Suite de cette première journée de reprise sur le circuit ATP avec six nouvelles rencontres programmées dans la soirée avec en tête d'affiche ce match entre Denis Shapovalov et Marin Cilic qui n'aurait pas été possible sur ce premier tour si le Croate n'avait pas chuté au classement ces derniers mois. Andy Murray fera également ses débuts tout comme les Américains Taylor Fritz, Tommy Paul et Sam Querrey opposé à Milos Raonic dans l'autre belle affiche du soir.


Denis Shapovalov vs Marin Cilic

Sans doute le match cauchemar des parieurs pour ce premier tour. Très peu d’informations officielles ont été publiées sur l’état de forme des deux joueurs dont les qualités et les défauts sont assez similaires avec parfois trop de précipitations et de déchets. Pourtant, tout semblait mieux fin 2019 pour le Canadien, qui sous les ordres de Mikhail Youzhny avait remporté son premier titre en carrière. Désormais aux portes du top 10 mondial, son début de saison 2020 a cependant été très décevant. C'est la courbe inverse pour le Croate, disparu du circuit pendant de longs mois remplis de doutes, qui a retrouvé quelques couleurs à Melbourne, confirmant ainsi sa capacité à élever son niveau de jeu dans les grands rendez-vous. Cela tombe bien, le programme des 7 prochaines semaines est un condensé de grands tournois. Pendant la coupure, Marin Cilic a participé à l’Adria Tour sur la terre battue de Belgrade. Il est apparu éteint et emprunté. Cependant les dernières indiscrétions que nous avons pu récolter disent qu’il a été sérieux ces dernières semaines pour préparer son retour à la compétition.

Denis Shapovalov lui n’a pas du tout joué durant la pause. Assez étonnant pour un jeune joueur qui a besoin de matchs pour garder le rythme, d’autant que son début d’année fut poussif. Brillant à Bercy fin 2019, nous attendions la confirmation pour 2020. Elle n’est pas venue. Mais le Canadien a évidemment un talent indéniable. Dans un bon jour, il peut faire trembler n’importe quel membre du top 10. Le statut de favori de Shapovalov n'est pas étonnant mais pour autant, le Croate est tout à fait capable de s'imposer. C'est un match à regarder sans forcément miser dessus...

L’œil de Florent Serra : C’est un match très difficile à pronostiquer ! Cilic est très irrégulier. Shapovalov est plus constant, notamment sur dur. Mais ce sont deux joueurs qui peuvent jouer un peu tout seul sur le court en enchaînant coups gagnants et fautes directes. On pourrait voir beaucoup de fautes sur ce match de reprise, le temps pour les deux joueurs de reprendre le rythme et les repères. C'est un match pour lequel j'aurais mis des cotes plus équilibrées étant donné que la surface de New York semble plus rapide cette année. La qualité de service de Cilic sera la clé du match face à un retourneur de la qualité de Shapovalov, d'autant plus gaucher et capable de trouver des angles incroyables en retour. Lors de sa victoire face au Canadien à Bâle fin 2018, le Croate avait remporté 75% de points sur sa première balle. Une statistique qui avait chuté à moins de 65% lors des deux duels suivants à Indian Wells et Marseille, peut-être la cause des deux défaites de Cilic. Dans l'affrontement en puissance et cadence du fond du court, je donnerai un léger avantage à Cilic mais le Canadien offre plus de variations dans son jeu. Tout dépendra des sensations qu'auront les deux joueurs sur le court à l'instant T.


Milos Raonic et Sam Querrey lors de leur duel à Wimbledon en 2016

Milos Raonic vs Sam Querrey

Parmi les affiches de ce premier tour du tournoi de Cincinnati, on pointera ce duel de poids lourds entre l’Américain Sam Querrey et le Canadien Milos Raonic. Respectivement 45ème et 30ème mondiaux, les deux hommes font partie des meilleurs serveurs du monde. Deux bombardiers ni plus ni moins. La qualité de leurs premières balles sera évidemment l’une des clés du match. Si l’un des deux hommes ne peut s’appuyer sur son arme de prédilection de façon efficace, il y a fort à parier que la victoire lui échappera. Pour le moment, les deux joueurs se sont affrontés à 6 reprises et le Canadien a remporté les 4 derniers duels. La différence s’est faite sur l’efficacité de Raonic sur les balles de break (72% sauvées contre seulement 62% pour l’Américain). Le Canadien sert un tout petit peu mieux que Querrey, ce qui lui a permis jusqu’à maintenant de le dominer dans les confrontations.

