Après une première journée qui a finalement pu se dérouler sans trop de problème malgré les passages nuageux et la pluie fine, les prévisions sont moins optimistes pour ce lundi. La terre n'étant pas de nature la surface de prédilection des Américains, il se pourrait que ces derniers, qui seront sept sur les courts de Roland Garros, ne vivent pas une partie de plaisir...


Reilly Opelka vs Jack Sock

Ce face à face 100% américain mettra à l’œuvre deux gros cogneurs. Auteur d’un retour à la compétition prometteur à Cincinnati où il a atteint les quarts de finale en éliminant Berrettini et Schwartzman avant d’être contraint à l’abandon contre Stefanos Tsitsipas, Reilly Opelka n’a pas réussi à confirmer à Flushing Meadows la semaine suivante, s’inclinant au premier tour contre David Goffin en 4 manches. L’actuel 38e mondial arrivera sans repères à la Porte d’Auteuil puisqu’il n’a pas pris part au tournoi de Rome ni à celui d'Hambourg. Son dernier match sur terre battue remonte à… Roland Garros il y a 18 mois et une défaite au premier tour contre Cristian Garin. C’est un ancien n°8 mondial qui lui fera face en la personne de Jack Sock, désormais au 303ème rang mondial et qui n’est pas apparu dans le Top 100 depuis plus de deux ans en raison des blessures et d’un niveau de jeu aux antipodes de ce qu’il a pu montrer fin 2017. Depuis la reprise, Sock n’a pris part qu’à l’US Open où il a atteint le 2e tour après avoir éliminé Pablo Cuevas en 5 sets. Ensuite, il avait chuté face à Adrian Mannarino (7-6, 7-5, 6-2). Absent à Rome et Hambourg comme son compatriote, il a réussi à se sortir des qualifications de Roland Garros en s’appuyant sur un jeu de service toujours solide (77% de points gagnés derrière sa première en moyenne). Au 3e et dernier tour des qualifications, il a écarté Andrey Kuznetsov pour se faire une place dans le tableau final. Il n'a plus gagné Porte d'Auteuil depuis 2016. On s’attend donc à un gros duel de serveur où celui qui aura le malheur de se faire breaker aura de grandes chances de perdre le set. Le géant Reilly Opelka et ses 2m11 est intraitable sur ses mises en jeu sur dur (95% de jeux de services gagnés en 2020) l'est beaucoup moins sur terre avec seulement 86% et deux victoires en 10 matchs. Jack Sock est un joueur qui s'adapte bien mieux à la terre (58% de victoires) et justifie son statut de favori avec trois matchs dans les jambes. Si Opelka parvient à s'adapter aux conditions de jeu, on pourrait avoir droit à un long duel, pourquoi pas en 5 sets.


Tennys Sandgren vs Hubert Hurkacz

Deuxième fois que ces deux joueurs s’affrontent au premier tour de Roland Garros ! La première fois, le Polonais avait pris l’avantage en gagnant 3 sets à 1. L’Américain n’a encore jamais passé le premier tour à Roland Garros contrairement à Hurkacz qui est plutôt en forme après avoir battu Rublev à Rome et en n'étant pas loin de battre Schwartzman en 8èmes de finale. De son côté, Sandgren a fait des qualifications à Rome et Hambourg plutôt bonnes où il a gagné 3 de ces 4 matchs (Sousa, Ymer, Albot). Pour trouver un favori dans ce match, cela est assez compliqué étant donné que ces deux joueurs ont des niveaux de jeu qui peuvent énormément varier entre les tournois. Malgré cela, sur terre battue et après le bon tournoi qu’il a effectué à Rome, Hurkacz justifie son statut de favori face à l’Américain. Un match piège néanmoins, à éviter, qui peut partir dans les deux sens.


