D'après nos informations, confirmées par trois sources, les instances du tennis pourraient annoncer dans les prochains jours ou les prochaines heures l'annulation du tournoi de Washington qui doit débuter le 14 août prochain. Evidemment, étant donné toutes les incohérences, les décisions surprenantes, les déclarations des uns et les démentis des autres, que le circuit nous offre depuis plusieurs mois, l'usage du conditionnel est de mise tant que le communiqué n'est pas officiel mais cette possible annulation du tournoi de Washington enverrait évidemment un signal assez négatif sur la tenue de cette tournée américaine qui fait débat étant donné la situation sanitaire aux Etats-Unis. Même si New York semble sous contrôle (le 11 juillet dernier, New York a enregistré sa première journée depuis 4 mois sans décès lié au coronavirus), le nombre de cas continue d'augmenter fortement dans le pays notamment en Floride, en Californie et au Texas.

Mais l'information essentielle qui est passée un peu inaperçue il y a deux jours, et qui pourrait expliquer cette annulation du tournoi de Washington, c'est la décision de l'Union Européenne de maintenir ses frontières fermées avec les Etats-Unis. Cela a pour conséquence notamment de mettre en quarantaine pendant deux semaines les joueurs et joueuses qui arriveraient des Etats-Unis pour venir disputer la tournée européenne sur terre battue. Il faudra attendre le 1er août pour savoir si les dirigeants européens décident de la réouverture des frontières de l'UE avec les Etats-Unis. Une date qui semble donc trop tardive pour permettre une tenue dans de bonnes conditions du tournoi de Washington. Les joueurs et joueuses ne prendront pas le risque de se rendre aux Etats-Unis sans avoir la certitude de pouvoir ensuite rejoindre l'Europe sans restriction...

L'avenir de l'US Open est tout aussi compromis pour le moment. Une décision finale sera prise concernant le Grand Chelem new-yorkais le 28 ou le 29 juillet prochain.

Pour rester positif, le circuit WTA devrait lui bien reprendre en Sicile, à Palerme, le 3 août prochain.