Pendant le confinement, le Club de Tennis d’Anille Braye, situé dans la Sarthe, a invité plusieurs joueuses de tennis professionnelles pour être interviewée par Jean-Charles Rioton dans l'émission "Vivons nos rêves". Après Alizé Cornet et Alizé Lim, ce fut au tour de Caroline Garcia de se prêter au jeu (à retrouver ici en intégralité).

"Vivons nos rêves" a permis à tous les fans de Caroline Garcia de revivre avec beaucoup d'émotions ce titre remporté en Fed Cup en novembre dernier, d'en savoir plus sur sa relation avec ses parents, sur son rôle d’ambassadrice à l’Open 6ème Sens Métropole de Lyon mais aussi sur sa préparation physique avant une éventuelle reprise à la fin de l'été.

L’image contient peut-être : 9 personnes, personnes souriantes
Les enfants du club d'Anille Braye à Roland Garros le 26 mai 2018

Salut Caro, comment s’est passée pour toi cette période de confinement ?
Ça va, ça s’est bien passé. Déjà j’étais en bonne santé, ma famille et mes proches aussi donc c’est le plus important. Au début, les deux semaines de confinement paraissaient longues mais finalement les deux mois sont passés vites. On avait de « bonnes » conditions de confinement, on avait un grand appartement loué par l’Académie, et je pouvais m’entraîner physiquement. On reprend progressivement. L’intensité est bien montée depuis quelques jours. Même si je me suis beaucoup entraînée, certaines douleurs apparaissent à droite à gauche car le tennis est un sport exigeant, pour les articulations, comme l’épaule.

Parlons un peu de la Fed Cup. Quelle est la première image qui te vient en tête ?
La première image c’est quand on soulève toutes le trophée et que les confettis nous tombent dessus. C’est cette image de soulever la Coupe du Monde, toutes ensembles qui me revient.

A 2-2 dans la fin du quatrième match en simple, qu’est ce qu’on se dit dans le vestiaire ? Quels sont les mots de Julien ? Quel est le rôle du staff ? Vous êtes anxieuses, angoissées d’y aller, ou c’est plutôt de l’enthousiasme ?
A un moment donné on s’est regardé avec Kristina dans les vestiaires et on s’est mise à rigoler toutes les deux : on pensait la même chose. C’était écrit qu’on allait jouer cette finale au double décisif. On l’avait perdu ce double décisif en 2016. On avait eu nos histoires avec l’équipe, et plus personnellement entre nous deux. C’était un peu écrit entre guillemets que si on devait gagner, ça serait nous deux au double décisif. Il y a eu ce moment de complicité qui était assez marrant. On n'avait rien à perdre, on avait déjà vécu cette situation, il fallait juste « y aller ». C’était un peu ça les mots du capitaine, on avait l’expérience de 2016, on ne pouvait que mieux faire par rapport à la dernière fois. C’était ça, tout ou rien.

Lors de la balle de match, le temps est suspendu. Ton adversaire retourne fort sur toi et tu as un super réflexe.
Pendant tout le match, elles m’ont beaucoup joué dessus à la volée car c’est un peu mon point faible quand je jouais en double, je n’étais pas très à l’aise quand on me jouait droit devant. Je me suis entraînée la semaine à ce niveau-là, et sur chaque balle dans ce match, j’étais prête à ce que la balle me vienne dessus. Même quand ce n’était pas le cas, j’étais prête quand même. Je me suis dis "la balle est pour toi, tu n'as qu’à réagir et tu la mets de l’autre côté". Je ne sais pas tout de suite si la balle de Stosur va sortir, mais je la vois voler, et je comprends qu’elle est out. Il y a eu beaucoup de moments chauds dans ce match mais on a réussi à rester devant.

Caroline Garcia interviewée par Jean-Charles Rioton

Ton livre et ta musique préférée ? 
Mon livre les antisèches du bonheur, je n'ai pas de musique préférée... 

Ta série préférée ? 
Casa de Papel

Ta pire phobie ? 
Je ne sais pas. Je ne l’ai pas encore rencontrée je pense. 

Ton plat préféré ?
La paella de mon oncle

Ton rêve d’enfant ? 
Gagner un Grand Chelem

Roland Garros de préférence ?
Oui 

Donc ton match référence à Roland Garros ?
Le huitième de finale contre Alizé Cornet en 2017

Le court où il y a la meilleure ambiance ? 
L’ancien court numéro 1 de Roland Garros

Ton Grand Chelem préféré après Roland Garros ? 
L'Australien Open

Footing ou vélo ? 
Ce n'est pas facile (rires). Mais footing...

Mer ou montagne ? 
Mer

Padel ou Beach Tennis ? 
Padel

Plutôt victoire aux JO ou en Grand Chelem ? 
Grand Chelem

Ta meilleure amie sur le circuit? 
Je m’entends bien avec plusieurs filles, les Françaises mais aussi Ashley Barty, Julia Georges, Sakkari... 

Avec quel joueur rêverais-tu de jouer en double mixte ?
Roger Federer

Quel défi extrême aimerais-tu réaliser ?
Sauter en parachute, c’est pas mal.

Quelle légende du tennis aimerais-tu affronter ? 
Steffi Graff

Anille Braye Tennis - Publications | Facebook

Tu es actuellement à Manacor en Espagne dans l'Académie de Rafael Nadal, quand reviens-tu en France ?
Ce n’est pas prévu pour le moment, ici les conditions d’entraînement sont top. Je me sens bien, je reste ici pour le moment. 

Parle-nous de l’importance de ta famille dans ta réussite professionnelle. 
Ma famille est très importante pour moi car dans un sport individuel il faut souvent un très gros investissement familial. Mon père est mon entraîneur, ma maman est aussi souvent avec nous. Leur présence est super importante pour moi d'un point de vue personnel car le tennis n'est pas toujours facile mentalement avec les défaites et les moments où tu te sens seule. Ils sont là dans les moments difficiles pour m'écouter ou me donner leurs avis. Le tennis c’est une expérience de la vie donc avoir leurs conseils est très important. 

Qu’as tu pensé de la première édition de l’open 6ème Sens de Lyon? Es-tu satisfaite ? 
Je suis vraiment satisfaite, comme toute l’équipe du tournoi. On a eu une vainqueur de rêve pour la première édition du tournoi. On a eu beaucoup de réussite avec le Coronavirus de pouvoir réussir cette édition. Il y a eu un très bel accueil du public lyonnais au Palais des Sports, les joueuses ont été satisfaites globalement. Mais dans l’organisation il y a toujours des petits trucs à améliorer, pour que ce soit encore mieux. Le tournoi va grandir au fil des années et on espère qu’il s’installera solidement sur le circuit WTA. 

Nomine une partenaire de Fed Cup qui devra répondre aux questions d’un club amateur la semaine prochaine.
Pauline Parmentier ! 

Quel est ton joueur préféré à l’Anille Braye Tennis ? 
Ce sont les enfants ! 

Caroline Garcia a donné rendez-vous à tous les enfants du club au prochain Roland Garros pour une séance de dédicace qui devrait les remplir de bonheur.


Pour vous abonner à la page facebook de Anille Braye Tennis :
https://www.facebook.com/watch/Anille-Braye-Tennis-213632005331984/