Une pluie de chocs au programme de cette journée de jeudi à l’US Open. Pour la suite et fin du deuxième tour, de nombreuses questions palpitantes se posent : Serena Williams va t-elle poursuivre son chemin après un premier tour poussif ? Sur la lancée de son titre à Cincinnati, Victoria Azarenka va t-elle faire tomber sa compatriote Aryna Sabalenka, tête de série N°5 du tournoi ? De retour après 1000 jours sans jouer, Tsvetana Pironkova peut-elle enchaîner un deuxième succès de rang face à Garbine Muguruza ? Eléments de réponses avec notre consultant Rodolphe Gilbert et présentation de 16 rencontres du jour, dont beaucoup offrent un suspense garanti !


Serena Williams vs Margarita Gasparyan

Normalement, cette rencontre ne doit pas faire un pli ! D’ailleurs, les bookmakers donnent une infime chance (10%) à Margarita Gasparyan de s’imposer. Il est vrai que les deux premières confrontations ont ressemblé à une "boucherie" : 6-4, 6-1 à Wimbledon en 2015 et 6-2, 6-1 à l’Open d’Australie en 2016. Mais ça, c’était avant. On le rappelle, si elle reste l’une des meilleures joueuses du monde, Serena Williams ne parvient plus à dominer le tennis comme elle l’a fait entre 2002 et 2016. Depuis son dernier sacre en Majeur à Melbourne il y a 3 ans et demi, l’ancienne numéro une mondiale n’a pas réussi à s’imposer de nouveau en Grand Chelem - elle a échoué 4 fois en finale, à Wimbledon et à l’US Open, en 2018 et 2019 -, l’objectif avoué de sa fin de carrière, afin d’égaler le record de 24 trophées de Margaret Smith Court. Durant cette période, elle a même échoué deux fois au troisième tour, ce qui laisse un petit espoir à un certain nombre de ses adversaires.

Ces derniers jours, Serena a montré quelques signes d’inquiétude sur le plan physique, en s’inclinant en 3 manches à Lexington puis à Cincinnati, contre Shelby Rogers et Maria Sakkari. Au premier tour de l’US Open, face à sa compatriote Kristie Ahn, l’Américaine a gagné en deux sets, mais elle a été breakée au début de chaque manche. Elle a aussi eu du mal à convaincre derrière sa seconde balle de service (38% des points remportés). Cette (relative) faiblesse indique la voie à suivre pour Margarita Gasparyan : ne pas avoir peur de tenter sa chance et d’agresser la cadette des sœurs Williams derrière sa deuxième balle. Evidemment, plus facile à dire qu’à faire ! D’autant que la Russe, 117ème mondiale à 26 ans, n’a jamais franchi le deuxième tour à Flushing Meadows. En outre, avant le début de l’US Open, Gasparyan restait sur 5 défaites consécutives. Elle s’est offert un ouf de soulagement en disposant de Monica Puig au premier tour (6-3, 6-7, 6-0) mais difficile de l’imaginer faire tomber Serena…


Madison Keys vs Aliona Bolsova

Madison Keys est la grandissime favorite de cette rencontre. L’Américaine a dispersé en miettes Timea Babos au premier tour (6/1, 6/1) grâce sa force de frappe au service (24/26 points gagnés derrière sa première, soit 92%). Finaliste de l’US Open 2017, l’Américaine pourrait profiter d’un tableau assez dégagé pour aller loin dans le tournoi. En face, le déficit de puissance d’Aliona Bolsova devrait lui causer préjudice. L’Espagnole, 103ème à la WTA, joue surtout sur le circuit ITF. C’est une spécialiste de terre, mais elle a malgré tout sorti un bon premier match à Flushing Meadows en dominant la Suissesse Jil Teichmann (7-6, 6-2).


Johanna Konta vs Sorana Cirstea

Deuxième confrontation entre les deux joueuses. Johanna Konta a remporté la première, mais les conditions étaient bien différentes. C’était en 2017, à Eastbourne, sur gazon. Un succès facile en deux manches (6-2, 6-2). La Britannique est ultra-favorite (85%). Si la cote de la Roumaine est alléchante (5,24), il paraît très hasardeux de miser sur elle. Car si Konta passe parfois à côté, son jeu sur dur extérieur ne devrait pas être perturbé par les frappes enveloppées de Cirstea. Trois fois demi-finaliste en Grand Chelem, la tête de série N°9 a éliminé Heather Watson au premier tour (7-6, 6-1), avec un taux de performance élevé derrière sa première balle (80%). Sorana Cirstea a dominé de son côté l’Américaine Christina McHale (6-4, 7-5). La Roumaine devra limiter les fautes non provoquées si elle veut avoir une chance d’inquiéter Johanna Konta.

