Début du deuxième tour dans le tableau féminin ce mercredi avec l'occasion pour la Française Caroline Garcia de se hisser au 3ème tour après avoir éliminé la tête de série Anett Kontaveit. D'autres têtes d'affiche seront à suivre comme Serena Williams, Eugénie Bouchard, Kiki Bertens ou la jeune Anisimova, demi-finaliste l'an dernier. Le duel entre les deux Roumaines Halep et Begu vaudra également le détour.


Caroline Garcia vs Aliaksandra Sasnovich

Caroline Garica (45ème) a très peu de références cette année sur terre battue avec une seule victoire face à Buyukakcay (174ème) obtenue à Istanbul. Elle est arrivée en manque de repère à Paris mais pas en manque de confiance après un bon US Open avec notamment un succès face à la 4ème mondiale Karolina Pliskova.  Son premier tour s'annonçait délicat face à l’Estonienne Kontaveit (21ème) qui venait de la battre à Rome. Mais sur ses terres, la française a su se montrer entreprenante notamment dans le troisième set alors qu’elle était mal embarquée après avoir été menée 3 jeux à 1. C’est le mental a fait souvent défaut ces derniers mois pour elle mais cette fois, ce fameux mental lui a permis de se sortir du piège Kontaveit. Face à Garcia, se dresse sur ce deuxième tour, Aliaksandra Sasnovich, joueuse biélorusse classée au 96ème mondiale qui a réalisé une série de belles performances depuis la reprise avec deux quarts de finale à Istanbul et à Parlerme. Elle a sorti au premier tour l’Allemande Friedsam (104ème). C’est une joueuse réputée pour être accrocheuse, cependant, elle peut avoir des sautes de concentration importantes au cours d’un match. Les confrontations entre les deux joueuses tournent clairement en faveur de la Française avec 3 victoires en autant de confrontation mais aucune sur terre battue. Sur ce match, tout va dépendre de l’état d’esprit de la Française. C’est un tour tout à fait abordable mais comment abordera-t-elle ce match avec le statut de favorite ? Si elle sert bien et arrive à dicter l’échange, elle doit pouvoir sortir gagnante de ce match.

L'œil de Julien Varlet : Par rapport à la prestation qu’elle a pu faire contre Kontaveit. J’ai trouvé qu’elle a été vraiment constante. Le fait qu’il n’y ait pas de public peut l’aider car elle a beaucoup moins de pression. Je la vois bien passer contre Sasnovich, pourquoi pas en trois sets comme c’est déjà arrivé à deux reprises. Battre Kontaveit, qui était tête de série, ça a dû la relâcher donc je vois un match accroché mais Garcia au final.


Simona Halep vs Irina Begu

Qui arrivera à battre Simona Halep ? La Roumaine, qui n’a pas disputé la tournée américaine, est en grande forme avec 11 victoires consécutives sur terre sur cette reprise. Si on compte le tournoi de Dubaï avant le confinement, cela fait même 15 victoires consécutives. Son premier match fut très encourageant avec une victoire (6-4, 6-0) face à une spécialiste de la terre battue Sara Sorribes Tormo. Même si ce n’est jamais simple d’affronter une compatriote, Simona Halep a toujours battu Irina Begu (7-0). C’est une joueuse qui est une très bonne contreuse et ces conditions peuvent l’avantager. Elle devrait rivaliser avec Halep comme ce fut le cas à Prague en demi-finale. Lors du premier set, Begu avait réussi à faire le break à deux reprises mais Halep a toujours réussi à rester concentrée durant son match pour débreaker sans soucis. Sur terre battue, qui est la surface de prédilection d’Irina Begu, on peut imaginer Irina Begu marquer au moins 7 jeux dans le match, un pronostic disponible chez notre partenaire ZeBet à 1.83. Une côte intéressante au vu de l’historique entre les deux joueuses puisqu'en 4 duels sur terre, Begu a toujours marqué au moins 7 jeux.

L'œil de Julien Varlet : Simona Halep a fait un début de match moyen lors de sa première rencontre. Elle ne passera pas tous les tours en mettant des 6-0 ou 6-1. Au vu des conditions de jeu, le match face à sa compatriote Begu peut être un peu plus serré que les cotes ne le laissent penser. Sur la longueur, Simona Halep s’imposera mais Begu peut marquer quelques jeux. Un over jeux est intéressant en effet.


