Avant ce tournoi de Rome, Ugo Humbert n'avait pas encore gagné un seul match en Masters 1000 et il ne comptait qu'une seule victoire sur terre battue sur le circuit ATP et Challenger. Titré à Auckland en janvier, la progression du Français en 2020 est évidente. Désormais, pour aller chercher un quart de finale au Foro Italico, il devra se défaire de Denis Shapovalov, autre jeune surdoué de sa génération. Un écart significatif sépare les deux joueurs au classement ATP mais pour le moment, les duels entre les deux joueurs ont mis en évidence la capacité du Français à bousculer le Canadien. Ce dernier partira cependant largement favori selon les bookmakers. Présentation intégrale des huitièmes de finale avec notre consultant Julien Varlet.


Ugo Humbert vs Denis Shapovalov

Pourtant d'un an son aîné, Ugo Humbert (42ème) est classé loin derrière son adversaire du jour, Denis Shapovalov (14ème). Ce duel de gaucher pourrait donner un match très agréable et spectaculaire avec des échanges très disputés. Si Shapovalov a pour le moment assez facilement maîtrisé ses deux premiers matchs avec seulement deux breaks concédés, ce n'est pas le cas du Français qui a perdu notamment 5 fois sa mise en jeu face à Fognini. Au service, le Canadien n'a eu que 49% de réussite sur sa première balle mais l'adversité n'était pas assez élevée pour qu'il se fasse peur. Face à Humbert, très agressif au retour (2 breaks face à Anderson et 6 breaks face à Fognini), il faudra mieux servir. Les deux joueurs ne sont pas des spécialistes de la surface mais semblent progresser à grand pas sur ce tournoi de Rome. Leurs qualités offensives et leur style de jeu s'adaptent parfaitement à cette terre battue romaine. Malgré son statut d'outsider, il a le jeu de contre-attaque, des qualités de déplacement et un revers slicé pour faire déjouer le Canadien qui tentera d'entrer dans une filière de jeu courte pour ne pas laisser le Française prendre le contrôle de l'échange. Shapovalov devra comme il l'a fait contre Martinez monter au filet le plus souvent possible. Et à l'inverse, Humbert devra pousser Shapovalov à la faute en tenant la balle, en se montrant patient et en faisant douter Shapovalov sur ses secondes balles. C'est le troisième duel entre les deux joueurs. Shapovalov s'était imposé en trois sets à Lyon il y a un an mais le Français a pris sa revanche en début de saison en Nouvelle-Zélande.

L’œil de Julien Varlet : Avec les années, je vois Shapovalov progresser sur terre battue. Jusqu'à maintenant, il est encore un peu jeune et n'a jamais trop su s'adapterà cette surface. Mais il a le jeu pour très bien jouer sur terre, peut-être même déjà cette année. Mais Ugo monte aussi en puissance. C'est un match hyper ouvert pour moi entre deux gauchers très offensifs. Je comprends le statut de favori du Canadien mais je ne voyais pas un écart de cote aussi important. Ugo est tout à fait capable d'aller chercher un set. Ugo a des frappes plus tendues. Je le vois prendre la balle plut tôt que Shapovalov qui devrait gratter la balle. Je pense qu'Ugo a les qualités techniques pour venir prendre de vitesse Shapovalov et lui faire faire des fautes. Au moins sur un set.


Dominic Koepfer vs Lorenzo Musetti

On aurait pu avoir Wawrinka opposé à Nishikori. Mais la présence de deux novices à ce stade de la compétition était assez imprévisible. Lorenzo Musetti n'a toujours pas perdu de set grâce à une victoire 6-0 7-6 au premier tour contre Stanislas Wawrinka et une victoire 6-3, 6-4 contre Kei Nishikori. Dominik Koepfer a quant à lui perdu un set au premier tour contre Alex de Minaur (3-6, 6-3, 7-6) avant de battre en deux petits sets le numéro 9 mondial Gaël Monfils (6-2, 6-4). L'Allemand et l'Italien tournent environ à 65% de premières balles sur ces deux premiers tours. Musetti a montré qu'il avait les nerfs solides. Malgré un statut de favori difficile à appréhender, l'Italien n'a pas tremblé pour battre Nishikori. La pression va-t-elle le rattraper à une marche d'un quart de finale face à Novak Djokovic (si ce dernier bat Krajinovic) ? La même question pourrait se poser pour l'Allemand.


