Fabio Fognini fait partie de ces joueurs au talent exceptionnel mais très inconstant pour demeurer au top niveau sur la durée. Adulé par la qualité de son jeu et son témparement de feu, l'Italien est un joueur hors norme. En avril 2019, il a réussi un tournoi de rêve pour remporter le Master 1000 de Monte Carlo en battant au passage Rafael Nadal en demi-finale. Retour sur cette performance exceptionnelle, son plus grand titre en carrière et seul Masters 1000 remporté à ce jour.

Monte Carlo est un tournoi particulier pour l’Italien. Lorsqu’on lui demande quel lien l’unit à cette épreuve, il répond ceci : « Je suis né à San Remo (ville italienne située à une quarantaine de kilomètres de la Principauté de Monaco), et je me suis entraîné ici quand j’étais plus jeune. » 

Sur ce tournoi 2019, le premier tour débute très mal pour le fougueux italien, tête de série numéro 13 . Mené 1 set à 0 et une balle de 5-1, la porte de sortie est très proche face au jeune russe Rublev. L’Italien sauve sa tête en réalisant notamment un ace sur la ligne. Il remet son tennis à l’endroit pour s’imposer en 3 sets. L’ascension vers le trophée est lancée.

Il profite ensuite de l’abandon du Français Gilles Simon au deuxième tour pour rejoindre les huitième de finale où il rencontre l’Allemand Zverev. Ce dernier s’est toujours imposé face à l’imprévisible italien (2 matchs pour 2 victoires). Mais cette fois-ci, la donne est différente. La tête de série numéro trois du tournoi ne parvient pas à imposer son jeu et commet beaucoup trop de fautes directes (25 au total). Après un premier set gagné au tie-break, Fognini domine des pieds, de la tête et des épaules la deuxième manche qu’il finit par remporter 6-1.

Le best of de Fabio Fognini lors de ce tournoi de Monte Carlo 2019

En quart de finale, Fognini affronte une autre pépite du tennis mondial en la personne de Borna Coric. Le jeune joueur croate (entrainé alors par l’ancien coach de Gasquet et Djokovic, l’Italien Riccardo Piatti) joue sa chance à fond dans le premier set. Fognini est dans un mauvais jour et perd le set 6-1. Mais, cette semaine est particulière pour lui. Il parvient à se remobiliser et à gagner le match en trois sets. C’est un tout autre calibre qui l’attend en demi-finale, le « matador », 11 fois titré sur le Rocher.

Dans cette demi-finale, le roi incontesté de la terre battue n’y est pas du tout à l'image de saisons sur terre battue, la pire depuis le début de sa carrière en 2004. L’Italien qui a déjà battu Rafael Nadal dans sa carrière, joue à la perfection et profite des errances de l’Espagnol. Le taureau de Manacor a un genou à terre dans ce deuxième set. Fognini se procure même trois balles de matchs pour mettre une roue de bicyclette (6-0) à son adversaire. Piqué au vif, l’Espagnol écarte les balles de match. Mais l’échéance n’est que retardée. Fognini continue son travail de démolition et finit par remporter le match.

La finale oppose Fognini au surprenant Dusan Lajovic (48ème mondial). Le Serbe a connu une semaine exceptionnelle avec des victoires face à Goffin (tête de série numéro 16), Thiem (tête de série numéro 4) et Medvedev (tête de série numéro 10). Après son exploit face à Nadal, l’italien est le grandissime favori. Fognini parvient à maîtriser ses nerfs pour vaincre le Serbe en deux petits sets (6-3 6-4). Il remporte son 9ème titre ATP. Il s’agit, sans aucun doute, du plus beau trophée de sa carrière.

Sa famille, ses amis ont pris place dans les gradins pour assister à cette finale. Des anciennes gloires du tennis transalpin ont également fait le déplacement l’encourager. Pietrangeli, vainqueur de Roland Garros à deux reprises, se trouve justement dans les tribunes en ce dimanche 21 avril 2019. Lorsque Fognini s’agenouille pour embrasser le sol après avoir remporté la balle de match, l’ex-joueur de tennis âgé de 85 ans se lève d’un seul homme pour acclamer le héros transalpin. Ce titre va lui permettre d'entrer quelques mois plus tard dans le top 10 mondial. Le troisième Italien seulement sous l'ère Open à réussir cette performance après Panatta et Barazzutti. Berrettini l'imitera quelques semaines plus tard.

« Ma famille et mes amis sont heureux, parce que mon nom sera gravé ici, et que c’est quelque chose dont je rêvais depuis longtemps déjà. » avoue l’italien lors de la remise du trophée. Un rêve qui est désormais devenu réalité. 

Le parcours de Fabio Fognini pour remporter le titre :

  • Il bat Andrey Rudlev 4-6/7-5/6-4 (1er tour)
  • forfait de Gilles Simon (2ème tour)
  • Il bat Alexander Zverev 7-6/6-1 (huitième de finale)
  • Il bat Borna Coric 6-1/3-6/2-6 (quart de finale)
  • Il bat Rafael Nadal 6-4/6-2 (demi-finale)
  • Il bat Dusan Lajolic 6-3/6-4 (finale)