8 des 12 meilleures joueuses du monde seront présentes sur les courts ce vendredi pour viser une place en quart de finale. Quelques surprises sont-elles à prévoir ?

Simona Halep vs Dayana Yastremska

La tête de série numéro 1 est au rendez-vous des huitièmes de finale. Elle a dû batailler au tour précédent face à une Italienne pas simple à jouer et surtout une vraie bagarreuse. Halep n'a pas été rassurante sur la tenue de ses jeux de service. Dans le jeu, elle reste fidèle à elle-même. Une grosse combativité et une variation de trajectoires pour faire exploser ses adversaires. Dans le jeu, elle s'est faite bien malmenée et aurait bien pu passer à la trappe. Elle va retrouver une joueuse bien différente de Jaminse Paolini. Dayana Yastremska a impressionné dans son match face à Amanda Anismova. L’Ukrainienne, menée 6-4, 5-4 dans ce match, a su retourner la situation en devenant injouable. Elle a enchaîné les retours gagnants et retrouvé une qualité de service. Globalement, elle a montré une tout autre prestation que celle délivrée lors de son premier tour. Sur ce match, le scénario dépendra de Yastremska totalement imprévisible. Elle a sorti une première prestation catastrophique face à Camila Giorgi puis rebelote face à Anisimova avant de retrouver sa confiance et son mode rouleau compresseur en étant dos au mur. Elle est capable de battre n’importe quelle joueuse quand elle joue en confiance, un jeu avec des frappes lourdes et un service vraiment redoutable quand elle joue complètement relâchée. Elle possède des déplacements remarquables sur terre battue avec des facultés défensives très solides.

Le match pourrait ne pas être facile pour Simona Halep qui va devoir aligner un maximum de première balle pour éviter de se faire punir. Dayana Yastremska n’hésitera pas à lui rentrer dedans. L'Ukrainienne en totale confiance et relâchée pourrait bien résister face à la Roumaine.


Victoria Azarenka vs Daria Kasatkina

Vika Azarenka ne cesse d’impressionner. Elle vient d’infliger un 6-0, 6-0 à Sofia Kenin, la 5ème joueuse mondiale. La Biélorusse a rendu une copie bien plus propre que son premier tour avec seulement 4 fautes directes et 89 % de premières balles. Elle a complètement étouffé une Américaine bien trop tendue et qui n’a pas joué relâchée. Azarenka est quand même épatante par sa capacité à enchaîner les matchs en étant toujours aussi mobile et une adaptation au changement de surface impressionnante. Elle va retrouver une joueuse qui est en plein confiance avec un enchaînement de match parfait. Kasatkina est sortie des qualifications pour battre zvonareva (6-2, 6-2) et Siniakova (6-2, 6-3). La jeune Russe adore évoluer sur terre battue avec un qui s’y prête bien. Elle se déplace très bien avec beaucoup de variation dans son jeu que ce soit au niveau des trajectoires, des effets slicés ou de ses frappes d’attaques avec beaucoup de lifts. Cela sera un tout autre match pour Azarenka, elle sera opposée à une joueuse qui jouera complètement relâchée. Kasatkina a toutes ses chances avec son jeu moins directe allié à une belle main pour mettre à mal la Biélorusse qui ne fera pas un match aussi parfait que face à Sofia Kenin.


Garbine Muguruza vs Johanna Konta

Muguruza enchaîne bien après une victoire sur Sloane Stephens, elle s’en est sortie face à une Coco Gauff qui a été entreprenante. L'Espagnole aurait bien pu se faire sortir aujourd’hui, mais elle a su se reprendre au moment où Gauff s’est mise à se relâcher après le break dans le 3e set. Muguruza possède un jeu offensif avec un service très variable cette semaine. Le service est le précurseur de tout son jeu pour venir agresser ses adversaires. Elle a montré des périodes de flottement dans ses deux matchs qui pourraient bien permettre à son adversaire du jour d’en profiter. Johanna Konta est dans la continuité de sa tournée Américaine réussie. Une joueuse appliquée et sûre de ses forces pour venir à bout facilement de Camila Irina Begu (6-0, 6-4). La Britannique a passé un réel cap depuis ses grosses performances de 2019 avec une finale à Rome et demi-finale à Roland-Garros. Elle parait plus appliquée et patiente dans son jeu sur terre battue pour bien faire travailler ses adversaires. Sa qualité de service est un atout dans ces conditions sèche de Rome. Elle utilise beaucoup de kick ce qui fait bien gicler la balle vers le haut.

Johanna Konta a les armes pour continuer à suivre sa ligne directrice avec beaucoup d’application et de détermination. Sa qualité de service et ses frappes très bien grattées devraient lui permettre de prendre le dessus face à une Espagnole sur courant alternatif.

