Après un beau tournoi de Palerme qui a signé la reprise du circuit, direction la République Tchèque qui accueille ce Prague Open 2020. Un tournoi qui aura l'honneur de recevoir la numéro 2 mondiale Simona Halep, de retour sur le circuit cette semaine après son forfait pour le tournoi de Palerme. C'est évidemment, de par ses qualités sur la terre battue, l'immense favorite du tournoi, en témoigne son titre à Roland-Garros en 2018. Une wildcard a été offerte à l'une des étoiles montantes du tennis tchèque : Linda Fruhvirtova, âgée de 15 ans. Elle va faire ses grands débuts dans un tableau principal sur le circuit WTA.

Comme Palerme, Prague va se soumettre à la situation particulière que nous connaissons ces derniers mois avec la pandémie de Covid-19. C'est un second test pour la WTA afin de conforter les précautions prises et permettre une continuité du circuit dans les semaines à venir et préparer au mieux la saison 2021.

Ce tournoi de Prague a été créé en 1992. Les deux premières éditions se sont jouées sur dur avant de faire place à l'ocre dès 1994. De nombreuses grandes joueuses du circuit s’y sont imposées comme l'ancienne numéro une mondiale Dinara Safina en 2005. Les meilleures joueuses tchèques ont aussi brillé ici comme Karolina Pliskova en 2015, la désormais retraitée du circuit Lucie Safarova en 2016 ou Petra Kvitova titrée en 2018. Comme à Palerme, la tenante du titre n’est autre que la jeune gauchère suisse Jil Teichmann qui avait soulevé le trophée en remportant une superbe finale au bout de 2h40 et empêché la jeune Tchèque Karolina Muchova de succéder à sa compatriote Petra Kvitova. Teichmann est une joueuse bourrée de talent qui continuera de faire parler d’elle sur cette surface qu’elle apprécie tout particulièrement. Mais elle jouera à Lexington pour préparer Cincinnati et l'US Open.

Les conditions de jeu de ce tournoi de Prague seront moins lourdes et moins humides qu’à Palerme, moins en altitude que le tournoi sicilien. Il y aura moins de vent mais il n'y fera pas moins chaud puisqu'on annonce des températures supérieures à 30 degrés toute la semaine, ce qui annonce une semaine intensément forte pour les organismes dans ce contexte de reprise de la compétition. La puissance ne sera donc pas l’atout principal pour aller au bout de ce tournoi. La variation de jeu et la condition physique seront de rigueur pour cette deuxième semaine de compétition. Habituellement, ce tournoi se déroule fin avril-début mai. Les statistiques qui vont suivre sont forcément à prendre avec beaucoup de précaution puisque le contexte est totalement différent.

Sur les cinq dernières éditions du tournoi, depuis 2015, le tournoi de Prague a offert un taux de victoires des outsiders très élevés. Trois têtes de série ont soulevé le trophée mais également deux joueuses issues des qualifications, Mona Barthel en 2017 et Jil Teichmann la saison dernière. Voici le bilan des têtes de série :
- 54% gagnent au 1er tour
- 80% gagnent au 2ème tour (parmi celles qui ont passé le 1er tour)
- 50% de présence dans le dernier carré (10 sur 20 possibles)

Du côté des qualifiées, au-delà des deux titres remportés, il est à noter que 60% des joueuses issues des qualifications passent le premier tour.

Le nombre d'outsiders s'élève à 42% sur l'ensemble du tournoi depuis 2015 dont 50% au premier tour ! Les favorites sont donc en grande difficulté à Prague. A noter qu'en 2015 et 2019, les outsiders ont remporté respectivement 55% et 52% des matches.

Enfin, à noter que les joueuses tchèques sont souvent au rendez-vous avec 20 joueuses présentes en quarts de finale sur 40 places possibles dont 6 se sont hissées en finale pour 3 titres remportés.

Etant donné les surprises qui ont eu lieu à Palerme cette semaine, on peut s'attendre à un Open de Prague 2020 avec beaucoup de rebondissements. Les 4 meilleures têtes de série (Simona Halep, Petra Martic, Elise Mertens ou encore Dayana Yastremska) réussiront-elles à briller ou se feront-elles surprendre ?

En tout cas, ce n'est pas l'argent que les joueuses sont venues chercher à Prague. Le prize money y est vraiment très faible et en baisse par rapport à la saison dernière. A titre de comparaison, Jil Teichmann avait empoché un chèque de 43.000$ et la finaliste 21.000$.

Prize Money du tournoi 2020
Défaite au 1er tour : 2.300$
Défaite au 2ème tour : 3.150$
Défaite en quarts : 5.000$
Défaite en demie : 8.035$
Défaite en finale : 14.000$
Vainqueur du tournoi : 25.000$

1er quart de tableau

On va retrouver dans cette partie de tableau la tête de série 1 de ce tournoi, Simona Halep, apparemment très motivée d'après les messages qu'elle a postés sur ses réseaux sociaux. Elle s'est très bien préparée physiquement pour cette reprise et fait partie des favorites du tournoi. Mais la Roumaine a besoin d'être à 100% physiquement pour faire mal à ses adversaires et exploiter le maximum de ses qualités. Même bien préparée, les entraînements ne remplacent jamais la compétition. Depuis 2016, elle est à 80% de victoires de moyenne sur terre battue avec un titre à Roland-Garros en 2018 et deux titres à Madrid en 2016 et 2017. Halep a besoin de quelques matchs pour monter en puissance, en témoigne son bilan lors des tournois où elle débute sa saison sur terre battue habituellement au mois d'avril (Barcelone, Fes, Stuttgart ) : 8 victoires pour 7 défaites depuis 2012 et aucune finale.

