Le tennis fait sa disette cette semaine à cause du coronavirus et hormis quelques tournois ITF, il ne reste plus que le challenger 80 de Nur-Sultan au Kazakhstan et le challenger 50 de Potchefstroom en Afrique du Sud pour combler les fans de tennis. 

Il n’empêche que la bonne marche du premier tournoi est fortement perturbée, même si aucun cas de coronavirus n’a été encore détecté au Kazakhstan. 

En effet, les autorités du pays ont décidé hier de placer en quarantaine à domicile pendant 14 jours toutes les personnes ayant récemment séjourné dans plusieurs pays européens dont la France, l’Allemagne et l’Espagne. Conséquence directe, plusieurs joueurs du tournoi en lice tel que Mats Moraing, Yannick Maden et Enzo Couacaud ont décidé de se retirer du tournoi et de quitter le pays avant minuit.

Rappelons qu’Enzo Couacaud avait déjà eu la mésaventure de ne pas pouvoir défendre ses chances lors de  la finale du challenger de Bergame à la fin du mois de février, celle-ci ayant été annulée en raison du coronavirus.

Ces départs portent le nombre de retrait du tournoi à 6, en comptant les potentiels lucky loosers.

Purav Raja, joueur indien de double, s’est également retiré du double.

L’Espagnol Bernabe Zapata Miralles est a priori également concerné par ces mesures mais aucune information n’a filtré sur leur décision concernant leur situation. 

La Belgique n’est pas concernée par ces mesures : Kimmer Coppejans et Arthur De Greef, encore en lice, devraient rester au pays. Ce dernier avait réagi par rapport à la situation. « Je suis jeune et en forme. Mais je suis plutôt inquiet si je devais la choper au Kazakhstan. Je n’imagine pas être mis en quarantaine dans un hôpital ou à l’hôtel ici durant 14 jours. Je deviendrais dingue ! »