Plus les jours avancent et plus la tension monte dans les rencontres ici à Istanbul. Totalement décimé de ses têtes de séries (2 sur 8 en quart seulement, et plus aucune en demie !), le tableau est une aubaine pour certaines joueuses en quête de précieux points pour grappiller des places au classement. La canadienne Eugénie Bouchard, redescendu au 272e rang mondial, a notamment une très belle occasion d’amorcer sa remontée vers les sommets, elle qui n’a plus mis un pied dans le top 100 depuis début 2019. Mais en 2014, alors qu'on a tendance à la présenter comme une joueuse peu à l'aise sur terre battue, elle avait remporté le tourno de Nuremberg avant d'atteindre le dernier carré de Roland Garros...


Eugénie Bouchard vs Paula Badosa

La Canadienne a eu du fil à retordre ce vendredi face à Kovinic. Elle est vraiment retombée dans ses travers lors du premier set, complètement dépassée par le jeu en zone de son adversaire. La monténégrine a énormément fait bouger Bouchard, qui a trop donné de points en réalisant beaucoup de fautes. Puis elle s’est progressivement remise dans le match et a commencé à faire des efforts sur sa mobilité, jusqu’à finir par prendre l’ascendant dans l’échange dans la toute fin du deuxième set. Breakée d’entrée dans la dernière manche, Bouchard a recollé tout de suite, ce qui témoigne une nouvelle fois de ses progrès mentaux réalisés en 2020.

Victorieuse 7-5 dans le set décisif, cette qualification pourrait être un match référence pour elle. Malgré un niveau de jeu très moyen, la Canadienne a su toujours rester dans son match et faire la différence dans le money time. Il faudra tout de même rester attentif à son état physique ce samedi. Pour deux raisons. D'abord, elle a joué 3 heures et a dû demander un MTO au cours du deuxième set car elle souffrait de l’épaule droite. Ensuite, elle sort des qualifications et disputera donc son 6ème match. Si elle a déjà remporté 5 matchs d'affilée sur terre (c'était la 7ème fois ce vendredi), elle n'a jamais enchaîné 6 succès consécutifs sur ocre dans sa carrière (2 défaites contre Sharapova en demi-finale de Roland Garros 2014 et contre Jankovic en quart de finale de Charleston en 2013). Autre petite statistique : sur ses 5 dernières demi finales sur terre battue, Bouchard en a perdu 4. La seule qu'elle a remporté l'a mené jusqu'au titre à Nuremberg en 2014.

Badosa a elle aussi dû batailler pendant trois sets face à Hercog. Gênées par le vent durant une bonne partie du match, les deux joueuses ont pris peu de risque. Beaucoup d’effets, un jeu loin des lignes et des balles “mortes”, ce n’était pas franchement consistant ni d’un côté ni de l’autre. Même si Badosa a su, comme la veille, créer la différence grâce à son revers long de ligne, elle l’a cependant sous-exploité sur ce match. Et elle aurait peut-être dû l'utiliser davantage car, à force d’attendre la faute, l’Espagnole, qui semblait moins en jambes que son adversaire, s’est faite très peur. Comme pour Bouchard, la victoire s’est dessinée au bout de la troisième manche, après presque 3 heures de jeu. Nous noterons tout de même la piètre qualité de ce set décisif, avec 9 breaks lors des 9 premiers jeux de la manche, avant la “libération”. Fait notable : Hercog, mécontente d’un jugement de l’arbitre sur une de ses balles considérée comme faute, a refusé le “handshake” de fin de match, et a quitté le court directement.

Cette demi-finale entre Bouchard et Badosa pourrait bien encore être jouée avec un vent fort, qui aura donc son rôle à jouer sur la qualité du match. Bouchard, plus agressive que Badosa dans l’échange, devrait pouvoir prendre le dessus dès l’entame. Avantage à la Canadienne au service également. Les premières balles de Badosa, bien que très kickées, sont peu gênantes et devraient être une aubaine pour une retourneuse de la qualité d'Eugénie. Avec seulement 55% de points derrière son service hier, Badosa va devoir prendre des risques si elle veut éviter les retours de revers de son adversaire.

Tereza Martincova

Tereza Martincova vs Maria Tig

Le scénario du match opposant Martincova à Sasnovich a été vraiment proche de celui que nous avions prévu dans l'analyse d'avant-match. Sasnovich, trop juste physiquement, n’a pas tenu tête longtemps à la Tchèque, qui a déroulé son jeu sans jamais être inquiétée par son adversaire. La Biélorusse, tout juste rentrée de New York et pas vraiment prête pour la transition dur/terre, n’est pas parvenu à contenir ses nerfs durant la rencontre, en donnant énormément de points gratuits, avec beaucoup (trop) de fautes directes. Bien plus agressive que la veille en retour, Martincova a réussi à breaker 7 fois son adversaire sur ses 8 mises en jeu. Une statistique qui montre autant le réalisme de Martincova que la tristesse du service de Sasnovich (36% de points gagnés derrière son service).

De son côté, Tig a eu un match bien plus facile que prévu face à Peterson. Il est d’ailleurs très compliqué de tirer des conclusions de cette rencontre tant la Suédoise n’a rien proposé. Dominée dans tous les compartiments du jeu, elle a systématiquement fait la faute après un ou deux coups de raquette, et Tig n’a eu besoin de rien faire si ce n’est de mettre la balle dans le court en attendant la faute adverse. Ce match ressemblait d’ailleurs beaucoup à celui de la veille (vs Doi) pour la Roumaine, qui a été plutôt chanceuse au tirage sur ce tournoi. Si Tig utilise toute sa palette de coup contre Martincova, elle devrait pouvoir lui poser des problèmes. La Tchèque est très à l’aise lorsqu’elle est derrière sa ligne de fond mais n’est pas franchement du genre à rentrer dans le court ni à aimer les variations adverses.

On peut penser notamment à l’amorti de Tig qui, si elle est en réussite, pourrait être une arme redoutable dans les moments chauds. Physiquement, les deux joueuses semblent être dans un état de fraîcheur satisfaisant et devraient être en capacité de tenir trois sets en cas de match accroché. Avantage à Tig donc sur le papier, mais le style le jeu de Martincova étant vraiment très compatible avec la surface stambouliote, la rencontre peut être bien plus serrée que prévue. Il se peut que nous assistions notamment à des échanges interminables qui pourraient avoir un fort impact mental sur l’issue du match.


⭐️⭐️⭐️---
⭐️⭐️---
⭐️ Victoire de Bouchard vs Badosa (1,75 - ZEbet) / Plus de 20 jeux dans le match Martincova vs Tig (1,55 - ZEbet)