Sofia Kenin vs Leylah Fernandez

Vive la jeunesse ! À elles deux, elles n’ont que 3 ans de plus que… Serena Williams. C’est bien sûr la plus âgée des deux joueuses qui endosse le costume de favori (70%). Logique implacable, Sofia Kenin (21 ans) étant l’unique athlète du circuit à avoir glané un tournoi du Grand Chelem cette année. Un exploit inattendu à l’Open d’Australie qui lui a permis d’intégrer le TOP 5. Quelques semaines plus tard, elle remportait le tournoi de Lyon, de quoi montrer au monde entier que son titre à Melbourne n’était pas un feu de paille. En revanche, elle a totalement raté sa reprise il y a quelques jours : une défaite dès son entrée en lice face à Alizé Cornet. On se demandait si ce revers constituait un accroc ponctuel, nous avons eu la réponse lors du premier tour de cet US Open. La claque infligée à Yanina Wickmayer (6-2, 6-2) en un peu plus d’une heure de jeu a rassuré ses fans. 

Son adversaire est donc encore plus jeune. À 17 ans (18 ans le 6 septembre prochain), Leylah Fernandez a remporté mardi son tout premier match en Grand Chelem. Un succès notable (6-4, 7-5) avec seulement 13 fautes directes face à l’ancienne numéro 2 du circuit, la Russe Vera Zvonareva. Déjà la 21ème victoire cette saison pour la pépite canadienne, qui a atteint sa première finale sur le circuit pro en février, à Acapulco, et qui est entrée dans le TOP 100 grâce à ce succès au premier tour. Vainqueur de Roland Garros junior en 2019, elle dispose d’une patte gauche magique, à la croisée d’un Henri Leconte pour la fougue et d’un Lionel Messi pour le toucher de balle. Même si la solidité de Sofia Kenin devrait lui permettre de prendre le dessus, il sera intéressant d’observer à quel point le timing et la variété du jeu de Leylah Fernandez peut contrarier l’Américaine. 

L’oeil de Rodolphe Gilbert : C’est un match qui m’intéresse énormément. Leylah Fernandez est encore junior, mais elle a peut-être un sacré avenir devant elle. Elle joue devant la dernière vainqueur en Grand Chelem, mais je pense qu’elle peut l’embêter. D’ailleurs, Kenin ne va pas la prendre à la légère. On se méfie toujours d’une jeune joueuse, qui arrive avec talent et insouciance. L’Américaine est favorite, mais Fernandez a déjà montré de belles choses. Déjà dans le top 100 juste avant son 18ème anniversaire et une belle victoire sur Zvonareva au premier tour. Si la Canadienne gagne ce match, ce sera un signal fort pour les prochains mois et les prochaines années. Quand on est une jeune joueuse prometteuse, il y a des caps à franchir, et ce genre de matchs peut en faire partie. Il n’y a pas d’intérêt à jouer Kenin, étant donnée sa cote. C’est beaucoup plus intéressant de jouer Fernandez.


Aryna Sabalenka vs Victoria Azarenka

C’est le choc du deuxième tour de cet US Open ! Les deux Biélorusses sont des cogneuses, toujours impressionnantes à observer. Va t-on assister à un passage de relais - Sabalenka a 22 ans, Azarenka 31 ans - ? Pas forcément. C’est bien l’aînée des deux joueuses qui est la plus en forme. Elle vient de remporter le tournoi de Cincinnati, après avoir battu Donna Vekic, Caroline Garcia, Alizé Cornet, Ons Jabeur et Johanna Konta. Elle a ensuite profité du forfait de Naomi Osaka en finale. Au premier tour de l’US Open, elle a écrasé Barbara Haas (6-1, 6-2), avec une carte statistique très propre : 20 points gagnants, 7 fautes directes. Bien sûr, Victoria Azarenka, double vainqueur à l’Open d’Australie et deux fois finaliste à l’US Open, a l’expérience pour elle.

En face, sa jeune compatriote a justement du mal à confirmer en Grand Chelem ses bonnes performances sur le circuit. Au mieux, un huitième de finale à Flushing Meadows, en 2018. Après un bon début de saison (titre à Doha), elle a manqué sa reprise début août : 2 matchs gagnés pour 2 matchs perdus (à Lexington puis à Cincinnati). Aryna Sabalenka a dominé Océane Dodin au premier tour de cet US Open (7/6, 6/4). L’année dernière, les deux Biélorusses s’étaient affrontées au premier tour du Majeur américain. Sabalenka s’était imposée en 3 manches. On pourrait miser sur un scénario inverse aujourd’hui.

