Mannarino est la tête de série numéro une de ce tournoi (41ème mondial). Sur le plan des résultats, son début d’année 2020 a été difficile mais dans le contenu, il n'a pas démérité et perdu beaucoup de match sur le fil, souvent en 3 sets notamment face à Monfils, Carreno ou Dimitrov. Mais comptablement, il n'a pas pris de points après ses défaites au 1er tour à Doha, Auckland, l’Open d’Australie, Rotterdam et Delray Beach. Il n'a passé qu'un tour à Montpellier et Acapulco. Avant d'entamer les deux Masters 1000 d'Indian Wells et Miami, il se devait de reprendre un peu confiance et quelques points pour solidifier sa position dans le top 50. Son choix de venir au Mexique à Monterrey plutôt qu'à Indian Wells s'est avéré un calcul très intelligent. Il a été aussi bon tacticien sur cette programmation qu'il peut l'être sur les courts.

Il vient de remporter 3 victoires convaincantes sans perdre un set : Smith (319ème), Polansky (191ème), Bouchier (304ème). Il a breaké notamment 58% des jeux adverses. Face à lui, Ulises Blanch ne doit pas vous être un nom familier. Ce jeune Américain de 21 ans (269ème mondial) vient d’atteindre en février le meilleur classement de sa carrière. Il a gagné un tournoi challenger cette saison en indoor à Ann Arbor. Sur ce tournoi, il a dominé Andujar (54ème) et Lorenzi (124ème), deux joueurs plutôt adeptes de la terre battue. C’est la première confrontation entre les deux joueurs et il est toujours difficile de rencontrer Mannarino pour la première fois. Son slice de gaucher au service gène souvent ses adversaires. Il donne très peu de rythme à la balle et ses balles courtes sans rebond sont difficiles à maîtriser. L’expérience de Mannarino et son jeu atypique devrait lui permettre de sortir vainqueur de ce match. Blanch est un joueur complet à l'aise aussi bien sur terre que sur dur mais son manque d'expérience (aucun match en carrière sur le circuit ATP) justifie le statut de favori du Français.

Dans l'autre demi-finale, l'Américain Escobedo sera opposé l’Australien Vukic. Si Escobedo vise sa 6ème finale en challenger, Vukic tentera de se qualifier pour sa première finale après deux échecs en 2019 en demies. L'expérience sera du côté d'Escobedo déjà titré à trois reprises sur le circuit challenger dont l'été dernier sur dur à Granby. Les deux hommes s’étaient rencontrés en août 2018 au challenger d’Aptos. L’Américain s’en était sorti en deux sets très accrochés (7-6/7-6). Vukic connaît son meilleur classement en ce moment (244ème). Son fait d’arme sur ce tournoi est d’avoir battu Feliciano Lopez et Bernard Tomic, deux joueurs aux motivations néanmoins très irrégulières. Escobedo a connu le top 100 en 2017 (67ème). Il sort d’une demi finale au challenger de Cleveland battu par le japonais Watanuki (219ème). Sur ce tournoi challenger, il sort notamment Berankis (72ème). Difficile de dégager un vainqueur même si les bookmakers penchent pour Escobedo. Les deux joueurs évoluent sur leur meilleure surface. On devrait avoir au moins 20 jeux dans le match.