Il y a des jeunes joueurs de tennis français que le public connaît. Corentin Moutet, Ugo Humbert, Grégoire Barrère ont déjà disputé des tournois sur le grand circuit et ont gagné des matchs face aux top players. Le premier a battu Raonic et Wawrinka cette saison, le second a remporté son premier tournoi ATP à Auckland au début de l’année en battant notamment John Isner et Benoit Paire tandis que le troisième s’est offert le scalp de Grigor Dimitrov. D’autres joueurs un peu moins connus commencent à faire parler d’eux notamment sur le circuit challenger (la 2ème division). C’est le cas du franco-américain Maxime Cressy. TennisBreakNews vous propose un portrait de ce jeune joueur de 22 ans, 85ème mondial à la Race sur ce début de saison 2020.

Maxime Cressy, de la côte d’Azur aux championnats universitaires aux Etats-Unis

Maxime Cressy est né le 8 mai 1997. Sa mère américaine a joué au volley-ball à un haut niveau. Adolescent, le joueur a fréquenté le CREPS de Boulouris sur la côte d’Azur. Il a très peu joué en France où il a grandi. Un passage à la Tennis Academy à Ojai en Californie et un titre au tournoi de Los Caballeros en 2014 attire l’attention des entraîneurs. Il enchaîne les tournois universitaires et ses bons résultats lui permettent de progresser au classement. De non-classé, il atteint fin 2018 la 448ème place mondiale en simple grâce notamment à sa première victoire en tournoi ITF à Tallahassee (ITF de 25 000 dollars). En double, il fait un bon tout aussi important de la 1136ème place à la 260ème place. Il se décide à obtenir la nationalité américaine, une option qui s’offrait à lui grâce à sa mère américaine.

1ère victoire en tournoi ITF en 2018 à Tallahassee

Ses capacités de joueur à la fois en simple et double ne sont pas sans rappeler l’évolution de Pierre-Hugues Herbert qui avait utilisé le double comme un tremplin pour sa carrière en simple.

En 2017, Cressy remporte un tournoi ITF en double associé à un certain joueur français du nom d’Ugo Humbert.

En 2019, il est invaincu en double sur le circuit universitaire américain au côté de Keegan Smith. Il gagne le championnat de la NCAA en remportant 26 victoires pour 0 défaite.

Passé pro très tardivement (en 2019), il a fait parler de lui en challenger en remportant le tournoi de Cleveland (Etats Unis) en 2019 et Drummondville (Canada) en 2020. A Drummondville, il a notamment succédé au palmarès à des joueurs prestigieux comme Denis Shapovalov et Daniel Evans. Il est actuellement à son meilleur classement en carrière avec une 158ème place mondiale.

Maxime Cressy ou la victoire de la force mentale (photos)
Maxime Cressy a crié sa joie au moment de remporter le Challenger de tennis de Drummondville. (Photo : Ghyslain Bergeron)

Adepte du service volée, la surface préférée de ce géant de 2m01 demeure les surfaces dures rapides. Son service puissant lui permet d’accéder au filet dans de très bonnes conditions. Avec une fougue et des cris de combattant ponctués sur chaque frappe de « come on », casquette vissée en arrière, il n’est pas sans rappeler un certain australien, Lleyton Hewitt.

Sa technique en coup droit est perfectible et son mental de gagneur peut exaspérer certains de ses adversaires comme ce fut le cas face à Smyczek à Cleveland en 2019 qui lui avait lancé un « shut up » après un cri trop démonstratif. Il est vrai que Maxime Cressy a tendance à donner de la voix sur chaque frappe de balle lorsque le match est tendu.

Pour l’instant, Maxime Cressy a la particularité de n’avoir encore jamais affronté un joueur du top 100 mondial. Il ne compte par ailleurs qu’une seule victoire pour 12 défaites face à des adversaires classés entre la 100ème et la 150ème place mondiale. Le plus difficile est à venir donc pour ce jeune franco-américain : confirmer sur le circuit principal.

Son parcours professionnel
2018 : 1 titre et 2 finales sur le circuit Futures
2019 : 1 titre et 1 finale sur le circuit challenger et un titre en Futures
2020 : 1 titre et 1 finale en challenger

Source :
https://www.tennisrecruiting.net/article.asp?id=288563367
http://tenniskalamazoo.blogspot.com/2019/02/a-conversation-with-uclas-maxime-cressy.html
https://www.journalexpress.ca/2020/02/23/maxime-cressy-ou-la-victoire-de-la-force-mentale-challenger-tennis-drummondville-atp-photos/