L’oeil de Rodolphe Gilbert : C’est l’affiche de la journée ! Un gros match entre deux grosses frappeuses. Les cotes sont équilibrées, mais finalement c’est grâce à son classement qu’Aryna Sabalenka fait jeu égal à ce niveau. Car Victoria Azarenka semble inarrêtable. Sur le plan des résultats, elle est au-dessus, après son titre à Cincinnati. Ce n’est pas forcément un match pour parier, mais une rencontre palpitante à regarder. Si les deux joueuses jouent bien, ça peut être un super spectacle, avec un rythme effréné. Petit avantage à Azarenka sur la confiance acquise ces derniers jours mais tout reste possible avec une Sabalenka capable de sortir du grand tennis dans un bon jour.


 Amanda Anisimova vs Katrina Scott

Une rencontre qui doit tourner à l’avantage d’Amanda Anisimova. Voir sa compatriote s’imposer, dont la cote est à 6,09, serait une immense surprise. Katrina Scott n’a en effet que 16 ans et vient tout juste de remporter son premier match dans l’élite - une victoire 7-6 6-2 contre Natalia Vikhlyantseva. Anisimova n’est pas beaucoup plus âgée (19 ans), mais elle a déjà l’expérience d’une demie en Majeur, à Roland Garros l’année dernière. Au premier tour de cet US Open, elle a battu Viktoriya Tomova, modeste 133ème mondiale. Un succès pas si aisé (7-5 7-5) au cours duquel l’Américaine a commis beaucoup trop de fautes non provoquées (37).   


Elise Mertens vs Sara Sorribes Tormo

Ce serait une immense surprise de voir Sara Sorribes Tormo s’imposer. Sa cote est très élevée (8,73). Il faut dire que l’Espagnole est plutôt une joueuse de terre. Au premier tour, elle a battu l’Américaine Claire Liu, modeste 238ème mondiale (6-2 6-4). Mais cette fois-ci, c’est un gros morceau qui se présente devant elle. Elise Mertens, 18ème mondiale, demi-finaliste à l’Open d’Australie en 2018 et quart de finaliste à Flushing Meadows en 2019. La Belge a remporté 9 de ses 11 derniers matchs. Au bilan, une finale à Prague et le dernier carré lors du Premier 5 de Cincinnati. Au premier tour de cet US Open, ses frappes sèches ont transpercé Laura Siegemund (6-2 6-2). Son efficacité et sa hargne dans les moments chauds ont dégouté la joueuse allemande : 4 balles de break concédées, 4 balles de break sauvées. Difficile d’imaginer Elise Martens s’incliner dès ce deuxième tour.  


Isa Swiatek vs Sachia Vickery

Les deux joueuses ont réussi leur premier examen de passage. Deux succès en 2 sets : 6-3, 6-3 pour Iga Swiatek contre Veronika Kudermetova et 6-2, 6-4 pour Sachia Vickery face à Taylor Townsend. Deux mini-surprises aussi, puisque la Russe était tête de série et que Townsend s’était hissée en huitième de finale de l’US Open l’année dernière après avoir battu Simona Halep. C’est la Polonaise qui est largement favorite (80%). Son jeu puissant et ses frappes précoces sont assez impressionnantes, même si ce style de jeu engendre pas mal de déchets. Mais face à Kudermetova, Swiatek a été très sérieuse : 16 points gagnants pour 8 petites fautes directes.

Garbine Muguruza

Garbine Muguruza vs Tsvetana Pironkova

Étonnamment, les deux joueuses n’ont que 6 ans de différence. Pourtant, si Garbine Muguruza symbolise le nouveau monde, Tsvetana Pironkova semble représenter l’ancien. Il faut dire que la Bulgare a pris sa retraite relativement tôt, à 29 ans. L’ancienne demi-finaliste de Wimbledon n’avait plus joué un match depuis juillet 2017… avant de revenir sur les courts cette année à Flushing Meadows. Résultat, une victoire assez tranquille face à Liudmila Samsonova (6-2, 6-3). De bonne augure pour cette seconde carrière, mais les bookmakers ne la voient pas aller plus loin dans le tableau (20% de chances de s’imposer).