Deux joueuses dont on connaît les qualités sur terre battue tenteront de la challenger pour se hisser dans le dernier carré. Sevastova a un jeu qui se prête bien à la terre battue, tout en variation et dans la maîtrise des amortis. Elle a remporté des titres à Jurmala chez elle en Lettonie en 2019, ou encore à Bucarest en 2018 (en moyenne 70% de victoires sur terre battue). Présente en huitièmes de finale de Roland Garros la saison dernière, elle avait aussi atteint la demi-finale de Madrid en 2017. Elle arrive à Prague avec une bonne préparation et de la confiance retrouvée avec un titre lors de l’exhibition Bet1Aces à Berlin sur dur en y battant Kiki Bertens, Elina Svitolina et Petra Kvitova, soit trois joueuses du top 10 mondial.

Anastasia Pavlyuchenkova est bien connue pour sa capacité à maîtriser la langue française. Sa collaboration avec le Breton Samuel Sumyk lui avait permis de retrouver son jeu et sa confiance mais ils se sont séparés fin mars. La Russe arrive à Prague avec de la confiance après une participation à l’UTS à l’académie Mouratoglou qu’elle a remporté au dépens d’Alizé Cornet. Moins régulière que Halep et Sevastova, elle sait aussi performer sur terre battue avec une moyenne de 60% de victoires depuis 2017 dont un titre à Strasbourg en 2018 et Rabat en 2017. Néanmoins, sur ses 30 derniers tournois sur terre, elle a perdu au 1er tour à 15 reprises.

Parmi les autres joueuses de ce quart de tableau, Polona Hercog est celle qui aurait pu se faire une place dans le dernier carré mais le tirage lui a offert Simona Halep au premier tour. La Slovène a déjà bousculé deux fois la Roumaine. Son bilan depuis 2018 (15 victoires pour 6 défaites) avec notamment un titre à Lugano font d'elle une outsider à surveiller.


2ème quart de tableau

Ce second quart est très ouvert sur le papier malgré quelques joueuses qui se dégagent avec un statut de favorites. Une invitée surprise ne serait pas étonnant. Commençons par la tête de série numéro 4 de ce tournoi, Dayan Yastremska, tombée en quart de finale à Palerme face à Camila Giorgi arrive à Prague pour enchaîner les matchs afin de retrouver un bon rythme de compétition avant les échéances à venir. Elle a montré de très belles choses en Sicile.

Qualifiée pour la finale de Palerme ce dimanche, Fiona Ferro va-t-elle aller à Prague ? Il y a peu de chance puisque son classement lui permet d'entrer directement dans le tableau principal de Cincinnati sans passer par les qualifications. La Française devrait naturellement filer aux Etats-Unis pour se préparer au mieux et s'acclimater.

En revanche, d’autres joueuses auront leur mot à dire comme Laura Siegemund, Barbora Strycova ou encore les deux Espagnoles Sorribes Tormo et Aliona Bolsova qui avait fait forte impression à Roland-Garros l'an dernier en atteignant le 4ème tour.

Laura Siegemund est une joueuse très expérimentée qui joue essentiellement sur terre battue (65% de ses matchs en carrière). Elle a montré de belles choses à Palerme malgré une sortie précoce face à Kontaveit alors qu'elle avait les armes pour continuer son aventure sicilienne. Un jeu en variation complété à une aptitude à faire mal avec des coups puissants et précis. C'est sur terre en 2016 et 2017 qu'elle a disputé ses trois seules finales en carrière dont deux titres à Bastad et Stuttgart.

Barbora Strycova (34 ans) est toujours présente sur le circuit avec une 31ème place mondiale. La Tchèque aime bien ce tournoi de Prague où elle avait perdu en demi-finale la saison dernière face à Jil Teichmann. Elle avait aussi atteint le dernier carré en 2017, battue encore une fois par la future lauréate, Mona Barthel qui sortait des qualifications comme Teichmann. Elle a déjà disputé deux finales sur terre à Prague en 2010 et à Palerme en 2012. Bien que son jeu offensif vers l'avant s'adapte mal à l'ocre, elle arrive souvent à embêter ses adversaires par ses variations et sa détermination.


3ème quart de tableau

Cette partie de tableau promet beaucoup de spectacle et de beaux duels sur le papier avec des joueuses de très haut niveau comme Kudermetova, Elise Mertens, Camila Giorgi ou encore Eugénie Bouchard, invitée par les organisateurs.

