Felix Auger-Aliassime et Vasek Pospisil viennent de marquer l'histoire du tennis canadien en se qualifiant en deuxième semaine de l'US Open et rejoindre ainsi leur ami Denis Shapovalov au 4ème tour. L'enjeu est donc immense pour eux, qui ne seront pas favoris face à Thiem et De Minaur. Deux Russes tenteront de leur voler la vedette. Le dernier finaliste du tournoi, Daniil Medvedev, sera opposé à Frances Tiafoe tandis que Andrey Rublev n'aura pas la faveur des bookmakers face à Matteo Berrettini. Dans un contexte de pandémie, cet US Open avait déjà des allures de tournoi surréaliste. Mais la disqualification ce dimanche de Novak Djokovic a totalement bouleversé les forces en présence. Désormais, il n'y a plus de Big 3 avant même le lundi de la deuxième semaine pour la première fois depuis 2004 à Roland Garros. Il y aura un nouveau vainqueur en Grand Chelem dimanche prochain sur le court Arthur Ashe. Sera-t-il Canadien ?


Dominic Thiem vs Felix Auger-Aliassime

Ce match va forcément attirer l'attention. Cette rencontre s’annonce explosive entre deux joueurs qui montent en régime dans ce tournoi. Si Auger a dû batailler au premier tour contre Monteiro, il a ensuite été irréprochable face à Murray et Moutet, bien aidé par le coup de pompe physique de l'Ecossais et le non-match du Français. Pour s'imposer, Auger devra maintenir un taux élevé de premières balles (minimum 65%), un jeu agressif et une belle longueur de balle tout en limitant au maximum les fautes directes. Dans un match pourtant maîtrisé de bout en bout, Auger a malgré tout commis 33 fautes en seulement 23 jeux face à Moutet. Un nombre beaucoup trop élevé pour espérer battre l'Autrichien qui lui en a commis seulement 28 en 34 jeux face à Cilic. Le numéro 3 mondial est arrivé sur la pointe des pieds dans ce tournoi en raison de cette lourde défaite face à Krajinovic qui a refroidi les ardeurs du joueur, pourtant impérial durant les matchs d'exhibition cet été.

C'est la première confrontation entre les deux joueurs qui devraient se retrouver souvent dans les prochaines années mais cette première s’annonce savoureuse. L'avantage est donné à Thiem, du fait de son expérience dans ce genre de rencontres puisque c'est la 13ème fois qu'il parvient en deuxième semaine d'un Majeur. Les deux joueurs ont un bon bilan sur dur en 2020 : 10-4 pour Thiem et 17-10 pour Auger. Mais le Canadien peine pour le moment à élever son niveau de jeu face aux tous meilleurs joueurs du monde. On l'avait aperçu en février face à Monfils et Tsitsipas à Rotterdam et Marseille. Son bilan face au top 10 est de 10 défaites en 12 matchs. Avec sa puissance en coup droit et sa diagonale revers, Thiem sera dominant dans le jeu. C'est au service qu'Auger peut espérer retarder l'échéance voire créer l'exploit et disputer son premier quart de finale en Grand Chelem.

L’œil de Florent Serra : Avec la disqualification de Djokovic, évidemment que Dominic Thiem doit désormais penser fortement à un premier sacre en Grand Chelem. C'est lui qui est le mieux placé de par son classement mais aussi son expérience en Grand Chelem puisqu'il a déjà disputé (et perdu) trois finales. Après sa défaite face à Krajinovic il y a 10 jours, il y a eu une grosse discussion avec son coach Nicolas Massu. Je n'imagine pas Thiem laisser passer le match. Il a désormais appris à bien gérer les grands rendez-vous, surtout lorsqu'il est favori. Il est solide en fond de court. Il a les armes pour gêner Auger avec son service, sur lequel il s'est amélioré depuis trois saisons. Il a la faculté même sur ses secondes balles à trouver du kick et gêner ses adversaires avec beaucoup de rebond. Alors même si l'US Open est un peu rapide et lui convient moins bien qu'Indian Wells par exemple où les rebonds sont très hauts, en terme de régularité, il a appris à temporiser, à ne pas tomber ses travers en tentant des coups impossibles et beaucoup rater. Il va devoir trouver beaucoup d'angles face à Auger pour empêcher le Canadien de jouer en cadence à hauteur de hanche. La surface va assez vite et favorise la vitesse du Canadien qui prend la balle tôt. Pour réussir un exploit, Auger va devoir beaucoup varier son jeu, utiliser son revers slicé et faire reculer au maximum Thiem derrière sa ligne de fond. Néanmoins, sur dur, Thiem a énormément progressé, il arrive à bien retourner et cela fait de lui un favori logique sur cette rencontre. Auger va devoir se donner de l'air avec une excellente première balle mais surtout prendre des risques à l'échange, ne pas être attentiste et aller de l'avant. Mais je trouve le Canadien encore trop inconstant, irrégulier. Dans un format en 5 sets, cela change beaucoup de choses et rendra la tâche encore plus dur pour Auger.


