Le tournoi de Miami a offert une panoplie de matchs d’anthologie au cours de son histoire. Et le 30 mars a été l'occasion à deux reprises d'assister au duel en deux actes entre Roger Federer et Tomas Berdych. Deux rencontres au scénario haletant qui ont donné leur verdict au tie-break du 3ème set...

Premier acte : 30 mars 2010 (4ème tour)
Victoire de Berdych 6-4/6-7/7-6

Thomas Berdych, quand il maîtrisait un match, c’était le prototype du cyborg ! Une gestuelle millimétrée avant, pendant et après un point, une apparence de joueur sans émotion, de glace, uniquement là pour avancer... et gagner ! Plus de quatre mois après l'annonce officielle de sa retraite, un constat s'impose lorsqu'on fait le bilan de sa carrière : il est la principale victime du Big Three. Il les a affrontés 79 fois pour seulement 13 victoires. Il a perdu 8 fois en finale contre eux pour aucune victoire mais aussi 18 fois en demi-finale pour seulement deux succès. Parmi les 26 affrontements qui l'ont l'opposé à Roger Federer, Berdych s'est imposé deux fois en 2010. Et l’une de ces victoires eut à Miami.

Le Tchèque, alors 20ème au classement ATP, sort d'un début de saison en dents de scie avec une demi-finale finale à Brisbane, trois quarts de finale à San Jose, Memphis et surtout Indian Wells, mais une élimination précoce dès le deuxième tour de Melbourne. Un Open d’Australie qui est une nouvelle fois tombé dans l’escarcelle de Roger Federer, pour la quatrième fois. Pourtant, cette année 2010 commence plus doucement que les saisons précédentes pour le Suisse et son bilan en fin d’année montrera d'ailleurs une saison en deçà de ses performances précédentes. Le Grand Chelem australien sera d’ailleurs le seul remporté par "RF" cette année-là. Et en Masters 1000, le constat est similaire avec un seul titre à Cincinnati. Deux semaines avant ce match face à Berdych, Federer s’est fait surprendre au 3ème tour à Indian Wells par Baghdatis. Même si son dernier titre en Floride remonte déjà à 2006, il aborde ce tournoi avec un statut de favori. Les bookmakers lui donneront une cote de 1,17 face à Berdych lui-même coté à 4,67. Le Tchèque a donc environ 20% de chance de s'imposer.

Federer démarre le match pied au plancher et break d'entrée pour mener 2-0 mais Berdych est très bien en jambes et remportent quelques points clés qui mettent Federer en difficulté. Le Tchèque recolle au score, passe devant et s’adjuge finalement le premier set sur une double faute inhabituelle de Federer dans les moments importants.

Le deuxième set est beaucoup plus intense avec de longs échanges, des variations et des coups de génie des deux côtés. Il se dispute finalement au tie-break que Federer parvient à maîtriser pour recoller à un set partout dans un cri rageur ! On se dit que ça va être compliqué pour Berdych mais le Tchèque monte en intensité dans le 3ème set. Comme souvent dans les matches qui échappent à son contrôle, Roger Federer ne parvient pas à convertir ses balles de break (8 sur 10 seront sauvées par Berdych). Tout va se jouer dans un ultime jeu décisif. Les échanges sont dantesques, les deux joueurs ne lâchent rien comme ce point de folie à 5-4 bien emmené par Berdych mais finalement remporté par Federer. Le numéro 1 mondial s’offre ensuite une balle de match que Berdych sauve brillamment avant de conclure le match sur une nouvelle faute directe du Suisse. Berdych s'inclinera en finale face à Roddick et manquera donc l'occasion de remporter un second titre en Masters 1000. Mais le Tchèque signera quelques mois plus tard un nouvel exploit face au Suisse en quart de finale de Wimbledon.

Deuxième acte : 30 mars 2017 (quart de finale)
Victoire de Federer 6-2/3-6/7-6

Roger Federer aura l'occasion sept ans plus tard de s’octroyer une revanche à Miami. Même s'il a été écarté des courts pendant 6 mois pour soigner un genou douloureux, le Suisse est toujours au sommet du tennis mondial à 35 ans avec un titre à Indian Wells et à l’Open d’Australie en balayant notamment Berdych en trois sets secs au troisième tour. Comme en 2010, Federer démarre fort et break Berdych d’entrée. Cette fois, il va maintenir son avance jusqu'au bout en sauvant tout de même une balle de break à son tour. Mais Federer ne relâche pas la pression et break une seconde fois Berdych à 4-2 ! Serein, le Suisse confirme sa domination avec un dernier jeu plein de sang-froid conclu par un ace ! Le deuxième set est beaucoup plus disputé et les deux hommes tiennent leur engagement jusqu’à 4-3… moment choisi par Berdych pour mettre un sacré coup d’accélérateur. Le Tchèque break Federer et conclut la manche sur son service.

Dans le dernier set, les deux hommes se rendent coup pour coup, mais Federer semble être un peu plus frais que Berdych. Le Suisse réussit le break et confirme son avance pour mener 5-2, bien aidé par un faux rebond ! Mais le Tchèque ne rend pas les armes et remonte à 5-3 puis enchaîne avec un break blanc sur le service de Federer qui servait pourtant pour le match. Berdych serre le poing. Comme il y a sept ans, le match va se jouer au jeu décisif du troisième set. Et à ce petit jeu, le Tchèque fait plus que rivaliser face au Suisse depuis leur premier duel en 2004 (7 tie-breaks remportés par Federer contre 6 en faveur de Berdych). D'ailleurs, ce dernier va mener 6-4 et s'offrir deux balles de match… Moment choisi par le Tchèque pour s'écrouler sur un coup droit pourtant à sa portée. Moment choisi par le Suisse pour servir deux premières balles parfaites dont un ace au T. Une double faute de Berdych scelle finalement le sort de ce match. Un thriller que le public de Miami aura apprécié avec délectation. Le Tchèque rejoint sa chaise avec beaucoup de dépit et de frustration. Après sa victoire en 2013 à Dubai face au Suisse, il n'a jamais été aussi proche de signer un nouvel exploit. Mais il finira donc sa carrière sur 9 défaites consécutives face à Federer et un bilan global de 20 défaites pour 6 victoires.