Cependant, l’état de forme est aussi à prendre en compte. Sam Querrey n’a pas chômé depuis la reprise du circuit avec 22 matches disputés en exhibition depuis le mois de juin pour un bilan néanmoins négatif (9 victoires pour 13 défaites). De son côté, Milos Raonic a déclaré qu’il avait profité de cette suspension du circuit pour se détendre loin des courts de tennis. Son dernier match officiel remonte au 23 février dernier lorsqu’il s’était incliné face à Reilly Opelka en demi-finale du tournoi de Delray Beach. Depuis, feuille blanche pour le colosse canadien qui, lors d’un cliché récent à l’entraînement en compagnie de Diego Schwartzman, présentait un physique loin du top de sa forme…

Les bookmakers donnent un avantage à Raonic mais difficile d’avoir beaucoup de certitudes dans ce type de match entre « serveurs » puisque la qualité de service le jour J fera toute la différence. Néanmoins, le statut de favori de Raonic avec une cote qui baisse semble assez surprenant.

L'oeil de Julien Varlet : Je ne pense pas que Raonic soit prêt pour cette reprise. Il n'a pas travaillé physiquement pendant la coupure et cela se voit. Il a pris du poids. A la base, c'est déjà un solide gaillard de 98kg qui ne se déplace pas facilement sur le court. Je suis très surpris qu'il soit favori de ce match face à Sam Querrey qui aime bien jouer aux Etats-Unis, encore plus sur dur. Certes, les confrontations sont en faveur du Canadien mais cela n'a aucune valeur selon moi puisque Raonic n'est pas à son meilleur niveau. Je ne serais même pas surpris qu'il puisse abandonner s'il sent que son corps n'est pas prêt. Certes, il peut s'appuyer sur son service mais cela ne suffira pas face à Querrey qui lui aussi a des grosses qualités sur ce point. Et l'Américain est capable d'être très agressif en retour avec beaucoup de prises de risque. Je mise sur Querrey, surtout s'il est outsider. Il devrait au moins prendre un set au Canadien.


Andy Murray vs Frances Tiafoe

C’est la première fois que les deux joueurs s’affrontent. Une partie qui a priori semble équilibrée. Evidemment, il y a trois ans et demi, un net avantage aurait été donné à l’Ecossais. Mais l’ancien numéro un mondial a depuis connu de nombreuses galères – deux opérations à la hanche –, au point même d’évoquer la fin de sa carrière dès l’Open d’Australie 2019. En conséquence, Andy Murray a donc très peu joué lors des quatre dernières saisons : 35 matchs en 2017, 12 en 2018, 18 en 2019 et aucun en 2020. Un total de 65 rencontres, soit même pas l’équivalent d’une saison pleine.

Le Britannique a néanmoins entrevu la lumière en fin d’année dernière. Il avait repris à Cincinnati – une défaite face à Richard Gasquet –, avant de recouvrer peu à peu ses sensations pour achever l’exercice en glanant le 46ème titre de sa carrière, à Anvers. Un soulagement et une joie indescriptibles mais qui lui ont coûté une nouvelle blessure – à l’aine -, le privant du début de la saison 2020. Durant la trêve, il a disputé 4 rencontres lors la Battle of the Brits. Résultats, 2 victoires face aux joueurs les plus faibles (Liam Broady et James Ward) et 2 défaites contre les joueurs les plus forts (Daniel Evans et Kyle Edmund).

Classé aujourd’hui au 129ème rang, l’Ecossais a souvent brillé lors des tournées estivales en Amérique du Nord : un sacre et une finale à l’US Open, trois titres au Masters 1000 du Canada et deux supplémentaires à Cincinnati (en 2008 et en 2011). Evidemment, ce palmarès date un peu, et c’est ici la chance de Frances Tiafoe. Le jeune américain (22 ans) a contracté le coronavirus mais il est à présent apte à reprendre son métier de tennisman. Après une belle année 2018 (un titre à Delray Beach et une finale à Estoril) et un excellent début de saison 2019 (quart de finale à l’Open d’Australie et à Miami), Tiafoe enchaîne les déceptions. En 2020, il n’a remporté que deux matchs (contre Emilio Gomez et Tommy Paul) pour cinq défaites. Un bilan symptomatique des difficultés actuelles de l’Américain qui justifie sur le papier le statut de favori de Murray.