Grande favorite de ce match, Garbine Muguruza effectue elle aussi son retour. Pas après 3 ans sans jouer, mais 6 mois, puisqu’elle n’avait pas disputé une seule rencontre depuis la reprise post-confinement avant son premier tour à Flushing Meadows. Si elle s’est imposée en 2 manches (6-4, 6-4) face à la Japonaise Nao Hibino, elle n’a pas écrasé son adversaire. Elle a commis davantage d’erreurs (23) qu’elle n’a inscrit de points gagnants (22). Bonne nouvelle en revanche, l’Espagnole n’a pas souffert de sa cheville gauche, celle-là même qui l’avait contraint à déclarer forfait à Cincinnati. La 16ème joueuse mondiale, finaliste à Melbourne en début de saison, devrait monter en puissance dès ce deuxième tour.


Alizé Cornet vs Ysaline Bonaventure

Alizé Cornet semble en bonne forme. D’abord, elle a plutôt assuré lors du Premier 5 de Cincinnati : deux succès contre Caty McNally et Sofia Kenin, avant de perdre contre la future vainqueur de l’épreuve, Victoria Azarenka. Ensuite, plusieurs fois interrogée sur son sentiment à propos de la bulle new-yorkaise, elle a déclaré être heureuse des conditions de jeu et avoir une envie débordante d’en découdre. Au premier tour, elle a perdu une manche mais a quand même mis une bulle à Lauren Davis (6-3, 1-6, 6-0). Les bookmakers la voient enchaîner contre Ysaline Bonaventure, seulement classée 121ème à la WTA.

La Française a remporté leur première confrontation. C’était il y a quelques mois, à Auckland, au début d’année (4-6, 7-5, 6-3). La joueuse belge n’avait gagné que 5 matchs sur le circuit avant de remporter mardi son premier match en Majeur. Un vrai beau succès face à Shuai Zhang, tête de série N°25 (4-6, 6-3, 6-2). Mais attention aux fautes directes : 53 au total ! Surtout, Bonaventure fait partie des joueuses à avoir été en contact proche avec Benoit Paire, elle a donc subit un traitement particulier (accès limités, pas de possibilité d’aller dans la salle d’entrainement ni de récupération), un élément qui peut contrarier sa préparation physique et psychologique.   


Donna Vekic vs Patricia Maria Tig

Gros avantage sur le papier pour Donna Vekic. Après s’être incliné en 2015 face à la Roumaine, elle s’est rattrapée à deux reprises à Monterrey et à Toronto, à chaque fois en 2017. Logique, tant la Croate a progressé ces trois dernières années. Vekic a néanmoins galéré pour venir à bout de Kristyna Pliskova au premier tour (3-6 7-6 6-4). Pas étonnant au regard de sa reprise médiocre sur le circuit : défaite au deuxième tour à Palerme et d’entrée à Cincinnati. Mais son adversaire est bien sûr à sa portée. Patricia Maria Tig est plus à l’aise sur terre que sur dur. Cela ne l’a pas empêché d’écraser Kurumi Nara (6/1 6/0) en même pas une heure de jeu. La Roumaine, 62ème mondiale, ne semble donc plus souffrir de l’épaule, comme à Palerme et Prague. De là à battre Donna Vekic…


Maria Sakkari vs Bernarda Pera

C’est l’une des joueuses en forme de ce début de saison. Après un huitième de finale à Melbourne en janvier, elle a repris sa marche en avant au Premier 5 de Cincinnati avec un joli quart de finale. Sakkari n’a échoué que face à Johanna Konta après avoir battu Cori Gauff, Yulia Putintseva et Serena Williams, excusez du peu ! Solide dans l’échange, régulière, athlétique, la joueuse Grecque joue à présent dans la cour des grand(e)s. Elle pointe au 22ème rang et elle est tête de série N°15 à Flushing Meadows. Elle s’est néanmoins fait une petite frayeur au premier tour en luttant jusqu’au bout du suspens face à la Suissesse Stefanie Vogele (6-3 3-6 7-5). Au deuxième tour, le jeu tout en cadence de Bernarda Pera, une gauchere puissante en coup droit, devrait lui convenir. Car sa qualité de variation pourrait faire déjouer l’Américaine, 61ème mondiale. De son côté, Pera a sorti Zarina Diyas (7-6, 6-0), avec des statistiques qui reflètent la prise de risque de son jeu : 40 points gagnants, 33 fautes directes. L’Américaine avait pris une manche à Serena Williams il y a quelques jours à Lexington. C’est Maria Sakkari qui a remporté leur premier affrontement, à Wimbledon l’année dernière (7-6, 6-3). La logique voudrait voir la Grecque s’imposer une nouvelle fois.


