Federer, ancien top 3 mondial, aimerait retrouver le classement qui devrait être le sien mais ses derniers résultats (45% de victoires depuis un an) sont insuffisants. Son principal point faible réside dans son mental. Il peine à se motiver dans les petits tournois ou face à des adversaires bien inférieurs à lui. Il peine à se surpasser mais quand il y parvient comme à l'US Open ou Bercy, alors évidemment, il devient tout de suite un adversaire redoutable. Dimitrov est un joueur de talent qui devrait se débarrasser de son adversaire du jour, lui aussi en plein doute depuis plusieurs mois (11 victoires pour 20 défaites depuis un an) à son plus mauvais classement depuis 2014. Malgré tout, la cote du Bulgare est beaucoup trop basse par rapport à son état de forme. Dimitrov a perdu 10 fois dès son entrée en lice sur ses 19 derniers tournois... ainsi que 10 de ses 20 derniers matches lorsqu'il était favori...

Le vainqueur de ce match entre Steve Johnson et Dusan Lajovic aura une belle opportunité d'atteindre les quarts de finale puisqu'un duel face à Kwon ou Taro Daniel les attend au prochain tour. C’est la première confrontation entre l'Américain (79ème) et le Serbe (24ème). Sur dur, ce n'est pas étonnant de voir Johnson légèrement favori de cette rencontre, d'autant plus qu'après quelques mois dans le dur, il est parvenu à retrouver un bon niveau et une belle confiance sur ce début de saison avec un titre et une demi-finale en challenger ainsi que quelques matches encourageants face à Sandgren, Sock ou Raonic. En face, Lajovic souffle le chaud et le froid sur dur malgré quelques très bons matches (victoires face à Auger-Aliassime, Khachanov et Edmund). La difficulté pour Lajovic sera de se réadapter à la surface après une tournée sud-américaine sur terre battue très insuffisante. La confiance n'est pas dans son camp avant la rencontre même s'il a évidemment les armes pour gêner Johnson. La qualité de service et le jeu offensif de Johnson seront des atouts pour venir à bout du Serbe.

L'avis de la rédaction : victoire de Johnson

L'avis de Rodolphe Gilbert : "Lajovic n'a pas fait une super tournée sur terre et affronter Johnson sur ce premier tour sur dur n'est vraiment pas évident. Il est mieux classé certes mais pour moi, c'est Johnson qui est logiquement favori et je vois l'Américain s'imposer. Il a retrouvé un bon niveau, il est sur une pente ascendante et il reste un très bon joueur de dur. Les enchaînements service/coup droit de l'Américain vont poser des soucis à Lajovic. Le match se jouera en fin d'après-midi, il fera encore chaud et la surface sera encore rapide. En night session, j'aurais été moins convaincu mais Lajovic n'arrive pas avec énormement de confiance et de repères."

Auger vs Bolt
Comment le Canadien aura digérer ses deux dernières semaines ? Il se pourrait qu'il ait un petit coup de pompe cette semaine mais difficile de savoir s'il surviendra dès ce premier tour ou plus tard. C'est pas un premier tour face facile face à l'Australien Bolt, évidemment très loin au classement (144ème) mais c'est un jour compliqué à manoeuvrer malgré tout. Il a déjà deux matches de qualifications dans les jambes. Battu par Dzumhur en 3 sets, il a été repêché en tant que lucky loser. La cote d'Auger est un peu trop basse face à l'incertitude de le voir enchaîner une troisième semaine consécutive. Au niveau du talent pur, il est évidemment supérieur à Bolt mais le jeu de l'Australien, avec beaucoup de prises de risques, peut surprendre le Canadien.

Albot vs Martinez
L'Espagnol Pedro Martinez (22 ans) a remporté ses premiers matches sur le circuit la semaine dernière à Rio. Malgré un titre en ITF et une demi-finale en challenger, il manque encore de repères et d'expérience sur dur bien qu'il ait réussi à sortir des qualifications de l'Open d'Australie. Sur ses 42 victoires depuis le début de sa carrière sur dur, il n'a battu qu'un seul joueur du top 100 (Koepfer à Melbourne justement). Sur le papier, Radu Albot s'avance donc logiquement comme favori de cette rencontre. Mais est-il remis de ses pépins physiques qui lui ont gâché son début de saison ? Sa défaite en 3 sets face à Sock est à la fois rassurante sur le plan physique mais inquiétante sur le plan du jeu puisque l'Américain n'avait pas gagné un match sur le circuit depuis un an. Malgré tout, la transition entre la terre sud-américaine et le dur mexicain n'est pas forcément aisé. La cote d'Albot semble un peu haute et représente une belle opportunité. A condition qu'il soit un minimum apte physiquement mais on peut imaginer qu'il ne prendrait pas le risque de faire une rechute après 6 semaines de repos.

L'avis de la rédaction : victoire d'Albot

Zverev vs Jung
Finaliste la saison passée, Sacha Zverev se présente avec une confiance retrouvée sur ce tournoi mexicain. Après sa demi-finale à Melbourne, il est évidemment largement favori face à Jung qui sort des qualifications et reste sur une demi-finale à New York avec des victoires sur Anderson, Norrie et Opelka. L'Allemand devra donc aborder ce match avec sérieux pour éviter de se faire piéger.

Isner vs Mischa Zverev
Son frère fera lui aussi son entrée en lice ce mardi et c'est une surprise par rapport à ses résultats depuis un an. Mais il a bénéficié d'une invitation des organisateurs, sûrement négocié avec son petit frère. Il est opposé à John Isner, en nette baisse de forme depuis son retour de blessure il y a un an à Miami (fracture au pied). L'Allemand a déjà battu 3 fois Isner en carrière mais il devra faire oublier son maigre bilan de 3 victoires sur le circuit depuis un an (pour 11 défaites). La méfiance est de mise malgré tout parce que l'Allemand a repris confiance en challenger depuis le début de saison avec un quart et une demie à Quimper et Cherbourg. Son service de gaucher et son jeu offensif, lorsqu'il est un joueur de niveau professionnel, peut évider lui permettre de créer la surprise sur ce premier tour. Sa cote ouvre en tout cas une opportunité sur un match plus serré que les bookmakers ne le prévoient.

L'avis de la rédaction : H+3,5 jeux Mischa Zverev / victoire d'Alex Zverev