Kovinic réalise un début de tournoi en trompe-l’oeil. Si elle a remporté ses deux premiers tours sans lâcher un set, ses performances sur le court sont toutefois loin d’être convaincantes. Elle a souvent été mise en danger par une Bondarenko en grand manque de rythme au premier tour notamment à cause de son service trop lent et de son faible pourcentage de première (51% en cumulé). Elle a par ailleurs concédé trois breaks sur trois balles de break. Ce jeudi, Alison Van Uytvanck, pas franchement venu en Turquie pour remporter le tournoi, lui a donné toutes les occasions possibles de remporter le match sur un score fleuve. Et pourtant, le match s’est “seulement” terminé en 6-3, 6-4 avec deux petits breaks. La Monténégrine n’aura pas d’autre choix que d’élever son niveau de jeu si elle veut poser un quelconque problème à son adversaire du jour, qui avait l’air très en jambes face à Kuznetsova. 

Le match entre Bouchard et Kuznetsova a été bien plus plaisant. Malgré la présence du vent, les deux joueuses ont essayé de produire du jeu, en étant relativement portées vers l’attaque. La rencontre a été très équilibrée lors des deux premières manches, et c’est le physique qui a fini par faire pencher la balance dans le set décisif. La Canadienne a su serrer sa première balle et durcir le jeu afin d’infliger un 6-2 à Kuznetsova. 

Gros avantage à Bouchard donc dans ce match up, qui a semblé supérieure à Kovinic dans presque tous les compartiments du jeu jusqu’ici. 

L’œil de Julien Varlet : Je partirai sur un match serré et pourquoi pas en trois sets. Bouchard est une favorite logique mais je méfie d'une possible baisse de rythme après son match difficile et très physique contre Kuznetsova. Elle sort des qualifications donc elle va jouer son 5ème match. Ca ne lui est plus arrivé depuis fin 2018 au Luxembourg d'enchaîner 5 victoires de suite. Le quart de finale qui se profile sera donc pas évident. Kovinic pourrait aussi être un peu tendu pour son premier quart de finale en carrière. On est encore loin du meilleur niveau pour la Canadienne mais elle semble repartir de l'avant avec une grosse préparation physique.


Polona Hercog vs Paula Badosa

Le match entre Polona Hercog et Jasmine Paolini a été très étrange. Énormément de faux rebonds, un jeu très court des deux côtés et beaucoup de déchets, il semblait assez évident que nous avions affaire à deux joueuses en rodage, pas encore prêtes pour la saison de terre à venir. Un peu plus efficace que son adversaire au service, Hercog a réussi à prendre le dessus principalement grâce à cette arme. Mais est-ce que ce sera suffisant face à Badosa ?

L’Espagnole est très bien rentrée dans ce tournoi. Deux victoires sans bavures face à Zavatska (1 et 2) et Sorribes (1 et 4), elle a ultra dominé ses adversaires avec une belle longueur de balle et surtout beaucoup de précision. Son revers long de ligne a notamment fait très mal à Sorribes, qui n’était pas dans un grand jour. Les balles lourdes et le rebond haut avantagent clairement le jeu de Badosa et lui laissent beaucoup de temps de préparation. Attention tout de même même car Badosa a connu une grosse baisse de régime dans la fin du 2eme set alors qu’elle avait match gagné.

Les conditions sont parfaites pour Badosa ici. La voir outsider sur ce match pourrait surprendre mais pour créér la surprise, elle devra bien varier les zones au service pour éviter de se faire agresser en retour par Hercog.

L’œil de Julien Varlet : Je voyais Hercog se faire balloter par Paolini mais le match m'a beaucoup déçu des deux côtés. L'expérience sera du côté de la Slovène mais l'Espagnole a aussi quelques petites références sur terre. Elle avait d'ailleurs battu Hercog au Maroc en 2018.