L’œil de Rodolphe Gilbert : C’est très difficile de savoir où en sont les deux joueurs. D’abord, Frances Tiafoe est dans une phase descendante. Il a beaucoup de mal à retrouver ses sensations ces derniers mois. Après, il va jouer ici sur sa surface de prédilection et dans les conditions extérieures qu’il apprécie. On ne sait pas non plus dans quel état est Andy Murray, à part quelques indications lors d’un tournoi exhibition britannique où il est apparu en forme correcte. Si l’Ecossais joue aussi bien qu’à Anvers en fin de saison dernière, ce sera bien sûr très ouvert et il aura sa chance. Ce qui est compliqué avec Murray, vu ses graves pépins physiques, c’est que peut-être que lui-même ne sait pas vraiment ce dont il est capable. Tout dépendra de la vérité de ce match, on ne pourra pas en tirer d’enseignements immédiats. La partie s’annonce en tout cas serrée selon moi.

Taylor Fritz vs Lloyd Harris

Comme on le disait dans la présentation du tournoi, Taylor Fritz a atteint trois fois la finale d'un tournoi ATP sur dur depuis un an. On peut y rajouter ce titre acquis sur gazon à Eastbourne. L'ancien numéro un mondial chez les juniors est désormais à son meilleur classement en carrière (24ème) mais sa marge de progression est encore importante : « Je me sens plus à l'aise sur le circuit. Je commence à faire de grands pas en avant. Je pense que je joue le meilleur tennis de ma vie. J'ai travaillé plus dur que jamais dans ma vie (pendant le lock-out) et je n'ai jamais été capable de travailler de manière cohérente à cause du programme de tennis. Je suis tellement excité de revenir. Je m'attends pleinement à entrer et à approfondir les deux. Perdre tôt ne me semble tout simplement pas une option, même si je sais que c'est parce que tu as de mauvais jours, tu sais… des choses arrivent. Mais ce serait vraiment décevant. Mes attentes sont très élevées. »

Les bookmakers ont placé Fritz largement favori de son match face au Sud-Africain Lloyd Harris (23 ans), inconnu du grand public mais qui s'est révélé sur le circuit principal ces derniers mois avec une demi-finale à Chengdu à l'automne dernier et une finale en Australie en début de saison. Il avait réussi à prendre un set à Roger Federer à Wimbledon. Harris a beaucoup de qualités. Comme Fritz, il sert bien grâce à son 1m93. Il se déplace très vite ce qui lui permet de bien retourner et d'être difficile à déborder. Il met beaucoup de puissance mais manque de régularité. Il est appelé les prochains mois à être bien mieux classé que sa 98ème place actuelle.

L'oeil de Julien Varlet : Harris a vraiment bien joué à Adélaïde en janvier. Sur ce match, il aura les mêmes armes que Fritz mais je pense que l'Américain est un cran au-dessus dans l'intensité, la régularité et l'application. Il a un peu plus d'expérience du haut niveau bien qu'il soit un an plus jeune qu'Harris. Fritz s'est bien préparé pour réussir sa tournée américaine avant de partir en Europe pour y jouer sur terre, ce qui n'est pas sa meilleure surface. Harris vit aux Etats-Unis donc lui aussi a pu bien se préparer. Fritz est au-dessus de Harris mais les cotes sont malgré tout mal ajustées, trop en faveur de Fritz qui n'aura pas une partie facile selon moi. Il n'y a aucun intérêt à miser sur l'Américain avec une cote aussi faible.


Parmi les autres matchs, Krajinovic part favori devant l'Italien Caruso, tombeur de Sinner et Thompson en qualifications. Bien qu'il soit un pur terrien, Caruso a surpris par la qualité de son niveau de jeu. Méfiance pour le Serbe sur ce match de reprise. Mais sur le papier, le talent de Krajinovic doit lui permettre de passer ce premier tour. Autre qualifié, Berankis, aura lieu plus de chance de s'imposer face à Tommy Paul. Le Lituanien s'est défait de Davidovich et Uchyiama pour s'offrir une place dans le tableau principal de ce Masters 1000. L'Américain a lui été invité par les organisateurs. Paul a disputé 16 matchs cet été en exhibition pour seulement 5 victoires mais le format des matchs en un set gagnant de 5 jeux est peu pertinent à prendre en compte. Donné légèrement favori, Tommy Paul devra se méfier de la qualité de contre de Berankis ainsi que de sa vitesse de déplacement.


⭐️⭐️⭐️ Krajinovic bat Caruso
⭐️⭐️ Querrey remporte au moins un set vs Raonic
⭐️ Victoire de Querrey vs Raonic