Vasek Pospisil vs Alex De Minaur

Alex de Minaur est-il favori logique face à Vasek Pospisil ? Tombeur en 5 sets d'un Roberto Bautista Agut pourtant bien affûté au tour précédent, le Canadien doit se préparer au même type de match avec en face de lui un joueur accrocheur, contreur et très solide en défense. Le parcours des deux joueurs a été relevé, surtout pour Pospisil qui vient de faire tomber deux des meilleurs joueurs du monde sur cette reprise. Bautista et Raonic n'ont pas réussi à se défaire du service puissant de Pospisil, également très agressif en retour. Sur le plan physique, les deux joueurs viennent de remporter un match en 5 sets alors qu'ils étaient menés 2 sets à 1. Si Pospisil a déjà disputé un quart de finale en Majeur à Wimbledon en 2015, ce n'est pas le cas du jeune Australien (21 ans) qui aimerait bien franchir un cap en cette fin d'été 2020. Il a nettement augmenté ses statistiques au service (88% de jeux remportés sur dur contre 83% en carrière) mais aussi en retour avec 18% de breaks (15% en carrière). Pospisil a remporté deux challengers sur dur fin 2019, atteint le 3ème tour à Shanghai en faisant plus que résister à l'ogre de l'époque Medvedev (7-6, 7-5). Ensuite il s'est illustré à Montpellier en sortant Bedene, Gasquet, Goffin et Shapovalov. Bien qu'il soit méconnu du grand public, il faut rappeler que Pospisil a été 25ème mondial en 2014. Il a évidemment les capacités de contredire les cotes et créer la surprise.

La stat à retenir : Alex De Minaur a perdu 9 de ses 11 derniers matchs face aux grands serveurs sur dur depuis Melbourne 2018 (victoires contre Paire à Shanghai 2018 et Zverev à l'ATP Cup en janvier pour des défaites contre Isner, Zverev, Cilic et Del Potro).

L’œil de Florent Serra : Pospisil est vraiment très solide du fond du court. Dès le retour, il arrive à prendre la balle tôt. Contre Bautista, il a réussi à agresser l'Espagnol sur ses secondes. Ca a fini par payer. De Minaur devra être très régulier sur ses mises en jeu, passer beaucoup de premières. De Minaur a un profil de jeu assez similaire à Bautista. L'Australien va très vite sur les jambes mais il est capable d'accélerer un petit peu plus que Bautista. Je suis très partagé sur ce match. Sur la longueur, on pourrait se dire comme face à Khachanov que De Minaur est trop solide en défense pour se faire piéger par le Canadien. Il va forcer Pospisil à jouer sans cesse des coups supplémentaires. Mais si Pospisil sert aussi bien que contre Bautista et plus globalement maintient son niveau de jeu affiché depuis la fin de saison 2019, il sera très difficile à battre. Il est en confiance. Il va être pénible à jouer pour De Minaur. Je ne vois pas un match en trois sets. Je vois une rencontre très longue, disputée. Je comprends le statut de favori de De Minaur mais comme pour Bautista, je le trouve en danger face à ce type de joueurs. Il s'en est sorti face à Khachanov mais le Russe sert un peu moins bien que Pospisil cette saison. Il s'offre moins de points gratuits avec sa première balle. La clé du match sera la qualité de service de Pospisil et la capacité de De Minaur à le contrer sur toute la longueur du match.