Eugenie Bouchard vs Daria Gavrilova

Les deux joueuses se sont affrontées à 4 reprises à différents moments de leur carrière. Bouchard a remporté les deux affrontements au début des années 2010 quand Gavrilova commençait à peine sa carrière professionnelle alors que Gavrilova a gagné les deux suivant quand Bouchard commençait à être dans le creu de la vague. Daria Gavrilova revient de blessure, elle a effectué un bon tournoi de Cagnes-sur-Mer en sortant des qualifications mais a buté sur la Bulgare Viktoria Tomova dès le deuxième tour. En face, on a une Eugénie Bouchard qui ne lâche aucun point et qui est déterminée à remonter au classement. 168e mondiale aujourd’hui, elle n’avait pas le classement nécessaire pour intégrer directement le tableau final, c’est pourquoi elle a obtenu une wildcard de la part de Guy Forget. Son tournoi de Prague était encourageant avec une défaite contre Elise Mertens en quart de finale puis ensuite elle a pu arriver en finale à Istanbul en étant sortie des qualifications. Même si Daria Gavrilova ne lâche rien sur un court, elle devrait être sur la défensive face à une Bouchard qui percute très bien dans la balle. Bien que Gavrilova ait battu Yastremska au premier tour - l'Ukrainienne semble un peu fébrile en ce moment - la marche semble un peu haute face à la Canadienne.

L'œil de Julien Varlet : Malgré le premier bon match de Gavrilova et le fait qu’elle recommence à gagner dans les circuits inférieurs, Eugénie Bouchard rejoue vraiment bien depuis un ou deux mois et malgré la cote plutôt faible, je préfère la jouer sécurité et partir sur Bouchard.


Sara Errani vs Kiki Bertens

Après un bon tournoi de Palerme, l’ancienne finaliste de Roland Garros en 2012 Sara Errani commence à revenir à un niveau décent malgré ses 33 ans. Rappelons que l’an dernier, elle ne savait plus du tout servir. Pourtant, l’Italienne a littéralement écrasé ses quatre dernières adversaires : Gorgodze, Guerrero Alvarez, Martincova, Puig. Elle fait très peu de fautes (seulement 5 contre Puig) mais ne fait pas de coups gagnants pour autant (5 également). Errani pratique une forme de tennis pourcentage qui peut être intéressante sur cette surface lourde. D’autant plus que Kiki Bertens n’est pas à l’abri de faire de fautes, elle qui a un jeu à risque. On l’a vu lors du premier set face à Zavatska. Elle l’a d’ailleurs annoncé en conférence de presse : « Je pense que ce sera très dur, il faut que je sois prête, que je m’apprête à jouer un match long et serré. Il faudra que je m’appuie beaucoup sur mon coup droit. Nous verrons bien, et je ferai du mieux que je peux ». Comme le dit la Néerlandaise, on peut s'attendre à un match compliqué pour elle. Errani a un jeu qui pousse beaucoup à la faute. Elle a retrouvé sa première balle puisqu’elle est à plus de 80% de réussite sur sa première. Rappelons que Errani a été l'une des meilleures joueuses du monde Porte d'Auteuil entre 2012 et 2015 avec une finale, une demi-finale et deux quarts de finale.

L'œil de Julien Varlet : Etrange de retrouver Sara Errani à ce niveau de la compétition vu qu’elle joue très lentement mais visiblement son jeu dérange beaucoup de joueuses. Au vu des fautes de Bertens lors de son premier match et le fait qu’elle ne soit pas très rassurante ces derniers temps, je vais partir sur un set Errani ou un match en trois sets sans vainqueur.