Grigor Dimitrov vs Jannik Sinner

Voilà une très belle affiche pour ce troisième tour du master 1000 de Rome. Deux joueurs qui sont très bien rentrés dans leur tournoi. Dimitrov a fait un très bon match contre Mager, qui aurait pu être un match piège quand on sait que cet Italien a tout de même fait une finale d’un tournoi ATP 500 cette année à Rio. Son deuxième match contre Nishioka est dur à analyser tellement le Japonais était dépassé et loin du compte. Malgré un match complètement raté du Japonais, Dimitrov a tout de même été très solide. Concernant Sinner, son match contre Tsitsipas est intéressant à analyser. Sur le papier, c’est un excellent résultat, en revanche, Tsitsipas n’était pas à 100% et a fait un match plus que moyen. Sinner a fait un bon match tout de même mais sans avoir fait un match transcendant. Dimitrov aura l'expérience de son côté mais Sinner aura la confiance et une certaine de régularité. Avec Dimitrov, c’est souvent tout ou rien sur les tournois dans lesquels il se présente. Cette semaine, il donne l'impression que c’est un tournoi où il est très en forme et joue très bien. Il peut évidemment passer. Sinner produit lui aussi du beau jeu depuis le début du tournoi mais semble un poil tendre au service, surtout que le Bulgare sert bien depuis le début du tournoi. Le revers de Dimitrov est aussi bien en place depuis le début du tournoi et il va être dur à déborder car il se déplace bien mieux que lors de ces premiers tournois de reprise, il semble s’être très bien acclimaté à la terre battue. De plus, Sinner fait partie de ces joueurs qui ont souvent des cotes un peu basse à cause de la hype qu’il y a autour d’eux un peu comme Fernandez en WTA. Pour conclure cette analyse, ce match risque d’être serré et peut basculer des deux côtés, mais la cote de Dimitrov semble un peu haute et celle de Sinner un peu basse.

L’œil de Julien Varlet : J'ai du mal à croire en Dimitrov. Sinner m'a vraiment impressionné face à Tsitsipas et il va retrouver encore un revers à une main, plutôt bon serveur qui gratte bien la balle. Le Bulgare ne pourra pas se contenter de vouloir frapper fort du fond du court. S'il fait ça, il sera en danger contre l'Italien. On pourrait avoir un match serré. Je comprends que les cotes soient à 50/50. C'est logique par rapport à la dynamique de résultats et les progrès de Sinner. Si je devais mettre une pièce, ça serait sur l'Italien.


Hubert Hurkacz vs Diego Schwartzman

L'Argentin a enfin réalisé un match abouti au premier tour de Rome. L'air italien semble lui convenir après sa demi-finale de l'an dernier. Face à lui, un joueur qui l'avait battu à l'ATP Cup en début de saison. Le Polonais Hurkacz a créé une petite sensation en éliminant Rublev, qui prouve au passage, ses difficultés sur terre. Mais la tâche sera rude face à Schwartzman qui a évidemment le jeu pour faire déjouer Hurkacz. La cote de l'Argentin semble très intéressante.

L’œil de Julien Varlet : Il a créé la surprise face à Rublev mais cette fois, le Polonais va affronter un joueur très à l'aise sur terre, très difficile à manoeuvrer, qui fera moins de fautes que Rublev. L'Argentin n'a pas été bon sur la tournée américain, il doit avoir envie de briller cette semaine. Il va pousser Hurkacz à la faute selon moi. Alors, avec la qualité de son service, on peut très bien avoir un Polonais qui remporter un set au tie-break mais sur la longueur du match, je vois l'Argentin s'imposer avec ses qualités de déplacement, sa prise de balle tôt et la variation de son jeu. Hurkacz c'est un joueur qui joue tendu et avec son jeu de défense, l'Argentin devrait pouvoir le faire craquer. Il va le balader de droite à gauche et on sait que la vitesse de déplacement et les glissades ne sont pas le point fort du Polonais.

Novak Djokovic vs Filip Krajinovic

Djokovic est en mission. Après sa disqualification à l'US Open, le Serbe veut se rattraper et aller chercher un titre qui le fuit à Rome depuis 2015 (3 finales perdues). C'est un ami qui se présentera sur sa route pour ce troisième tour. Les deux partenaires en équipe nationale ne se sont pourtant jamais affrontés sur le circuit. Il a fallu attendre l'Adria Tour en juin pour les voir s'affronter une première fois en exhibition. Filip Krajinovic avait créé la surprise en remportant le premier set avant de voir son camarade Novak abandonner. Les deux joueurs ont effectué un premier tour plutôt simple, en deux sets sans forcer face à des adversaires en dessous de leurs niveaux respectifs, Caruso et Cecchinato. En terme de style de jeu, les deux hommes s’appuient sur un gros service, et un jeu physique, avec de grosses frappes à plat pour faire courir leurs adversaires, même si ils sont tout à fait capables de toucher de très bonnes amorties : il s’agit de joueurs complets, et on ressent un vrai progrès chez Krajinovic depuis qu'il est entraîné et encadré par Tipsarevic. Djokovic n'aura pas une partie facile vu la qualité de jeu affichée sur terre battue par son compatriote depuis plus d'un an. Mais Djokovic cherche à engranger de la confiance et de la sérénité avant Roland.


