Janko Tipsarevic, coach de Filip Krajinović, a été interrogé hier par nos confrères de SportKlub sur les suites de la saison 2020, avec une rigueur qui le caractèrise...

Il a tout d'abord réagit à l'annulation de Wimbledon.
« C'est une histoire d'assurance, si on peut l'expliquer ainsi. Wimbledon est le seul Grand Chelem qui a une assurance et il a longtemps été discuté en interne quel serait le système de compensation si Wimbledon n'était pas organisé. Je pense de toute façon que c'était la bonne décision. La situation liée au coronavirus ne devrait pas se calmer d'ici fin juin-début juillet, à mon humble avis. Le tennis n'est pas comme la Bundesliga ou la NBA par exemple qui déroulent dans un seul pays, c'est un sport qui se tient à une échelle mondiale. Pour qu'un tournoi comme Wimbledon se tienne, il faut calmer la pandémie dans le monde, ce qui n'est pas possible avant fin juin. »

Il a également évoqué la tenue de l'US Open en août, qui lui n'a pas – encore – été annulé.
« Je n'exclurais pas encore la possibilité de voir du tennis en 2020, mais je considère l'US Open comme un énorme point d'interrogation. Je pense que les États-Unis seront les plus durement touchés par la pandémie de coronavirus (ndlr : le pays affiche aujourd'hui 277 985 cas confirmés) et il sera extrêmement difficile de maîtriser la situation avant la fin du mois d'août, date à laquelle l'US Open doit normalement commencer.»

Ailing Bouchard out of US Open

Il apparaît en effet incertain que le tournoi se tienne et c'est la santé des joueurs qui devrait primer.
« Vous vous souvenez probablement quand Eugénie Bouchard est tombée dans les vestiaires il y a quelques années (ndlr : Eugenie Bouchard avait accusé l’USTA en 2015 de négligence après sa chute dans le vestiaire avant son huitième de finale qui avait entraîné une commotion cérébrale). Elle a poursuivi l'US Open, a remporté son procès et a été indemnisée de quelques millions de dollars", raconte l'ancien 8ème joueur mondial. "Pouvez-vous imaginer une situation dans laquelle les organisateurs du tournoi décident d'organiser l'US Open ? Si un joueur contracte le coronavirus, imaginez simplement ce scandale. Je ne pense pas que l'US Open acceptera le risque que l'événement se produise si la situation ne s'est alors pas totalement calmée à l'échelle mondiale.»

L'organisation de la tournée asiatique nourrit également son interrogation.
« Je pense que la situation va se calmer en septembre, lorsque la tournée asiatique sera sur le point de commencer, mais la grande question est de savoir si les joueurs voudront aller en Chine. L'organisation des tournois là-bas est également un gros point d'interrogation. Je ne sais pas si l'ATP et l'ITF le permettront. »

Lorsqu'on lui demande si la tenue de la saison 2020 ne se résume pas qu'à une affaire d'argent, Janko Tipsarevic répond par la négative.
« J'aimerais que les gens comprennent que tout cela n'est pas qu'une question d'argent, mais que l'enjeu aussi concerne la protection de ce sport. La ligne a été tracée et si beaucoup de joueurs gagnent de l'argent dans le tennis, ils le doivent à la protection de ce sport à l'échelle mondiale. Nous n'avons pas besoin d'examiner à court terme ce que la Chine, le Japon et les Émirats sont prêts à payer maintenant, mais ce qu'ils sont prêts à payer pour les 50 ou 100 prochaines années. Même si la manière dont l'argent est distribué dans les tournois du Grand Chelem joue un rôle important, je pense que la chose qui doit primer dans cette situation est de savoir comment protéger le sport pour l'avenir. »

Source : http://sportklub.rs/Tenis/ATP/a328418-Tipsarevic-za-SK-Ne-verujem-da-ce-biti-US-opena.html