Voilà un petit moment déjà que le monde du tennis s’intéresse au jeune Italien qui démontre déjà depuis quelques années qu’il a un talent phénoménal. Né en 2002, Lorenzo Musetti vient d’exploser à la face du monde en dominant Stan Wawrinka (6-0, 7-6). Il est le troisième joueur des années 2000 à battre un joueur du top 20 mondial après Auger-Aliassime (né en 2000) et Jannik Sinner (né en 2001). Avec ce premier succès sur le circuit principal - et en Masters 1000 -, l'Italien a fait un bond de 50 places au classement ATP. Il se retrouve désormais aux portes du top 200 mondial juste derrière un autre surdoué, l'Espagnol Alcaraz.

Avant ce succès face à Stan Wawrinka, il y avait eu beaucoup d’indices qui montraient que Musetti allait prochainement se faire un nom sur le circuit principal. Tout d’abord, pas plus tard qu’aux qualifications pour le tournoi de Rome, il a délivré des matchs d’un très bon niveau contre Zeppieri et Zapata Miralles. La reprise a aussi été très bonne notamment grâce à sa finale au challenger de Trieste où il perd contre une autre jeune précoce et surdoué du circuit, l'Espagnol Alcaraz. Mais en 2019, son titre à l'Open d'Australie en junior et deux titres sur terre en ITF laissaient présager un éclosion rapide.

Concernant son style de jeu, pour ceux qui n'ont pas pu assister à sa victoire face au Suisse ce mardi soir, il retourne extrêmement bien, même contre les bons serveurs, cela est très dur de le prendre à défaute et d'ailleurs Wawrinka n'a pu inscrire que deux aces et 59% de points derrière sa première balle. A l'échange, il arrive à trouver des zones assez incroyables en coup droit et en revers. Wawrinka a été très perturbé par la qualité et la variation de ses balles. Il a d’ailleurs un très beau revers à une main avec lequel il est capable de prendre tôt. Il a aussi une très bonne main sur le plan technique et use souvent à bon escient les amorties qu’ils maîtrisent très bien. Si l’on devait trouver un défaut dans son jeu, cela serait son service, parfois un peu tendre mais ce ne fut pas le cas contre Wawrinka.

Après cet exploit retentissant, il va falloir confirmer pour le jeune Italien. Et dans la peau du favori ! En effet, malgré son inexpérience au plus haut niveau, les bookmakers et les parieurs voient l'Italien s'imposer face au Japonais de retour sur le circuit après un an d'absence. Il faut néanmoins noter que le style de jeu de Nishikori convient moins bien à Musetti que celui de Wawrinka. En effet, Wawrinka a effectué de très nombreuses fautes directes à cause d’erreurs de placement que le Japonais ne fera peut-être pas avec son jeu de jambes. Attention à ne pas voir Musetti trop beau après cette victoire car Nishikori a lui aussi réalisé une prestation solide en en deux sets contre Ramos. C'est sur le plan physique que le bas blesse pour le moment chez le Japonais mais il a réussi à s'imposer en deux sets face à l'Espagnol sentant qu'une troisième manche pourrait lui être fatale. Ce qui veut dire que mentalement, Nishikori est déjà bien présent. Musetti a évidemment les armes pour battre un Japonais, loin de son niveau optimal. Ce match soulève tout de même une question. Très peu de gens avaient vu venir ce jeune Italien et personne n’imaginait sa victoire à Rome, pas même les bookmakers qui le donnaient largement outsider. Comment va-t-il gérer désormais la pression, le côté émotionnel d'une victoire très médiatisée et les attentes sur ses épaules après seulement une victoire sur le circuit ATP ?