Serena Williams vs Tsvetana Pironkova

Ce deuxième tour de Roland-Garros va nous offrir la revanche du quart de finale de l’US Open. Sur une surface qui lui était favorable, face à une joueuse qui était à moitié blessée après un long duel contre Alizé Cornet, Serena Williams avait eu du mal à s’imposer, perdant même le premier set (4-6, 6-3, 6-2). Cette fois-ci, avec la lenteur du court central et la terre très humide, Serena Williams va devoir courir pour renvoyer toutes les variations que proposera Pironkova. Même si elle a gagné en deux sets, Williams a quand même dû aller chercher un débreak lorsque Kristie Ahn servait pour le set. Ce qui montre tout de même que l’Américaine n’est plus la grande Serena dominatrice que l’on connaissait. En face, on a tout de même une joueuse qui aime bien Roland-Garros et la terre battue puisque c’est sur cette surface qu’elle a fait ses premières armes. Avant de prendre sa première retraite, elle avait bien performé à Roland-Garros puisqu’elle avait atteint les quarts de finale en 2016 et le 3e tour en 2015. Sur ce premier tour, elle a déroulé contre Andrea Petkovic (6-3, 6-3), mais rien de surprenant quand on sait que Petkovic n’est plus concentrée à 100% sur le tennis désormais. Sur cette rencontre, Serena Williams est logiquement donnée favorite mais elle est assez haute (1.34) en comparaison de ce qu’on a pu voir précédemment. Voir Pironkova gagner un set est dans le domaine du probable en début de tournoi (1.68) et la voir remporter le match ne serait plus une surprise (3.15).

L'œil de Julien Varlet : Je me dis qu’il pourrait bien y avoir une surprise sur ce match. Au premier tour, c’était vraiment poussif pour Serena. Elle a quand même du mal à se déplacer, avec la terre lente, la balle sort moins vite de sa raquette. Elle va jouer une joueuse qui sait qu’elle peut la battre puisqu’elle l’a accroché sur dur à l’US Open. Avec son jeu en variation, elle peut casser le rythme, ce sont donc les conditions parfaites pour battre Serena. Et la côte est intéressante donc ça ne me déplait pas de partir là-dessus.


Nadia Podoroska vs Yulia Putintseva

Match-up très intéressant entre deux joueuses qui ne lâchent rien sur un court de tennis. La Kazakhe Yulia Putintseva a logiquement déroulé face à Kirsten Flipkens en s’imposant 6-1, 6-2. Même si elle a eu de bons résultats récemment, cela n’a jamais été une partie de plaisir avec de longs matchs en trois sets. Elle aura fort à faire face à une Nadia Podoroska qui est sur 18 victoires sur terre pour 3 défaites. La joueuse argentine performe sur ce Roland-Garros puisqu’elle a roulé sur les qualifications (6-2, 6-2 ; 6-0, 6-4 ; 6-2, 6-4) ainsi qu'au premmier tour (6-2, 6-1) face à Greet Minnen. Elle arrive face à Putintseva avec une confiance maximale. C’est une joueuse qui est constamment à l’attaque, proche de sa ligne de fond de court à prendre la balle tôt. Putintseva va devoir courir beaucoup et espérer sortir les points gagnants en contre. Au vu des résultats récents, de sa confiance et de son jeu offensif, une « surprise » en faveur de Nadia Podoroska est possible. S’il y a bien une outsider qui peut passer ce mercredi, c’est bien elle. Pour jouer la prudence, on peut imaginer Podoroska capable de remporter au moins 9 jeux dans le match (cote disponible à 1.72 chez notre partenaire ZEBet).

L'œil de Julien Varlet : Nadia Podoroska a eu de très bons résultats mais de mon côté, je vais partir sur Yulia Putintseva. La Kazakhe, on la connait, ça reste une guerrière. Je ne la vois pas dérouler pour autant car elle fait peu de coups gagnants. Il y aura beaucoup d’échanges, elle va faire jouer son adversaire et attendre la faute de Podoroska. Voir Podoroska marquer pas mal de jeux au vu de sa confiance est tout à fait plausible même si à l’arrivée, je vois Putintseva franchir ce deuxième tour.


Katerina Siniakova vs Anastasia Pavlyuchenkova

Ce match entre la Russe Anastasia Pavlyuchenkova et la Tchèque Katerina Siniakova s’annonce très intéressant. La Russe revient plutôt bien mais n’a toujours pas à franchir le deuxième tour, que ce soit à Rome ou à Strasbourg. Elle va affronter une joueuse qui a été très bonne avant la reprise en exhibition en République Tchèque et qui a enfin sorti des bons matches sur la période post-confinement en éliminant Angelique Kerber à Rome, puis Bernarda Pera et Alexandrova à Strasbourg. La terre humide et les balles lourdes devraient avantager la puissance de Pavlyuchenkova sur cette rencontre. D’autant plus qu’elle mène 3-0 dans les confrontations (toutes sur dur) face à Siniakova. Malgré tout, la cote de la Russe n'est pas forcément très intéressante. Plutôt partir sur un match en 3 sets ?