Patricia Maria Tig vs Rebecca Peterson 

Tig est en confiance ici à Istanbul. Après une belle victoire face à Danilovic qui sortait d’excellentes qualifications, elle n’a pas eu besoin de forcer son talent pour éliminer Doi. Déjà très inquiétante la veille, la japonaise n’a été que l’ombre d’elle même lors de ce 2e tour. La Roumaine a notamment beaucoup utilisé l’amortie durant la rencontre, ce qui a clairement gêné Doi, trop juste physiquement. Difficile toutefois de savoir dans quel angle Tig va aborder ce quart de finale, car j’ai tout de même au l’impression qu’elle n’était pas en grande forme physique et qu’elle refusait le combat lors des deux premiers matchs. Alors, pour le moment elle n’a pas été inquiétée, mais qu’en sera t-il si elle est embarquée dans un troisième set aujourd’hui ?

Peterson elle a beaucoup gratté face à Gasparyan. Voyant son adversaire pas franchement très mobile et gênée (2 MTO mercredi, 1 jeudi), elle a fait l’échange en jouant assez long et avec beaucoup d’effets mais avec des balles très peu puissantes, en attendant la faute. Et ce fut plutôt efficace… jusqu’à l’abandon de la russe. 

Face à Tig, et connaissant le style de jeu des deux jeunes femmes, difficile de deviner laquelle des deux arrivera à prendre le dessus. Un match en 3 sets avec de longs échanges semble être un scénario vraiment plausible.

L’œil de Julien Varlet : Tig commence à gagner quelques matchs mais je m'attendais à voir Peterson favorite. Je suis très surpris par les cotes. Bien que Peterson ait gagné peu de matchs cette année, il n'y a pas une si grande différence entre les deux joueuses.


Aliaksandra Sasnovich vs Tereza Martincova

Sasnovich a réalisé un match de qualité face à Schmiedlova, qui avait largement élevé son niveau de jeu comparé à la veille contre Juvan. Après un premier set très équilibré arraché au tie break par la Slovaque, les choses se sont ensuite progressivement décantées au cours de la deuxième manche. Plus agressive et précise, Sasnovich a su faire pencher la balance en sa faveur. Petite inquiétude cependant quant à son état physique, car elle a semblé parfois émoussée au cours de la dernière manche.

De son côté, Martincova n’a fait qu’une bouchée de Caro Garcia comme on l'avait pressenti dans l'analyse des matchs de jeudi. La transition hard/terre a été extrêmement compliquée pour la tricolore, qui s’est d’ailleurs exprimée à ce sujet sur les réseaux sociaux. Très sérieuse, la Tchèque n’a laissé aucune chance à Garcia. Elle a certes fait l’essuie glace durant une bonne partie du match, mais avec très peu de déchet, ce qui a amplement suffit pour faire craquer son adversaire du jour.

Compte tenu des difficultés physiques qu’a eu Sasnovich à terminer son dernier match, je pense que Martincova a vraiment ses chances pour accéder au dernier carré. La lenteur du court favorisera son jeu défensif et sa mobilité risque de beaucoup ennuyer Sasnovich qui finira probablement par craquer comme l’a fait Caro hier.

L’œil de Julien Varlet : On a pu voir que les hommes ou chez les femmes, ceux et celles qui arrivent des Etats-Unis n'ont pas très bien joués. Il faut s'acclimater aux conditions de jeu, récupérer du décalage horaire et du voyage. J'ai été déçu par Sasnovich à l'US, je la voyais aller plus loin. Martincova joue bien, elle est confiance, moi je vois une surprise sur ce match. Contre Caro Garcia, la Tchèque a confirmé toutes ses bonnes intentions aperçues quelques jours plus tôt face à Cocciaretto.


⭐️⭐️⭐️ ---
⭐️⭐️ Badosa remporte au moins un set vs Hercog (1,45 - Unibet)
⭐️Au moins 20 jeux dans le match Bouchard vs Kovinic (1,55 - Unibet) / Victoire de Martincova vs Sasnovich (2,27 - ZEbet)