Mackenzie McDonald vs Steven Diez

C’est un duel de mal classé qui se tiendra entre Mackenzie McDonald (236e mondial) et Steven Diez (179e, sorti des qualifications). Le premier, qui a atteint la 57e place il y a un peu plus d’un an, a réussi à se hisser au premier tour du tournoi de Cincinnati après des victoires sur Yuichi Sugita et Dominik Koepfer, avant de s’incliner au premier tour face à Marcos Giron (7-6, 7-5). À l’US Open, il a longuement bataillé face à l’homme en forme du moment, Casper Ruud, mais s’est incliné en 5 sets après avoir remporté les deux premiers (4-6, 4-6, 6-4, 6-3, 6-2). L’Américain n’a pas joué le moindre match sur terre depuis l’édition 2019 de Roland Garros, une surface qui ne lui réussit pas franchement avec seulement deux victoires en carrière sur le circuit principal. Face à lui, le Canadien Steven Diez a axé toute sa préparation pour arriver en forme à la Porte d’Auteuil. Depuis la reprise, Diez a disputé 9 matchs sur terre, pour un bilan de 5 victoires pour 4 défaites, principalement sur le circuit challenger. Avec une meilleure préparation et une surface qui lui convient davantage (59% de victoires en carrière), Steven Diaz semble le mieux armé pour poursuivre l’aventure à Roland Garros.


Tommy Paul vs James Duckworth

Avant ce premier tour, Tommy Paul a participé à deux tournois, où il aura connu des fortunes diverses : à Rome, l'Américain s'est fait éliminer au premier tour des qualifications par Bagnis en 2 sets, alors qu'à Hambourg, une semaine plus tard, Paul est passé par les qualifications pour atteindre un huitième de finale honorable face à Andrey Rublev (défaite en 3 sets). Pour atteindre ce stade de la compétition, Paul avait d'abord battu Joao Sousa puis Alexander Bublik en qualifications avant de battre Kevin Anderson au premier tour. La préparation de James Duckworth a été moins active en terme de matchs officiels, l'Australien ayant seulement participé aux qualifications du tournoi de Rome, où il a battu le Japonais Uchiyama avant d'être lui aussi défait par Facundo Bagnis. Un point commun pour les deux joueurs: étonnemment, la terre battue est la surface sur laquelle les deux joueurs ont le meilleur ratio de victoires. Tommy Paul a remporté 103 matchs pour 48 défaites (68%) quand Duckworth a remporté 104 matchs pour 49 défaites (68%). Les deux joueurs ont des statistiques extrêmement similaires malgré leur relatif écart au classement ATP (Paul est 59e, Duckworth 90e), et surtout malgré leur différence d'âge (Paul a 23 ans et Duckworth 28 ans). En Grand Chelem, l'Australien Duckworth n'a jamais dépassé le second tour en 22 participations. Pire, il n'a jamais passé le premier tour de Roland Garros en 4 éditions. Tommy Paul, lui, n'à que 5 participations en Grand Chelem à son actif. Sa meilleure performance est un troisième tour à l'Open d'Australie 2020 (défaite contre Fucsovics). L'année dernière, pour sa seule participation à Roland Garros, Tommy Paul avait été défait au premier tour par Dominic Thiem, futur finaliste du tournoi. Si les deux joueurs ne se sont jamais affrontés, Tommy Paul est évidemment le grandissime favori de ce match, de part sa qualité de jeu qu'il a prouvé encore la semaine passée à Hambourg, mais aussi probablement de part l'écart de niveau qui est supposé être présent entre les deux joueurs. Il faut rappeler que Tommy Paul a remporté Roland Garros en junior en 2015 mais aussi 5 tournois ITF et un challenger.

Jiri Vesely vs Liam Broady

Le qualifié Liam Broady peut-il passer un tour face à Jiri Vesely ? Les deux joueurs sont sur le circuit depuis longtemps (2009 pour Jiri Vesely, 2014 pour Liam Broady) mais encore assez loin de la trentaine (27 ans pour le Tchèque, 26 pour l'Anglais). Jiri Vesely est un joueur qui aime jouer sur terre battue, c'est de loin la surface sur laquelle il a le plus joué et la surface sur laquelle son pourcentage de victoires est le meilleur (64% de victoires). Son adversaire, Broady, est lui plutôt un joueur de dur, mais il est passé par les qualifications de Roland Garros en s'offrant Kuhn, Van de Zandschulp et Polmans sans concéder une seule manche, une performance remarquable. Pour les bookmakers, Vesely est largement favori de ce match, qui pourrait bien être plus serré sur le terrain que ce que les cotes (1.21 contre 3.70) ne le laissent entendre.


