Deux fois titrée sur terre battue en 2018 à Lugano (Suisse) puis à Rabat (Maroc), Elise Mertens pourrait disputer sa troisième finale sur ocre ce dimanche à Prague. Après une sortie de route dès son entrée en lice à Palerme, la Belge a bien redressé la barre dans la capitale tchèque en venant à bout notamment d'Eugénie Bouchard en quart de finale dans un match de grande qualité avec une grosse intensité qui a forcément satisfait la Limbourgeoise. Mertens a montré une belle force de caractère après avoir encaissé un 6-1 dans le second set pour revenir dans la partie et aller chercher la victoire : « C'était vraiment un match difficile et serré mais je suis très contente d'avoir gagné. Eugénie a fait un très gros match notamment au service. Dans le jeu, elle m'a beaucoup fait courir. C'est le mental qui a pu faire la différence sur la fin de match. Je tentais de jouer point par point, j'étais sur la défensive mais je me suis accrochée et à la fin, le match bascule sur un break. C'est difficile de rejouer après cinq mois de pause. Il faut retrouver le rythme de la compétition. J'étais un peu nerveuse au moment de servir pour le match à 5-4 mais j'ai finalement bien géré la situation. Je suis évidemment très heureuse d'être en demi-finale. »

La Belge monte en puissance et accumule beaucoup de confiance tour après tour. Elle est capable d’attaquer en construction mais aussi de se transformer en une redoutable contreuse en défense. Une qualité qui sera ô combien importante pour cette demi-finale qui l'attend face à la géante tchèque. Pliskova arrive en demi-finale dans des circonstances particulières puisqu'elle était très mal embarquée face à la Roumaine Ana Bogdan (5/2 pour la Roumaine) avant qu’elle ne soit forcée d’abandonner pour une grosse blessure à la cuisse après une glissade. On ne connaîtra pas l’issue du match, mais la Tchèque n’était pas convaincante dans les 7 premiers jeux. Elle servait bien, mais il y avait du répondant en face. Bogdan s'était appuyée sur ses qualités de retour et son agressivité dans l’échange pour faire exploser la Tchèque, nonchalante. Tout dépendra de la qualité de service de la Tchèque. Si la qualité et les zones sont bien trouvées, elle pourra mettre la pression sur le service d’Elise Mertens.

En deux confrontations sur dur, Pliskova n'est pas encore parvenue à prendre un set à la Belge. Mais pas question pour Mertens de se laisser aller par ce genre de statistiques : « Oui j'ai déjà battu Kristyna deux fois la saison dernière mais cela ne veut rien dire. Beaucoup de choses se sont passées depuis et c'est une excellente joueuse. Je suis très excitée à l'idée de jouer ce match. »

L’œil de Florent Serra : Par rapport à Palerme, il faut souligner que la terre de Prague, sur laquelle j'ai joué quand j'étais joueur, est plus lente qu'en Italie. Cela convient très bien à la Belge puisqu'elle a un peu plus de temps pour s'organiser et préparer ses frappes et placer son jeu. Elle a réglé la mire par rapport à la semaine dernière. De par son expérience, son talent et son classement, c'est logique de la voir favorite face à Pliskova. A part si elle ne sert que des aces et réussit 80% de premières balles, je ne vois pas comment la Tchèque peut rivaliser avec Mertens. Elle a eu de la réussite pour arriver dans le dernier carré. D'abord, un premier tour face à une jeune de 15 ans, ensuite une Martic amoindrie et incapable de jouer à son niveau puis un abandon de Bogdan qui menait 5-2 dans le premier set. Attention toutefois donc, Pliskova n'a plus rien à perdre et elle peut être pénible à jouer parfois même pour les meilleures joueuses du monde. Bien que la terre battue ne soit pas sa meilleure surface, elle y a déjà battu Kvitova et Goerges. Toutefois, cette terre de Prague ne favorise pas son jeu d'attaque. Cependant, Mertens est une bonne retourneuse qui pourrait amener Pliskova à rater, à la faire douter, à déplacer et lui faire jouer des coups supplémentaires. La seule façon pour la Tchèque de créer l'exploit est d'amener Mertens dans une filière courte et développer un jeu d'attaque très agressif. Je ne vois pas Pliskova s'imposer sur ce match. C'est la Belge qui détient les clés, sur le plan mental justement, comme elle le disait après sa victoire sur Bouchard. Elle est favorite, une place en finale est en jeu. Elle ne doit pas se crisper sinon c'est tout à fait possible que Pliskova en profite pour retrouver la finale ici à Prague comme en 2017. Elle avait battu notamment Jankovic et Ostapenko avant de s'incliner face Mona Barthel.

L'avis de la rédaction : victoire de Mertens ⭐️⭐️⭐️