267. C’est le nombre de places qui séparent la Eugénie Bouchard d’Istanbul 2020 de celle qui occupait le 5e rang mondial fin octobre 2014. Déjà assurée de faire un bond de plus de 100 places lundi, la Canadienne n’aura pas grand chose à perdre ce dimanche face à Tig mais la Roumaine, pas favorite du match, aura les armes pour la gêner.

Malgré quelques frayeurs à certains moments, Bouchard a eu un match assez facile face à Paula Badosa. De retour à un niveau prometteur en vue de 2021, elle a su faire le jeu durant tout le match, et sa capacité à rentrer dans le court a mis son adversaire vraiment en difficulté. Incapable d’utiliser son revers qui l’avait bien aidé jusqu’ici, Badosa a fait l’essuie-glace durant une bonne partie de la rencontre, et a été trop souvent poussée à la faute pour pouvoir espérer s’imposer. Mais le point le plus important à retenir de ces matchs, c’est la capacité de Bouchard à toujours rester focus sur son tennis. Revenue d’une situation bien mal engagée face à Kovinic, elle a également sauvé 6 balles de break sur 7 contre Badosa, dans des jeux qu’elle aurait probablement laissé filer il y a quelques mois encore. Si on a tous envie de croire au renouveau de la native de Montréal, restons tout de même prudent, car ses adversaires de la semaine n’ont pas produit un grand tennis. Cette finale pourrait être un bon test pour Eugénie, qui court après un nouveau titre, plus de 6 ans après celui décroché à Nuremberg en 2014, déjà sur terre battue…

Patricia Maria Tig, ou l’éloge de la balle morte. Ce qui est impressionnant avec la Roumaine, c’est que plus le jeu est lent, plus elle pose de problème à ses adversaires. Martincova, qui a l’habitude de beaucoup courir, s’est retrouvée hier prise de cours par son adversaire, qui n’a cessé de ralentir la balle dès qu’elle en a eu l’occasion. Dans ce match à l’ambiance plutôt électrique (les deux joueuses se sont lancées quelques noms d’oiseaux assez sympa), Martincova n’a jamais vraiment existé. Incapable d'accélérer suffisamment la balle pour finir le point, elle a été poussée à la faute par les slices tranchants de Tig. Pour le reste, pas grand chose à dire car la faible consistance du match n’a pas permis de tirer de grandes conclusions.

Petite statistique assez parlante cependant : les 42% de points pour Martincova derrière son service. Même si ce chiffre évoque davantage la faiblesse de la Tchèque que la qualité de retour de Tig, ce détail a été un point clé du match. Comme pour les hommes, il est vraiment très compliqué de dégager une favorite sur ce match. Difficile de savoir si l’agressivité et la puissance de Bouchard seront suffisantes pour empêcher Tig de développer son jeu. La Roumaine, très mobile lorsqu’elle n’est pas en train de se plaindre de ses douleurs un peu partout, a probablement les armes pour rendre dingue la Canadienne. Je pense qu’il faudra surveiller le début de match en live, car le scénario devrait être lisible d’entrée de jeu. Si Bouchard arrive à jouer fort et près des lignes, elle ne devrait faire qu’une bouchée de Tig. Mais si ce n’est pas suffisant, le scénario risque d’être le même mais dans le sens inverse. Assez difficile en somme d’imaginer trois sets dans ce match, sauf si une des deux connaît un gros trou d’air après avoir remporté la première manche.

L'aspect physique sera la clé du match. Pour contrer le jeu si atypique de Maria Tig, la Canadienne devra être à 100% de ses capacités. Mais elle jouera son 7ème match de la semaine puisqu'elle est issue des qualifications. La situation s'est présentée seulement deux fois dans toute sa carrière : à Luxembourg fin 2018 et à Wimbledon en 2014. Elle s'était inclinée les deux fois contre Goerges et Kvitova.

La stat à retenir : avant la reprise de la compétition à Prague, Eugénie Bouchard n'avait plus gagné un match sur terre battue depuis l'été 2018 à Gstaad.

L’œil de Florent Serra : Tig a vraiment été impressionnant en demi-finale. Bouchard a un jeu assez franc et pourrait bien être gênée par le jeu de la Roumaine. Si j'ai une pièce à mettre, j'aime bien Maria Tig. Si la Canadienne peine à bien entrer dans son match, les 6 matchs qu'elle a joués cette semaine pourrait lui peser dans les jambes et dans la tête. Elle a laissé beaucoup d'influx nerveux pour arriver en finale. Elle a très bien joué mais Tig a cette capacité à faire déjouer ses adversaires qui pourraient perturber Bouchard. Sur ce match, je vois Bouchard retomber dans ses travers et craquer face au jeu de Tig qui va lui faire la sauce dans tous les sens...


⭐️⭐️⭐️---
⭐️⭐️ Victoire de Tig (1,95 - Betclic)
⭐️ Victoire de Tig 2-0 (2,90 - Betclic)