Pour son retour sur le circuit après quelques années d'absence, le tournoi de Santiago, privé de nombreuses stars, a délivré beaucoup de surprises depuis le début de la semaine : 10 favoris ont gagné leur match et 10 favoris ont perdu, soit un taux de 50% d'outsiders.

Trois rencontres du 2ème tour sont programmées ce jeudi.

Attention à Cristian Garin, c’est un adversaire redoutable sur terre battue. Il est invaincu sur l'ocre cette saison. 2 tournois, 2 titres : un à Cordoba en Argentine et un autre au Brésil à Rio de Janeiro. Son ascension est impressionnante au classement ATP. En février 2018, il était 232ème et se battait en challenger. En février 2020, il atteint son meilleur classement avec une 18ème place mondiale prometteuse. C’est un vrai joueur de terre battue qui sait lifter, faire des amorties. Il quadrille très bien le terrain. C’est surtout un joueur qui ne lâche rien même quand il est mal embarqué dans un match et qu’il est breaké. Cela s’est vu en finale à Rio de Janeiro où il se fait breaker par la révélation du tournoi l’italien Mager (77ème à l’ATP). Il est mené 5/4 dans le 2ème set. Il debreak dans la foulée pour finir par gagner le match et le set 7/5. Garin joue ce tournoi à la maison. Cela peut être un avantage pour dompter la fougue de l’Espagnol Davidovich, 20 ans et 96ème mondial. Son bilan est de 2 défaites au premier tour en 3 tournois face à Seyboth (180ème) et Casanova (364ème). C’est bien loin des top players sur terre battue dont faite partie désormais son adversaire. A Santiago, Davidovich s’est arraché face au Slovaque Andrej Martin (95ème) pour avoir le droit de jouer Garin. Le seul point d’interrogation demeure dans l’état de fraîcheur de Garin qui enchaîne après avoir remporté le tournoi de Rio de Janeiro. S’il n’a pas trop puisé dans ses réserves, il devrait pouvoir franchir ce tour mais sa cote semble un peu basse.

Roberto Carballes et Thiago Monteiro

Le Brésilien Monteiro et l’Espagnol Carballes sont deux joueurs spécialistes de terre battue. Monteiro a joué 606 matchs dans sa carrière professionnelle dont 485 sur terre battue (soit 80%). Cette année, il a gagné 9 matchs sur cette surface et en a perdu 3. Il a débuté par un titre en challenger face à Cecchinato et fait un quart de finale à Buenos Aires (battu par Pedro Sousa) après avoir battu Munar et Coric. Il enchaîne les tournois depuis 1 mois : Punta del Este (Uruguay), Cordoba (Argentine), Buenos Aires (Argentine) et Rio de Janeiro (Brésil). C’est un bon joueur de challenger (2 titres en 2017) mais il semble un peu stagné depuis quelques années. Classé 85ème en février 2017, il est pratiquement au même classement en février 2029 (87ème). Face à lui, Carballes est aussi un bon terrien. Il a joué 688 matchs dans sa carrière dont 599 sur terre battue (soit 87%). Il a disputé 4 tournois en 2020 sur terre battue et il n'a pas eu trop de réussite au tirage face à des joueurs compliqués à manoeuvrer : une défaite face à Ruud (38ème) à Buenos Aires et une autre contre Delbonis (78ème) à Rio de Janeiro. Au premier tour ici, il a surpris Jaume Munar. L’avantage par rapport à Monteiro, c’est que l’Espagnol a beaucoup moins joué que le Brésilien ces derniers temps. C’est un aspect qui pourrait jouer si le match dure. Cependant, le Brésilien semble avoir une emprise sur l’Espagnol jusqu’à maintenant : 3 victoires à 0, toutes acquises sur terre battue. En revanche, 2 victoires ont été acquises en 3 sets et la victoire en 2 sets a nécessité un tie-break.

L'avis de la rédaction : au moins 21 jeux dans le match

Juan-Ignaco Londero et Thiago Seyboth Wild

Cette rencontre oppose deux joueurs qui jouent eux aussi essentiellement sur terre battue. De toute façon, pour aller jouer à Santiago, il faut aimer la terre. C'est la première rencontre entre les 2 joueurs. L'Argentin Londero (62ème) a une avance importante au classement par rapport au jeune brésilien Seyboth (180ème). C’est solide du côté de Londero au niveau des résultats : quart de finale à Cordoba battu par Djere, demi-finale face à Ruud à Buenos Aires. Il chute face à Coric à Rio de Janeiro en 2 sets mais on peut facilement mettre cette défaite sur le compte de enchaînement des matchs. Sur ce tournoi chilien, il bat Coria en 2 petits sets au premier tour pour avoir le droit d’affronter le brésilien. Seyboth semble moins solide que son adversaire. Défaite au premier tour à Punta Del Este, défaite au premier tour à Cordoba, 2ème tour à Rio de Janeiro (battu par Coric). Il bat Bagnis (131ème) au premier tour à Santiago pour avoir le droit d’affronter Londero. Grâce à son expérience, Londero part avec un avantage non négligeable. Mais attention à Seyboth qui a remporté son premier challenger en 2019 et compte 3 titres en ITF. Il a aussi remporté l'US Open en junior ce qui montre que c'est un joueur complet. Héroïque face à Davidovich, il a poussé Coric dans le tie-break du 3ème set et encore bataillé 3 sets face à Bagnis. Ce joueur est un vrai guerrier. Il a pour ambition de progresser au classement et se faire une place dans le top 100 mondial. Ce match est une opportunité de disputer son premier quart de finale sur le circuit ATP mais surtout s'il s'impose, il signera la plus belle victoire de sa carrière puisque jusqu'à ce jour, sa meilleure victoire a été face à Cecchinato (73ème) à Lima en challenger en 2019.

L'avis de la rédaction : Seyboth remporte au moins un set dans le match