Ce sont des questions que l'on pourrait se poser avec d’autres jeunes joueurs qui seront certainement visibles sur le circuit principal les prochains mois, tant ils excellent sur terre battue. Ils seront certainement donnés outsiders jusqu'à ce qu'ils battent, comme Musetti, un cador du circuit... Nous en avons sélectionné cinq dont voici un portrait succinct :

Alcaraz en 2014

Carlos Alcaraz Garfia (186ème)

Ce jeune joueur Espagnol né en 2003 commence à se faire un nom et à être très connu dans le monde du tennis mais il est tout de même important de le noter dans cette liste et de le mettre dans la liste des joueurs qui créeront certainement des grosses surprises dans les tableaux principaux dans peu de temps. En effet, il écrase tout sur son passage et compte seulement une défaite lors de ces deux derniers challengers contre Zapata Miralles. Il a d’ailleurs notamment battu Musetti et Bagnis dans ces tournois. Déjà avant le confinement, il avait fait parler de lui à Rio en éliminant Ramos qui est un très bon joueur de terre. En résumé, surveillez bien ce joueur car il va bientôt faire des ravages dans les tableaux principaux.


Bernabe Zapata Miralles (144ème)

Cet Espagnol de 23 ans a un niveau sur terre battue qui ne cesse de s’améliorer. En ce moment, il produit un tennis incroyable en ayant notamment perdu seulement un match lors de ses deux derniers tournois challengers. Il a notamment battu Hanfmann (finaliste à Kitzbuel), Alcaraz, Carballes Baena... qui sont tous des purs spécialistes de terre battue. Etant donné sa progression, il sera très certainement bientôt sur le circuit principal. Il a un style de jeu assez similaire à Musetti.


Daniel Altmaier (183ème)

Le jeune allemand né en 1998 est peut-être un peu moins connu que les deux joueurs cités au-dessus, pourtant, il a lui aussi un niveau sur terre battue exceptionnel. Il a d’ailleurs battu Musetti assez facilement début septembre. Il vient aussi de réaliser un tournoi excellent à Aix en Provence où il a battu Pablo Cuevas, Pedro Sousa et Federico Coria. Il dispose d’un très bon service mais sait aussi être agressif au retour. Sa palette de jeu est peut-être un peu moins technique que celle de Musetti et Alcaraz cependant, il est bien plus constant au service, ce qui le rend extrêmement dur à battre. Sur le circuit principal, il viendra aussi bientôt à bout de nombreux joueurs. Il compte trois titres sur terre en ITF mais n'a pas encore atteint la moindre finale sur le circuit challenger.


Carlos Taberner (187ème)

Ce jeune Espagnol né en 1997 est lui aussi un excellent joueur de terre battue. Il l’a déjà démontré sur le circuit principal en février en éliminant Verdasco à Córdoba. Pendant le confinement, il a réalisé des bons matchs d’exhibition en battant Carballes Baena et Ramos par exemple. Il n’est pas au niveau de Musetti ou Alcaraz mais il peut tout de même créer de belles surprises dans les tableaux principaux contre des joueurs pas forcément spécialistes de la terre battue. Il compte 2 finales et 8 demi-finales sur le circuit challenger.


Gian Marco Moroni (221ème)

Pour finir cette liste, comment ne pas parler de ce jeune Italien né en 1998. Lors de son dernier challenger, il a battu deux joueurs Alcaraz et Altmaier. Il est assez inconstant, ce qui rend difficile les analyses de ses matchs, en revanche, s’il est dans un bon jour, il peut battre énormément de monde sur terre battue. Son match contre Alcaraz il y a un mois à Todi était impressionnant tellement il était facile. Il a éliminé (6-3, 6-2) le jeune Espagnol en produisant un jeu quasiment parfait. Avec ce niveau de jeu potentiel, il ferait forcément des dégâts sur le circuit principal. Après deux finales en Challenger, il a obtenu sa première victoire sur le circuit principal à Gstaad face à Robredo l'été dernier avant de perdre contre Joao Sousa (6-4, 6-4).

Retenez bien ces 5 noms, vous pourrez peut-être remporter quelques pronostics intéressants avec eux lors de leur prochain tournoi sur le circuit principal.