Jan-Lennard Struff vs Frances Tiafoe

Nous voilà face à deux joueurs qui ne sont pas dans une forme extraordinaire. Struff n’a pas réussi à gagner un match sur terre battue depuis la reprise et a notamment subit une lourde défaite contre Coria. Tiafoe quant à lui a uniquement disputé un challenger sur terre battue et a perdu en trois sets au deuxième tour contre Musetti. Struff avait fait un beau parcours l’année dernière en allant tout de même en huitième de finale où il avait été battu par Djokovic. Tiafoe avait lui été éliminé au premier tour par Krajinovic. Contrairement à Tiafoe qui est plutôt un joueur de dur, Struff est un joueur de terre battue et a effectué presque 50% de ces matchs dans sa carrière sur terre battue. Sur cette surface lourde, Struff a plus d’armes et un bien meilleur jeu que Tiafoe qui a rarement réussi à battre de bon joueur sur terre battue. Nous aurons donc un duel entre deux joueurs plutôt en méforme mais l’expérience sur terre battue de Struff devrait faire la différence.


Feliciano Lopez vs Daniel Altmaier

Un choc des générations entre Lopez , 39 ans et Altmaier 22 ans. L’Espagnol peut s’acclimater à toutes les différentes surfaces mais une terre lourde et lente comme celle de Paris cette semaine ne l'avantage pas avec son jeu offensif. Son bilan sur terre est de 53% de victoires mais il sélectionne ses tournois pour y trouver des terres rapides comme celles de Madrid, Gstaad, Barcelone, Houston ou encore Kitzbühel cet été. Il reste sur deux succès intéressants face à Pella en 3 sets et face au Français Herbert en 2 sets. Lopez est un joueur très performant au service avec une moyenne de 10 aces par match ainsi que 80% de points remportés après sa première et même 92% lors de matchs face à Pella. Il n’hésite pas à venir conclure rapidement au filet pour éviter les longs échanges, qui , à 39 ans sont plus compliqués à gérer au fil du match. Face à lui, le jeune Altmaier est passé par les qualifications pour atteindre ce premier tour de Roland Garros. Les deux premiers matchs avec des victoires en deux sets , et le 3èsme en 3 sets. Il s’appuie avant tout sur un service performant , 65% de premières en moyenne et plus de 70% de points gagnés derrière sa première balle. C’est plutôt un joueur de challenger qui a une préférence pour les surfaces dures. On peux s’attendre à un match serré mais les conditions de jeu pourraient gêner l'Espagnol si le match dure.


Cameron Norrie vs Daniel Elahi Galan

Un premier tour difficile à prévoir pour Norrie. Ces deux joueurs assez jeunes (respectivement 24 et 25 ans) sont relativement irréguliers, cela promet donc un match difficile à prédire. Daniel Galan Riveros, 152e joueur mondial, affronte Cameron Norrie, 71e joueur à l'ATP. Le Colombien est, comme beaucoup de sud-américains, un joueur spécialiste de terre battue. C'est évidemment la surface qu'il privilégie le plus, sur laquelle il joue le plus et donc sur laquelle il est le plus à l'aise. Ce n'est pas le cas de Cameron Norrie, qui délaisse particulièrement la terre battue (seulement 32 matchs sur terre sur 233 matchs joués entre 2016 et maintenant). Le seul tournoi que Galan Riveros a remporté, sur le circuit Challenger, était évidemment sur terre battue, quand les 6 tournois remportés par le Britannique, en Challenger et ITF, l'ont été sur dur. Bien que les bookmakers soient partagés (les deux joueurs sont côtés aux alentours d'1.90), il semblerait que Daniel Galan Riveros ait les cartes en main pour battre Cameron Norrie. L'un des seuls alliés de Norrie est son expérience en Grand Chelem : il a déjà participé à 11 Grand Chelem dont 2 Roland-Garros où son adversaire Galan Riveros va évoluer pour la première fois.


Pour suivre le bilan de tous nos pronostics avec le montant de nos mises sur le site pyckio.com https://pyckio.com/i/#!account/tennisbreaknews

Les avis de la rédaction :
⭐️⭐️Victoire de Diez, Victoire de Paul
⭐️ Victoire de Galan, Set Broady, Victoire de Struff