Décidément, cette suspension du circuit due à la pandémie du covid-19 aura créé quelques tensions. Et les retrouvailles entre certains joueurs seront évidemment épiées et guettées avec curiosité.

Alors qu'il n'était pas la cible d'attaques de l'Australien, Dominic Thiem est intervenu dans la presse autrichienne pour défendre Alex Zverev et regretter la violence des attaques à son égard. Il a aussi défendu Novak Djokovic et demandé à Nick Kyrgios de balayer devant sa porte avant de critiquer les autres. Evidemment, la réaction de l'Australien n'a pas traîné... Mais peut-être que l'Autrichien avait encore en tête l'attaque de Kyrgios en mai dernier lorsque l'Autrichien avait refusé de participer au fond de solidarité pour les joueurs classés au-delà de la 250ème place mondiale.

Dominic Thiem : « Zverev a commis une erreur mais je ne comprends pas pourquoi certaines personnes ont interféré et sont intervenues dans la polémique. Kyrgios aussi a fait des erreurs et il serait mieux pour lui de les reconnaître plutôt que de critiquer les autres. De plus, Djokovic n'a commis aucun crime. Nous avons tous fait des erreurs mais je ne comprends pas toutes les critiques. J'arrive de Nice et j'ai vu des photos d'autres villes. C'était comme à Belgrade pendant le tournoi. C'est trop facile de tirer sur Djokovic...»

Nick Kyrgios lui a répondu cette nuit : « De quoi parles-tu @ThiemDomi ? Des erreurs comme casser des raquettes ? Mal parler ? Lâcher des matches ici ou là ? Ce que tout le monde fait non ? Aucun de vous n'a les capacités intellectuelles pour comprendre d'où je viens. Cela montre surtout que ce pensent Thiem, Zverev et Djoko est une blague. Deux d'entre eux ont participé à une grosse fête pendant la pandémie. Des gens perdent la vie et Thiem parle d'erreur ? Ces joueurs-là sont donc les leaders de notre sport... [Je secoue la tête de dépit...]»

En mai dernier, Nick Kyrgios avait déclaré qu'il ne pourrait pas être ami avec l'Autrichien, qu'ils avaient des personnalités trop différentes en lui reprochant de ne pas vouloir aider les joueurs en difficulté financièrement : « Je pense que Thiem ne comprend toujours pas. Nous, en haut du classement, nous sommes bien trop payés. Il faut aider la où nous le pouvons, professionnel ou pas. Mets-toi à leur place ! »

L'Autrichien n'avait pas exactement dit cela : Remettons les propos de Thiem dans leur contexte…