Attardons-nous justement sur la Canadienne qui pourrait être la surprise de ce tournoi cette semaine. En raison de son classement (328ème), elle ne pourra pas participer à la tournée américaine. Elle a donc décidé de venir en Europe honorer l'invitation de ce tournoi de Prague qu'elle va disputer pour la première fois. Entraînée ces derniers mois par Jorge Todero qui a cru en son retour au plus haut niveau, Eugénie Bouchard travaille désormais avec Rennae Stubs. Une excellente nouvelle pour la joueuse qui a déjà remporté des titres sur terre battue en 2014. Elle arrive à Prague après avoir plutôt bien joué au World Tennis Team aux États-Unis en battant Danielle Collins avec une remontada foudroyante ou encore sa jeune compatriote Leylah Annie Fernandez lors du tournoi de charité à Charleston. L’ancienne finaliste de Wimbledon ou encore demi-finaliste de Roland-Garros est ici pour tenter de remonter au classement et continuer à retrouver la confiance qui lui fait défaut depuis ces dernières saisons. Mais début 2020, elle était plutôt sur une pente ascendante.

Sa partie de tableau est relevée mais permettra de juger son niveau. Dès le premier tour, la Russe Kudermetova sera une adversaire très imprévisible avec une qualité de service impressionnante et plutôt performante sur terre battue (60 % victoires en 2019) avec deux quarts de finale à Istanbul (en battant notamment Sakkari et Babos) et Gstaad en 2018, battue par... Eugénie Bouchard (7-5/6-0).

Elise Mertens (23ème mondiale) est une vraie cliente avec son statut de tête de série numéro 3 du tournoi. Elle ne devrait pas venir en figuration après sa sévère défaite encaissée au premier tour à Palerme face à Sasnovich. Mais le doute est permis. La Belge est-elle prête physiquement à redémarrer cette saison ? Ses qualités de terrienne avec un jeu solide en défense et une attaque bien travaillée font d'elle la joueuse à battre dans ce quart de tableau.

Camila Giorgi a joué un tennis de grande qualité à Palerme, ne passant au travers d'aucun match. Va-t-elle poursuivre sur sa lancée ou retrouver son irrégularité chronique qui l'empêche d'atteindre le top 20 mondial depuis le début de sa carrière ?

Deux autres joueuses pourraient jouer des coudes pour se hisser dans le dernier carré. Tamara Zidansek est une vraie cliente sur terre battue avec une finale à Nuremberg la saison dernière. Elle varie très bien le jeu et fait très mal avec ses coups liftés qui font vite tourner la balle. Elle voudra certainement effacé sa défaite au premier tour face à Océane Dodin à Palerme. L'autre joueuse à suivre se nomme Katerina Siniakova. La Tchèque est une joueuse complète qui peut aussi bien briller sur dur que sur terre. Titrée en 2017 à Bastad (et finaliste en 2016 également), elle a atteint les quarts de finale à Prague lors des trois dernières éditions. Son état de forme est excellent avec 8 victoires pour 3 défaites lors des tournois d'exhibition avant la reprise. Attention à elle !


4ème quart de tableau

Dans cette dernière partie de tableau, on va retrouver Petra Martic, éliminée ce samedi en demi-finale du tournoi de Palerme et semble-t-il blessée. Va-t-elle confirmer sa présence à Prague ? Le doute est permis. Son absence ouvrirait la voie à une surprise dans ce dernier quart. On pourrait notamment penser à Gracheva par exemple. La jeune Russe de 20 ans rêve d'entrer dans le top 100. Très mobile, elle propose un jeu tout en simplicité et efficacité. Par rapport à ses résultats sur le circuit ITF (46 victoires pour 10 défaites en 2019 dont 5 titres), la terre battue est sa surface de prédilection.

Une autre jeune joueuse, âgée de 15 ans cette fois, fera ses débuts sur le circuit WTA. Invitée par les organisateurs, la jeune Tchèque Linda Fruhvirtova, aînée de sa soeur Brenda, s'est fait connaître pendant la coupure du circuit en battant Siniakova. Elle  sera opposée à une autre tchèque Krystina Pliskova dans une rencontre épique et qui sera bien évidemment très suivie.

Enfin, la Russe Ekaterina Alexandrova pourrait s'extirper de ce quart. Eliminée au second tour du tournoi de Palerme, elle devra montrer un autre visage. Depuis sa finale à Budapest en 2018, Alexandrova a disputé 10 tournois sur terre battue pour 7 éliminations dès le premier tour et 3 autres dès le deuxième tour. Quant à Kasatkina, elle a déclaré forfait ce dimanche en raison d'une blessure à la jambe.


Prédictions d'Anthony pour les quarts de finale :
Q1 : Simona Halep Vs Anastasjia Sevastova
Q2: Dayana Yastremka  Vs Barbora Strycova
Q3: Eugénie Bouchard Vs Elise Mertens
Q4 : Varvara Gracheva Vs Bogdan ou Lucky loser/qualifiée

Value de la rédaction sur les vainqueurs de tournoi (unibet)
⭐️⭐️⭐️ Sevastova 21,00
⭐️⭐️ Siniakova 31,00 / Strycova 26,00
⭐️ Hercog 61,00 / Bouchard 61,00 / Siegemund 46,00