Ons Jabeur vs Kaia Kanepi

Ons Labeur part avec un léger avantage (60%). La Tunisienne, qui dispose du statut de tête de série (N°27) pour la première fois dans un tournoi du Grand Chelem, s’offre la meilleure saison (écourtée) de sa carrière. Un quart de finale à l’Open d’Australie en début d’année et pour la reprise du circuit, deux autres quarts à Lexington et Cincinnati. Elle n’a pas été à son niveau lors de son premier tour à Flushing Meadows, une victoire contre Katarzyna Kawa (6-2 7-6) avec la perte de son service à 4 reprises. Mais son jeu, puissant mais aussi varié, devrait franchir un palier supplémentaire face aux frappes lourdes de Kai Kanepi. Méfiance tout de même, si l’Estonienne ne pointe à présent qu’au 100ème rang, suite à plusieurs soucis physiques, elle reste une joueuse extrêmement solide. En atteste la gifle infligée à Katerina Siniakova au premier tour (6-1, 6-2). Il serait judicieux de miser sur une rencontre avec beaucoup de jeux.

Sloane Stephens

Sloane Stephens vs Olga Govortsova

Sloane Stephens a t-elle regagné la confiance qui la fuit depuis le début de l’année ? Après sa victoire au premier tour face à Mihaela Buzarnescu (6-3, 6-3), il est encore trop tôt pour l’affirmer, tant la Roumaine a arrosé (33 fautes directes pour 16 points gagnants). Favorite d’une courte tête (60%) contre Olga Govortsova, l’Américaine traine comme un boulet ses 7 revers (en 9 matchs) sur dur depuis le début de l’année, dont les 2 dernières à Lexington et à Cincinnati contre Leylah Fernandez puis face à Caroline Garcia. Avant de retrouver la sérénité, la vainqueur de l’US Open 2017 devra donc confirmer contre la joueuse Biélorusse, qui s’est débarrassée facilement d’Asia Muhammad lors du premier tour de Flushing Meadows. Modeste 130ème mondiale, Govortsova devra elle profiter des atermoiements actuels de l’Américaine, mais cette dernière a remporté leur deux premières confrontations et cherche à se relancer sur cet US Open.


Ekaterina Alexandrova vs Catherine McNally

Les deux joueuses s’affrontent pour la première fois, sur leur surface de prédilection. Ekaterina Alexandrova a remporté son premier grand titre en début d’année à Shenzhen, sur dur extérieur. Catherine McNally fait partie du contingent des jeunes espoirs américaines (18 ans), toujours à l’aise dans ces conditions, avec leur jeu de puncheuse. La Russe part avec un net avantage. Elle a beaucoup plus d’expérience et a réussi à résister à la légende Kim Clijsters au premier tour (3-6, 7-5, 6-1). Caty McNally a néanmoins sorti aussi un gros match, une victoire sèche contre Viktoria Kuzmova (6-4, 6-1).

L’oeil de Rodolphe Gilbert : Comme Leylah Fernandez, je suis curieux de voir la performance de Catherine McNally, une jeune joueuse que j’aime bien. Très forte chez les juniors, elle marque un peu le pas depuis. Je l’ai découvert à Roland Garros il y a 2 ou 3 ans. L’Américaine joue bien au tennis, frappe bien dans la balle. Certes, Ekaterina Alexandrova est favorite. Elle est tête de série. Elle s’en est tirée face à Kim Clijsters, mais si la Belge avait eu plusieurs matchs dans les jambes, l’issue aurait peut-être été différente. Je parlais de cap pour Leylah Fernandez, c’est la même chose pour Caty McNally. J’ai envie de la voir passer un palier. Surtout aux Etats-Unis, chez elle. Ça me donne envie de miser sur elle, car c’est l’avenir.


Karolina Muchova vs Anna Kalinskaya

Large avantage pour Karolina Muchova (80%) ! Une cote logique en faveur de la tête de série N°20 du tournoi, tombeuse au premier tour de Venus Williams (6-3 7-5) grâce notamment à son efficacité au filet (11 points gagnés sur 13). À l’aise sur gazon (quart à Wimbledon en 2019) et sur dur extérieur (titre à Séoul aussi en 2019), la Tchèque devrait disposer d’Anna Kalinskaya, 110ème mondiale.  


⭐️⭐️⭐️ ---
⭐️⭐️ Stephens bat Govortsova (1,68) ✅/ Victoires de Cornet et Vekic (1,64)✅
⭐️ Au moins 19 jeux dans le match Muchova vs Kalinskaya (1,74)✅ / Pera remporte au moins un set vs Sakkari (1,72) ✅