Matteo Berrettini vs Andrey Rublev

C'est le remake du 8ème de finale de l'an dernier mais le contexte est totalement différent. Stoppé par l'Italien la saison dernière, Rublev a l'occasion de disputer son second quart de finale à l'US après celui de 2017. Avec Thiem/Auger ou Goffin/Shapovalov, cette affiche est l'une des plus relevées de ces 8èmes de finale. L'an passé, Rublev abordait ce match après avoir joué tous les tournois possibles après Wimbledon. Finaliste à Hambourg, il avait décollé immédiatement pour l'Amérique à Washington et Montréal avant d'atteindre les quarts à Cincinnati puis à Winston Salem. Avec 20 matchs disputés entre le 22 juillet le 31 août, Rublev n'avait pas la caisse physique pour battre l'Italien.

A l'image de son statut d'outsider sur cette rencontre, le Russe est trop souvent oublié quand on évoque les futurs vainqueurs de Grand Chelem. Il a pourtant un énorme potentiel. Il est le 3ème meilleur joueur sur dur depuis un an et le seul qui a été capable de jouer plus de matchs que Medvedev durant le second semestre 2019 (44 matchs contre 36 pour Medvedev). C'est dire la capacité physique du joueur. Malheureusement, il a beaucoup été gêné par des blessures les années précédentes mais depuis qu'il est à l'abri des pépins, il a totalement explosé sur le circuit principal avec trois titres à Moscou, Doha et Adélaïde. Avec tous ces bons résultats, il est pour l’instant le 5ème joueur qui a remporté le plus de point dans cette année 2020. A l'inverse, l'Italien n'affiche en 2020 sa qualité de jeu qui était la sienne fin 2019 avec notamment une première participation au Masters mais aussi des victoires de prestige face à Thiem, Rublev, Dimitrov et Bautista.

Les deux joueurs réalisent un bon début de tournoi sans set encaissé mais ils n’ont pas affronté de très gros joueurs. Il est donc très difficile de tirer des conclusions de ces matchs. Avant d’analyser le jeu, voici quelques statistiques sur les trois premiers tours des deux joueurs. Tout d’abord, une statistique vertigineuse pour Berrettini qui a marqué 88% de points derrière sa première balle (le meilleur total des joueurs restants). Rublev est aussi excellent derrière sa première balle avec 83% de points gagnés. Cependant, Berrettini passe plus de premières balles que le Russe (64% à 58%). L’Italien est aussi meilleur sur seconde balle (63% à 50%). En revanche, Rublev retourne extrêmement mieux que Berrettini surtout sur les deuxièmes balles adverses ou Rublev marque 65% des points, ce qui est une statistique extraordinaire. Ces statistiques sont assez révélatrices du niveau de jeu de Rublev, un joueur extrêmement complet qui a un très bon service (85% de des mises en jeu remportés depuis un an sur dur) mais aussi un très bon retour (29% de breaks depuis un an sur dur). Il dispose aussi d’un très bon jeu de fond de court à la fois en revers et en coup droit.

Il aura tout de même certainement beaucoup plus de mal à breaker le grand Italien qui n’a toujours pas été breaké depuis le début du tournoi (en ayant tout de même sauvé 10 balles de break). Il est donc assez dur d’avoir un avis vraiment tranché sur ce match. Le match ne se terminera certainement pas en trois sets. Cependant, la qualité de retour du Russe pourrait finir par faire la différence. Le Russe sert très bien cette semaine et Berrettini aura du mal à aller chercher des breaks. Berrettini a du mal à gérer et à jouer contre des joueurs retournant bien contre lui et gagne très rarement les matchs contre ce type de joueur. De plus, le niveau de jeu du Russe cette année est tout simplement meilleur que celui de l’Italien et il a une réelle chance de rallier les quarts. Le Russe ferait même partie des favoris s'il remportait l’US...

