Il y a deux jours, Guy Forget s'est exprimé chez nos confrères d'Eurosport. Pour le directeur de Roland Garros, « certains tournois sur terre battue se joueront, même avant Roland Garros. » Si l'US Open peut se tenir aux dates prévues, c'est-à-dire jusqu'au 13 septembre, il n'y aura que deux semaines entre les deux Grands Chelems avant le début des Internationaux de France calés pour le moment entre le 27 septembre et le 11 octobre.

Le Président de la Fédération Italienne, Angelo Binaghi, a tenu une conférence de presse ce vendredi pour annoncer que le Masters 1000 de Rome devrait pouvoir se tenir en septembre. Optimisme ou imprudence ?

En réalité, tout va dépendre de la tournée américaine. Comme l'avait déclaré le patron de l'ATP dans un article le 22 mai dernier, on saura début juin si les tournois de préparation à l'US Open prévus en août seront maintenus au calendrier (Washington, Toronto, Cincinnati, Winston Salem). En cas de maintien de toute la tournée américaine jusqu'à l'US Open inclus, il semble très compliqué et illusoire d'imaginer que les deux tournois de Madrid et Rome pourront se tenir juste avant Roland Garros. Et c'est le tournoi madrilène qui tient la corde face au tournoi italien.

La raison est simple : le prize money de Madrid est plus important que celui de Rome (13 millions contre 9 millions). A l'instar des quatre Grands Chelems, d'Indian Wells et de Miami, Ion Tiriac le directeur du tournoi espagnol offre un prize money identique aux hommes et aux femmes. On peut donc comprendre l'intérêt notamment des joueuses à privilégier Madrid plutôt que Rome. Au-delà du fait que la Caja Magica madrilène ait un toit...

L'éventualité de jouer un Masters 1000 moins de 48 heures après la finale de l'US Open est peu probable. L'option envisagée serait d'installer un tournoi comme Hambourg du 14 au 20 septembre. Resterait donc qu'une seule date avant Roland Garros. Le duo dirigeant de l'ATP, Gaudenzi et Calvelli, ne prendrait pas le risque d'être taxé de chauvinisme et défendre coûte que coûte le tournoi italien.

La solution idéale serait que le Masters 1000 de Rome s'organise après Roland Garros mais quid de la météo à cette période de l'année dans un tournoi à ciel ouvert ? Pour comprendre l'obstination de la Fédération italienne, il faut savoir que plus de 60% de son budget est issu du tournoi romain, à savoir 36 millions versés par le Masters 1000 sur les 58 millions d'euros de budget annuel de la FIT.

Seule une annulation de la tournée américaine offrirait une place à Madrid et Rome avant Roland Garros. Il n'y a plus que quelques heures à attendre donc...

En tout cas, la gouvernance est le principal problème du tennis, selon Gilles Simon, invité de notre dernière émission.


Lien de notre page Youtube et regarder nos émissions : ttps://www.youtube.com/channel/UCFPwEbncWpkHAfky8HcBwkQ
Pour nous suivre sur Twitter : https://twitter.com/tennisbreaknews
Pour nous suivre sur Facebook : https://www.facebook.com/tennisbreaknews/
Pour nous suivre sur Instagram : https://www.instagram.com/tennis.break.news/