Matteo Berrettini vs Stefano Travaglia

Duel 100% italien entre deux joueurs qui se sont beaucoup affrontés lorsque Berrettini était encore en junior. Mais ça sera leur premier duel sur le circuit principal. Travaglia (28 ans) s'est défait avec maîtrise et panache du Croate Coric pour rejoindre son compatriote au 3ème tour de ce tournoi de Rome. Même s'il sait très bien joué sur dur, Stefano Travaglia est un pur spécialiste de terre battue avec 20 titres en ITF et 4 titres en Challenger. Il compte 6 victoires sur le circuit principal - notamment face à Andujar, Fognini et Fabbiano - pour 6 défaites. Face à lui, Berrettini est un joueur bien plus polyvalent et plus jeune. L’italien a explosé sur le circuit principal en 2018 avec un titre à Gstaad mais il a par la suite eu de très bons résultats sur herbe et sur dur avec un titre à Stuttgart, une demi-finale à l’USO et Shanghaï. Déjà touché par une blessure l'été 2019, il a de nouveau eu un pépin physique en début de saison. Fragilisé aux poignets, chevilles ou au dos, l'Italien avoue s'habituer à vivre avec les blessures. Battu en 5 sets par Sandgren à Melbourne, il a su profiter de la suspension du circuit pour se revigorer et sa reprise a été plutôt satisfaisante malgré une défaite face à Rublev au 4ème tour de l'US Open. Si la dynamique est du côté de Travaglia, tombeur également de Fritz au premier tour, c'est bien Berrettini qui est donné favori, en raison de son classement, de son expérience mais pas des confrontations entre les deux joueurs. En effet, alors qu'il avait 19 ans, Berrettini avait perdu 4 fois en Futures face à Travaglia qui lui avait déjà 24 ans.

L’œil de Florent Serra : Travaglia sert bien mais je ne le vois pas battre Berrettini qui sait tout faire en mieux. C'est vrai que Travaglia est capable de faire des bons matchs et de battre des bons joueurs. Il a une bonne première et un bon premier coup de raquette mais Berrettini a évidemment les armes pour l'amener dans sa filière de jeu et l'empêcher de s'installer du fond du court. Il faudrait vraiment que Berrettini soit crispé et repense à leurs confrontations quand ils étaient jeunes mais c'est peu probable que Berrettini passe à travers.


Rafael Nadal vs Dusan Lajovic

Belle victoire du Serbe Lajovic face à Raonic ! Une victoire qui pouvait être perçue comme surprenante à la vue des côtes, mais il est pertinent de rappeler que Lajovic sur terre reste un joueur dont il faut se méfier, capable de coups d’éclats comme en 2019 où il atteint la finale de Monte Carlo, avant de s’incliner contre Fabio Fognini. La tâche sera bien différente face à Nadal, qui a effectué une rentrée admirable avec un succès 6-1, 6-1 contre Carreno. L’espagnol a vraiment envoyé un message à ses adversaires. En 2020, il va falloir encore compter sur lui sur l’ocre, le Taureau n’est toujours pas rassasié.. On voit mal une autre issue que la victoire de Nadal quand on sait que le revers à une main de Lajovic va tomber sur le coup droit de Nadal. Le dernier match à Roland Garros entre les deux joueurs avait très largement tourné en faveur de l'Espagnol (6-1, 6-2, 6-1).


Marin Cilic vs Casper Ruud

La tâche pourrait-elle être "Ruud" pour Marin Cilic ? Le Croate affronte le Norvégien pour les huitièmes de finale de ce surprenant tournoi de Rome. Tombeur de David Goffin au tour précédent, Cilic va cette fois affronter un spécialiste de cette surface qui a battu au premier tour le Russe Karen Khachanov. Jusqu'à maintenant dans le tournoi, le parcours des deux joueurs est similaire : les deux joueurs ont perdu un set durant leur premier tour (respectivement 6-7, 6-2, 6-4 contre Bublik et 6-3, 3-6, 6-1 contre le seizième joueur mondial Khachanov. Au second tour, les deux joueurs n'ont pas perdu de set (6-2, 6-2 contre David Goffin et 6-3, 6-4 contre Lorenzo Sonego). Contre le Belge, Marin Cilic a impressionné par son énorme qualité derrière sa première balle (88% de points remportés) qui a totalement étouffé un David Goffin sans solution au retour et qui a commis beaucoup trop de fautes. Casper Ruud a, lui, moins brillé contre Sonego, mais il a livré une performance suffisante contre un joueur moins costaud physiquement. Cependant, si Cilic continue sur sa lancée du tour précédent, cela sera très compliqué pour le Norvégien de se qualifier en quarts de finale. Pourtant, Ruud est donné largement favori pour atteindre les quarts.

L’œil de Julien Varlet : Casper Ruud sur terre battue, c'est solide. Il a dominé en deux sets Sonego, pourtant très bon sur terre. Il est dans la continuité de son début de saison où il avait franchi un sacré cap avec un premier titre en carrière et une finale. Il est très fort sur terre, c'est sa surface. On peut pas dire que Cilic soit assez régulier ces derniers mois pour venir titiller un joueur de ce style. Ruud a progressé au service et il a vraiment gêné Sonego en se procurant 11 balles de break sur le service de l'Italien. Je voyais Ruud s'imposer sur ce match mais sa cote me emble déjà trop faible.


⭐️⭐️⭐️ Schwartzman bat Hurkacz (1,67 - Betclic)
⭐️⭐️ Plus de 20 jeux dans le match Humbert vs Shapovalov (1,50 - Betclic)
⭐️ Victoire de Musetti va Koepfer + Victoire de Berrettini vs Travaglia (1,99 - Unibet)