L’œil de Florent Serra : J'aurais pu comprendre des cotes équilibrées en raison des bonnes sensations de Berrettini sur ce tournoi où il avait atteint le dernier carré il y a un an mais je ne comprends pas pourquoi l'Italien serait largement favori de cette rencontre. Certes, Berrettini monte en puissance, il sert très bien, il est capable d'amener le match dans des séquences décousues en variant le jeu et en empêchant Rublev d'imposer son rythme. Cependant, le mettre favori est étonnant par rapport à la régularité du Russe depuis plus d'un an. Pour s'imposer, l'Italien devra imposer des filières courtes mais aussi prendre des risques à la moindre ouverture. S'il arrive à amener le match dans un jeu créatif, varié, alors il aura ses chances parce que le Russe n'aime pas ça. Evidemment Berrettini avec la qualité de son service a la capacité d'agacer Rublev mais le Russe est incroyable de régularité. Il est capable de tenir sur toute la durée d'un match son niveau de jeu. L'aspect physique sera important parce que le Russe aura besoin d'être à 100% pour résister à la puissance de l'Italien. Il a franchi un cap. Même s'il est un peu fébrile parfois en seconde balle, je trouve sa cote trop haute pour ne pas être tentée.


Daniil Medvedev vs Frances Tiafoe

Finaliste l'an dernier à l'US Open, Daniil Medvedev fait désormais partie des favoris du tournoi après la disqualification du numéro un mondial, Novak Djokovic. Ce 4ème tour face à Tiafoe est largement à sa portée et il serait surprenant qu'il passe au travers. Le dernier Américain encore en lice dans le tableau voudra certainement vendre chèrement sa peau pour représenter au maximum Oncle Sam. Mais la prestation exceptionnelle et parfaite de Tiafoe face à Fucsovics incite forcément à la prudence. Il n'y a aucun intérêt à miser sur Medvedev, opposé à un coupeur de tête comme Tiafoe. Souvent en danger lorsqu'il est favori, l'Américain est paradoxalement meilleur lorsqu'il ne l'est pas. Le jeu naturel de Tiafoe est d'agresser ses adversaires avec son coup droit à plat mais Medvedev excelle dans le jeu de contre et sa vitesse de déplacement obligera Tiafoe à tenter des amorties pour attirer Medvedev vers l'avant et l'empêcher de faire l'essui glace.

La stat à retenir : Tiafoe a remporté 5 de ses 10 derniers matchs lorsqu'il n'était pas favori de son match mais surtout, il a marqué au moins un set à 9 reprises sur ces 10 rencontres.


L’œil de Florent Serra : Medvedev sert trop bien pour être mis en danger par Tiafoe. Il pourrait être surpris par séquence mais sur la longueur du match, difficile d'imaginer le Russe passer à travers. Toutefois, la cote de Tiafoe est totalement démesurée. Evidemment, il n'y a aucun intérêt à miser sur le Russe même sur une victoire 3-0 parce qu'il est capable de quelques trous d'air de temps en temps. Medvedev couvre très bien son terrain, il sera difficile à déborder pour Tiafoe qui pour moi n'a pas les armes pour gagner en 5 sets. Il pourrait accrocher éventuellement un set mais la cote est cette fois trop faible à mes yeux (cote 2,00). Medvedev aura la main mise sur le rythme du match et Tiafoe va se faire user. Les balles vont revenir sans cesse, il va être gêné sur son coup avec cette balle fusante du Russe. Seul petit bémol, on ne sait pas encore quel est le niveau réel du Russe sur ce tournoi. Il n'a pas affronté encore une adversité suffisante pour se faire une idée claire. Si jamais Tiafoe commence à le tenir dès le match, servir le feu et perturber un peu le Russe, ce dernier pourrait s'agacer, parler à son coach et sortir un peu de son match. Mais sur un 5 sets, ce serait un exploit incroyable pour l'Américain. Mais il manque selon moi de constance, de maîtrise au filet et de variation pour battre Medvedev.


⭐️⭐️⭐️ ---
⭐️⭐️ Thiem bat Auger (1,48 - ps3838)✅ / Au moins 4 sets entre Pospisil et De Minaur (1,40 - Unibet)❌
⭐️ Rublev bat Berrettini (2,20 - ZEbet)✅