L'œil de Julien Varlet : Encore un match qui s’annonce très serré entre deux joueuses qui alternent le bon et le moins bon. Pavlyuchenkova est capable de sortir un très bon match puis derrière de faire du moins bon pendant 3-4 matches. En ce moment, elle rejoue bien avec une terre lourde et avec sa puissance, elle peut faire mal. Grâce à la lourdeur de balle, elle va mieux poser son jeu donc je vais partir sur Pavlyuchenkova.


Iga Swiatek vs Su-Wei Hsieh

Match piège pour Iga Swiatek ! Il est difficile de comprendre comment la jeune polonaise peut être cotée si basse par rapport à la joueuse expérimentée qu’est Su-Wei Hsieh. La Taïwanaise s’est défaite aisément de la qualifiée Barbara Haas alors qu’elle n’était déjà pas favorite. Swiatek a un jeu puissant qui a dérouté Marketa Vondrousova lors du premier tour (6-1, 6-2) mais Hsieh est tout à fait capable de rentrer dans sa tête pour lui distiller ses slices longs et ses amorties. Le match sera quoiqu’il arrive plus serré que les cotes ne le laissent penser et Hsieh peut avoir sa chance (5.10), au moins de prendre un set (cote disponible à 2.22 chez notre partenaire ZEBet).

L'œil de Julien Varlet : Hsieh a vraiment le petit jeu pour embêter toutes les joueuses. Elle a peu de puissance mais c’est un match qui peut être piège pour Swiatek qui est encore un peu jeune. Soit Hsieh se fait dépasser par la puissance de Swiatek soit elle arrive à rentrer dans la tête de la Polonaise et peut s’imposer. Les coups à deux mains, les amorties, les slices vont gêner Swiatek et vu la côte au-dessus de 5, je vais partir sur une victoire la Taïwanaise.


Amanda Anisimova vs Bernarda Pera

Ce duel à Roland-Garros entre Bernarda Pera et Amanda Anisimova sera la première rencontre entre les deux jeunes américaines, plutôt performantes sur terre battue. N’oublions pas qu’Anisimova, demi-finaliste l’an dernier à Roland-Garros, n'aura pas à défendre ses points en raison de la réforme du classement due à la pandémie. Elle pourra donc rentrer sur le court sans grande pression sauf celle de la défaite. Anisimova n’est plus aussi dominatrice qu’elle ne l’a été l’an dernier avec une défaite lourde contre Sakkari à New York, face à Yastremska à Rome ou Teichmann à Strasbourg. Sa victoire contre Korpatsch (6-2, 6-0) a dû la rassurer et elle arrive contre une Pera qui a perdu à chaque fois au premier tour en trois sets lors des tournois de préparation. Le fait de jouer une gauchère peut gêner Anisimova puisque hormis contre des adversaires de calibre inférieur, elle a souvent perdu contre ce genre de joueuses (Teichmann, Kvitova, Townsend x2, Buzarnescu). S’il est compliqué de voir un avantage pour l’une ou pour l’autre, ce match pourrait être serré.

L'œil de Julien Varlet : Ce match s’annonce équilibré. Pourquoi pas Bernarda Pera qui joue vraiment bien depuis la reprise malgré des matches moyens sur terre, alors que c’est sa surface de prédilection. Pourquoi pas partir sur un set Pera ou alors un match en trois sets à 2.15. En ce moment, Anisimova, ce n’est pas très fiable.


Pour suivre le bilan de tous nos pronostics avec le montant de nos mises sur le site pyckio.com
https://pyckio.com/i/#!account/tennisbreaknews

Les avis de la rédaction :
⭐️⭐️⭐️ Podoroska 1 set ✅
⭐️⭐️ Pironkova 1 set🔁 / Victoire de Bouchard✅ / Errani 1 set ✅/ Victoire de Garcia ✅/ Hsieh 1 set ❌/ Plus de 20 jeux dans le match Siniakova vs Pavlyuchenkova❌
⭐️ Begu au moins 7 jeux dans le match (ZEbet) ✅/ Victoire de Podoroska ✅/ Victoire de Pironkova🔁 / Victoire de Hsieh❌


Pour ouvrir un premier compte chez Zebet et participer au développement de Tennis Break News
https://zebet.page.link/TBN150