Svetlana Kuznetsova vs Elina Svitolina

Kuznetsova n’en finit plus d’épater après un premier tour bien compliqué, elle a su être impressionnante face à Anett Kontaveit. Son jeu de terrienne a été un gros facteur dans la bataille. Ses variations slicées et liftées lui ont permis d’atteindre Kontaveit physiquement. Du haut de ses 35 ans, elle impressionne par sa condition physique. Elle va affronter une joueuse bien différente de ses deux premiers tours. Elina Svitolina a réussi son entrée en matière face à une redoutable Pavlyuchenkova. L'Ukrainienne est apparue plus sereine et relâchée dans son jeu. Elle a beaucoup travaillé son touché de balle. Svitolina utilise beaucoup plus le slice et l’amorti mais ses qualités défensives et athlétiques sont toujours autant impressionnantes. Titrée deux fois à Rome en 2017 et 2018, elle se verrait bien remporter un troisième titre. On devrait assister à un match intense, difficile à pronostiquer car Svitolina peut très bien faire exploser la Russe. Kuznetsova est tout aussi capable de trouver la faille pour venir à bout de l'Ukrainienne avec beaucoup de variation et d’application. Mais le statut de favorite de Svitolina est assez logique.


Ana Blinkova vs Karolina Pliskova

Blinkova poursuit son retour après une reprise catastrophique. Elle a perdu en explosivité mais pas perdu sa détermination ni sa rage de vaincre. Ell pratique un jeu à risque, similaire à celui d'Ostapenko. Elle a affiché une confiance totale lors de son premier match face à Teichmann avec un jeu bien place. Lors de son second tour, elle a montré plus de doutes et moins de sérénité contre une joueuse régulière et qui varie beaucoup le jeu comme l’Espagnole Bolsova. Blinkova possède un jeu offensif avec une sacrée frappe de balles favorisée par la rapidité de la terre battue de Rome. Sa qualité de service ne tient qu’à un fil quand elle est sous pression sur ses secondes balles qui peuvent vite partir sur un enchaînement de doubles fautes. Son adversaire du jour va sans doute appuyer là-dessus. Karolina Pliskova a fait une entrée en matière appliquée sans trop avoir élevé son niveau de jeu face à une Barbara Strycova limitée sur sa qualité de retour face au service de Pliskova. La géante Tchèque a su être bien en jambes et entreprenante pour être bien dès son premier tour. Elle défend son titre cette année dans un tournoi qu’elle adore avec des conditions de jeu qui la favorisent. Ce match va beaucoup dépendra de la jeune Russe. Si elle est en confiance avec son jeu agressif et garde une stabilité au service. Elle pourrait bien venir embêter Pliskova en ne lui donnant pas la tâche facile pour remporter ce match.


Polona Hercog vs Marketa Vondrousova

Polona Hercog vient de sortir la tête de série numéro 5 Kiki Bertens, une spécialiste de la terre battue. Le manque de temps de jeu s’est fait ressentir chez la joueuse Néerlandaise avec beaucoup de fautes grossières dues à un manque de repère. Hercog a présenté un beau tennis avec une qualité de service intéressante et de la variation. Elle adore évoluer sur terre battue et utilise bien la glissade en défense ainsi que son revers slicé. Elle va affronter l'ancien finaliste de Roland Garros. La Tchèque retrouve des couleurs dans ce tournoi de Rome qui lui avait bien réussit en 2019 avec une demi-finale. Marketa Vondrousova retrouve du rythme et ses conditions physiques par la même occasion. Elle est venue à bout d’Arantxa Rus (6-3, 6-3) dans un match globalement bien maîtrisé avec sa variation et son toucher de balle impressionnante. La gauchère est redoutable au service et met beaucoup de lifts pour bien bomber ses trajectoires de balles. Elle sait très bien utiliser sa variation avec son revers slicé. Elle possède des qualités défensives très solides qui pourraient bien faire exploser la joueuse Slovène. Vondrousova devrait pouvoir continuer sa route pour accéder à son deuxième quart de finale du côté de Rome en deux ans. Sa variation, ses qualités défensives et son intelligence de jeu viendront-elles à bout de Polona Hercog ?


Elena Rybakina vs Yiula Putintseva

On va assister à un duel 100 % kazakh entre une Ribakyna qui monte en puissance depuis mi-2019 et Putintseva, plus expérimentée mais qui réalise des bonnes performances sur cette reprise. Rybakina a retrouvé à Rome la confiance qui lui manquait dans le jeu et au service. Elle a réalisé un premier tour très solide face à Alexandrova et un second encore bien plus solide face à une coriace Marie Bouzkova qui l’a poussée dans ses retranchements. Une victoire au mental (7-5, 7-6) avec une efficacité au service retrouvée qui a clairement fait pencher la balance de son côté. Rybakina se déplace très bien malgré sa grande taille et a étoffé son jeu depuis 2019. Elle sait agresser avec des frappes puissantes et liftées, mais aussi varier avec des effets plus bombés. Yiula Putintseva n’était pas loin de se faire éliminer après avoir mené (6-1, 5-1) face à Petra Martic. La Croate a fait une remontée spectaculaire pour remporter le second set (7-6) et aurait bien pu conclure dans le 3e set. La Kazakhe n’a finalement pas eu grand-chose à faire face aux 50 fautes directes de Martic. Elle a produit un bon jeu malgré tout avec de la variation et des balles bien bombées comme on lui connaît. Sa faible qualité de service devrait être son point faible face à la puissance de la plus jeune des deux Kazakhes.


⭐️⭐️⭐️ Konta bat Muguruza (2,15 - Betstars) / Rybakina bat Putintseva (1,54 - FDJ)
⭐️⭐️ Kasatkina remporte au moins un set vs Azarenka (1,83 - ZEbet) / Vondrousova bat Hercog (1,71 - ZEbet)
⭐️ Kasatkina bat Azarenka (3,80 - PMU)